Vous êtes ici : AccueilFinal Fantasy 10-2

Final Fantasy X -Will-

Final Fantasy X/X-2 -will-

:: Présentation de l'oeuvre

En 2011, le producteur Hideki Imaizumi et le character designer Tetsuya Nomura discutent des 10 ans de Final Fantasy X après avoir croisé un ancien comédien de doublage. Quelque temps après, le projet « HD Remaster » fut officialisé. Cette reconversion HD comprend Final Fantasy X et la version International de Final Fantasy X-2 afin d’apporter la version la plus complète possible aux joueurs occidentaux.

En plus d’énormes modifications esthétiques et techniques, qui ont été apportées avec l’intention de ne pas changer l’expérience de la version originale, Nomura et Kazushige Nojima, le scénariste, décidèrent de faire un cadeau aux fans : raconter ce que deviennent les personnages après Final Fantasy X-2. De ce cadeau naquirent deux œuvres, le roman « Final Fantasy X-2.5 ~ Le Prix de l’éternité ~ » et le drama audio « Final Fantasy X – Will – ». Le roman se situe chronologiquement entre la Bonne Fin de Final Fantasy X-2 et la scène bonus de la Fin Parfaite du même jeu. Le récit audio lui se situe six mois après le roman et un an après les événements de Final Fantasy X-2.

Final Fantasy X

Si le format du récit audio (et c’est la même chose pour le roman Final Fantasy X-2.5 Le Prix de l’Eternité) a été adopté, c’est parce que les développeurs voulaient que les joueurs puissent faire travailler leur imagination. C’est pour cela qu’à l’exception des artworks de Yuna, Tidus, Chuami et Kurgum, seuls d’anciens concept arts concernant Final Fantasy X et X-2 sont visibles à l’écran au milieu des crédits. Lorsque le producteur, Yoshinori Kitase, et le scénariste, Kazushige Nojima, ont commencé à réfléchir au script de la suite des événements après Final Fantasy X-2, ils voulaient une histoire en opposition à celle, idyllique, de Tidus et Yuna. C’est pour cette raison que Sin réapparut dans le drama. Kitase précise même que Sin a un rôle similaire à celui de Sephiroth dans l’univers de Final Fantasy VII, dans le sens où ce personnage est à l’origine de tout et est indissociable du monde auquel il appartient.

Bien que le récit se finisse sur une fin – vraiment – ouverte, il n’a jamais été question de faire un Final Fantasy X-3. Shinji Hashimoto déclara d’ailleurs : « Depuis que nous prévoyons la sortie de Final Fantasy X et X-2, qui sont sortis il y a de cela 10 ans, le scénariste Kazushige Nojima et le Character Designer Tetsuya Nomura ont pensé que le HD Remaster serait une bonne opportunité pour eux d’inclure cet épisode additionnel. Mais l’ajout du récit audio n’a jamais été réalisé parce que nous avions des plans pour développer Final Fantasy X-3 ». De Même que Kitase a dit : « Nous ne pouvons dire ce qui arrive à Sin après le récit audio, nous voulions que les joueurs puissent l’imaginer librement. »

:: Résumé des événements

Nous suivons pendant ce récit les personnages de Chuami, une jeune femme de 17 ans, qui prétend être la fille d’Auron, et Kurgum, son ami d’enfance, qui est un Guide, les successeurs des Invoqueurs.

Ces derniers sont envoyés par le Conseil de Spira, et plus précisément par Baralaï qui est devenu Chancelier, afin de délivrer un colis à Yuna sur l’île de Besaid. Sur le chemin, les deux jeunes gens croisent à Bevelle l’ancienne étoile montante des Besaid Auroch, Tidus. Chaumi trouve celui-ci semble sans vie et dénué de toute envie, ce qui ne manque pas de l’étonner.

Arrivés sur l’île, c’est Lulu et Wakka qui les accueillent. Débarquant au moment de la prière de Yuna, Wakka force les jeunes gens à ouvrir le colis devant le reste du temple. Il s’agit d’une sphère montrant deux Shoopufs sur les rives du Selenos. C’est une chose vraiment étonnante puisqu’il n’est censé en rester qu’un seul représentant de son espèce depuis que Sin a tué le second il y a de cela 30 ans.

