Vous êtes ici : AccueilFinal Fantasy 12

Les races

Les différents personnages que l’on peut rencontrer en jouant à Final Fantasy XII n’appartiennent pas tous à la même race. En effet, le monde d’Ivalice est peuplé