Bien que réticente à ce voyage, l’évocation de l’état de Tidus décide l’ancienne Invoqueur. Wakka et Yuna accompagnent donc Chuami et Kurgum voir les énormes animaux afin de découvrir de quoi il en retourne. Une fois sur place, Yuna et Kurgum remarquèrent de suite que le second Shoopuf est en fait une apparition similaire à celles de l’Au-delà, proche de Guadosalam. Mais il ne s’agissait pas uniquement des animaux mais aussi de la moitié de la foule présente. Les âmes répondent à l’Appel des vivants mais deviennent aussi réels que les Errants. Devant la réunion d’une famille, Yuna décide que la cérémonie d’accompagnement n’aura pas lieu et interrompt Kurgum qui s’apprêtait à en accomplir et continue sa route pour voir le Conseil à Bevelle.

Une fois sur place, Sin apparait devant tout le monde. Sidérés, personne ne comprend ce qu’il se passe. Une chose est certaine, c’est que quelqu’un a tenu de tout son être à le faire revenir, tout comme les autres âmes qui étaient revenues parmi les habitants de Spira. Yuna profite d’être en ville afin de voir son ancien amant mais la conversation tourne court. Une certaine Margie revient sur le tapis et semble déclencher une crise de jalousie de la part de la jeune femme. Tidus a beau lui dire que ce n’est qu’une amie, Yuna décide de rompre sous prétexte d’être tombée amoureuse d’un autre. Dans le même temps Kurgum avoue ses sentiments à Chuami, qui ne sont pas réciproques.

Le groupe se sépare alors en deux. Yuna, accompagné de Wakka et Kurgum, qui va à Zarnakand et Tidus et Chuami rentrent à Besaid. Une fois sur l’île, Lulu ne manque pas de mettre les pendules de Tidus à l’heure en sous-entendant que Yuna n’a personne. Le jeune homme se souvient alors de la promesse qu’il a faite à Yuna de toujours être à ses côtés. Lulu affirma aussi que si Sin et les défunts étaient revenus, alors peut-être que d’anciens alliés le seraient aussi. De son côté, Yuna est à l’ancienne cité de Zanarkand et essaie de rassurer la foule en leur annonçant qu’elle vaincra Sin, ceci étant sa responsabilité et son devoir.

:: Analyse de l'oeuvre

Entre Final Fantasy X et Final Fantasy X – Will –, le monde de Spira a bien changé et évolué. Tout est différent, autant dans la vie religieuse et politique que dans le comportement de la population et même de nos héros. Nous allons donc voir dans quel état ce récit audio nous laisse le monde de Spira.

L’organisation du monde lors de Final Fantasy X mêle pouvoir politique et religieux. En effet, c’est l’église de Yevon qui décide de tout à Spira, allant de la privation des machines jusqu’à imposer une manière de vivre sous peine d’expulser ceux qui ne s’y plient pas. À la fin de Final Fantasy X, la supercherie de Yevon est dévoilée et le monde se retrouve à la fois libéré mais aussi complètement déboussolé. C’est dans ce cadre-là que dans Final Fantasy X-2, Neo-Yevon et la Ligue des Jeunes se disputent le pouvoir alors que les Al Bheds sont réhabilités et autorisés à vivre selon leurs coutumes parmi le reste de la population. Neo-Yevon est un groupe de prime abord plutôt conservateur. Ils trouvent que le monde change beaucoup trop vite et que beaucoup de monde n’arrive pas à suivre. Ils continuent donc d’enseigner et d’appliquer les préceptes de Yevon. Malheureusement le vrai but de Neo-Yevon était de trouver et détruire les sphères contenant l’histoire et les secrets de Spira afin de bâtir un avenir vierge de tout péché. Ils n’hésitaient pas à mentir et à manipuler pour arriver à leurs fins, comme Yevon avant eux. De leur côté, la Ligue des Jeunes est un groupe extrémiste, prêt à tout afin de dévoiler l’exacte histoire et les secrets de Spira.

Bien que les deux partis soient en opposition (comme nous le montre le jeu tout du long), ils sont cependant complémentaires puisque l’un veut aider les gens à avancer et le second à prendre connaissance du passé. C’est d’ailleurs dans – Will – que nous avons le fin mot de l’histoire puisque Neo-Yevon est devenu le Conseil de Spira et a obtenu le pouvoir politique. Cependant il existe aussi les Yevonites, qui sont les personnes ayant simplement gardé la foi et qui continuent à appliquer les enseignements de Yevon. Le pouvoir politique a donc bien été séparé du pouvoir religieux au prix de nombreux conflits. On peut aussi supposer que le Conseil a appris de ses erreurs passées et fonctionne de manière juste et sans secrets puisque la Ligue des Jeunes a vraisemblablement disparu.

C’est autour de toute cette intrigue politico-religieuse que la personnalité des protagonistes va évoluer. Qu’on le veuille ou non, nous changeons en même temps que le monde autour de nous. Tidus, qui venait de la Zanarkand d’il y a 1000 ans et avait tout pour vivre comme un enfant gâté, a dû apprendre sans cette oisiveté qui le qualifiait. Il a appris à vivre simplement, à aider les habitants qui tentaient de survivre, à comprendre ses camarades et faire ce qui est juste. Lui qui était seul avant de venir sur Spira et a appris à vivre comme tel, est devenu une personne ouverte et concernée. Il aide Yuna à accomplir son pèlerinage en connaissance de cause et n’hésite pas à se sacrifier pour sauver la personne qu’il aime. Malheureusement la maturité accumulée lors de Final Fantasy X disparait dans le roman Final Fantasy X-2.5 Le Prix de l’Eternité. Il est redevenu la personne imbue de lui-même quand il remarque que Yuna a grandi et a des responsabilités. C’est sans doute ce revirement de caractère qui mène à la séparation du couple dans Final Fantasy X – Will –. Lors du récit audio, Chuami le trouve livide et sans vie et Yuna s’en est de suite inquiétée. Serait-ce à cause des événements du roman, dû à sa nouvelle condition, ou bien à cause de la distance séparant les deux amants ? Toujours est-il qu’à la fin du drama, il reprend du poil de la bête et essaie de reconquérir sa belle.

Concernant Yuna, elle qui était « fille de » au début de cette aventure a bien grandi aussi. À l’exact opposé de Tidus, elle ne pensait qu’aux autres, à son propre détriment. Au cours de son pèlerinage, elle a appris à devenir forte, à remettre en question ses croyances (mais pas sa foi, un détail important) et à penser à elle. Dans Final Fantasy X-2, étant la personne à avoir apporté l’Eternelle Félicité, tout Spira porte en elle de grands espoirs et attentes. Malheureusement, c’est peut-être un peu trop pour la jeune femme qui ne rêve que de retrouver son amant et peut-être aussi de repartir à l’aventure. Pendant tout le jeu, on voit qu’elle est pleine de vie et de légèreté, sans doute grâce à la disparition du fardeau que portait tout Spira. Cependant elle n’a pas perdu sa dévotion pour le peuple de Spira et souhaite tout de même aider un maximum de personnes. Dans le roman, Yuna est de retour à Besaid et est débordée par ses obligations. Elle a grandi, mûri et se sent dans l’obligation de subvenir aux besoins des personnes perdues par les changements rapides et radicaux qu’a subis le monde. C’est à cette période d’ailleurs qu’elle ne comprend plus Tidus et décide de s’en éloigner malgré son amour pour lui. Dans – Will –, Yuna est devenue la Prêtresse des Yevonites (un poste important, si ce n’est le plus important). Elle qui a combattu Yu Yevon et le culte de Yevon, a cependant toujours défendu leurs préceptes. Cependant il ne s’agit plus que d’une manière de vivre et non une institution. On peut aussi noter son détachement de toutes actions politiques comme si elle aspirait à une vie simple.

Lulu, qui était la grande sœur du groupe, est devenue une jeune maman. Son caractère affirmé et tranchant n’a pas changé mais elle assume désormais son côté protecteur. En plus d’avoir eu un enfant avec Wakka, elle est maintenant la maire de Besaid. Wakka, lui, était un fervent croyant du culte de Yevon et a eu énormément de mal à croire toutes les horreurs cachées par l’église. En fréquentant les Al Bheds et en écoutant Yuna qui ne remettait pas en cause leur foi, il apprit à s’ouvrir et accepter la différence. Il est maintenant un joueur de Blitzball à la retraite, un père dévoué et continue à protéger Yuna en tant que son conseiller et son bras droit dans sa tâche de Prêtresse.

Chuami est un des personnages inédits de ce récit. C’est une jeune fille de 17 ans qui, d’après sa mère, est la fille d’Auron bien qu’elle ne soit pas connue de ce dernier. Elle est membre du Conseil de Spira et déteste les Yevonites. Sa mère aurait été tuée par des opposants aux Yévonites (un groupe se rapprochant de la Ligue des Jeunes ?) alors qu’elle n’en était qu’une sympathisante. Kurgum, quant à lui, est l’ami d’enfance de Chuami. C’est un Guide, c'est-à-dire une personne qui envoie l’âme des défunts vers l’au-delà (une fonction qui revenait auparavant aux Invoqueurs).

Finissons par les événements que relate ce dernier chapitre de l’histoire de Spira. Il semblerait que les morts soient revenus parmi les vivants là où les furolucioles s’agglutinent, comme sur les rives du Selenos. D’après Yuna, ces apparitions seraient différentes de celles de l’au-delà à Guadosalam, puisqu’ici elles possèdent une volonté propre et sont parfaitement tangibles. Les vivants, tous quels qu’ils soient, sont capables de communiquer avec, contrairement à la matérialisation des esprits dans l’au-delà où seulement les personnes les ayant appelés peuvent les entendre. Cependant, toujours d’après Yuna, il faudrait que ces morts répondent à l’appel des vivants. Il faut donc que quelqu’un souhaite de tout son cœur qu’une personne soit présente pour qu’elle puisse être présente.

On laisse donc Spira en proie à des être semblables aux Errants, tels qu’Auron mais qui répondent à l’appel des vivants, comme les esprits de l'au-delà. Un autre problème survient lorsque Sin apparait à Bevelle. Yu Yevon étant mort et éliminé, sans que personne ne connaisse son existence, on peut clairement penser que ce n’est pas de son intermédiaire qu’est revenu le fléau de Spira. Quelqu’un a donc délibérément souhaité le retour de Sin. De la même façon, les personnages importants des deux jeux peuvent tout à fait revenir et apporter leur lot d’émotions ou de problèmes. On peut penser à Braska (répondant à Yuna), à Auron (apparaissant grâce à toute l’équipe de Final Fantasy X mais aussi Chuami), à Jecht (appelé par Tidus et Yuna) mais aussi à Seymour (par les Guados encore en vie et plus précisément par Tromell) ou d’autres personnages qui nous sont encore inconnus. Et le Conseil de Spira, est-il vraiment plus fiable que Neo-Yevon ?

:: Conclusion

Final Fantasy X – Will – est donc la dernière histoire concernant le monde de Spira que l’on connait actuellement. Mais peut-on dire que c’est un bien ou un mal ? Si certains ne cessent de dire que la qualité du scénario n’a pas arrêté de se dégrader depuis le jeu original, on ne peut cependant pas reprocher le manque d’investissement en creusant les coutumes et les possibilités qu’offre cet univers. Le réel problème de ce dernier acte est qu’il pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses. Le retour des morts sans explication, la séparation entre Tidus et Yuna dont personne ne semblait s’attendre, la fille d’Auron qui arrive comme un cheveu sur la soupe… Tant d’éléments qui, malgré la qualité du roman Final Fantasy X-2.5 et l’avis général concernant l’histoire de Final Fantasy X-2, nous poussent à vouloir savoir ce qu’il va se passer. Malheureusement, la seule réponse que nous ayons est que rien n’est prévu et qu’il faut se satisfaire de ce que nous avons. Il est aussi triste de voir que ce dernier chapitre ne finira pas l’histoire de Spira, puisqu’après avoir vaincu Sin, obtenu une liberté durement méritée (Final Fantasy X), cherché un nouvel ordre politique purgé de tous les secrets et maux du culte de Yevon (Final Fantasy X-2) et avoir repris une vie normale (Final Fantasy X-2.5 Le Prix de l’Eternité), le monde replonge dans une spirale de mort et Tidus et Yuna doivent encore se retrouver. Si Final Fantasy X-3 il doit y avoir, on espère fortement qu’il apportera les réponses à toutes ces questions, quel que soit le format choisi.





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !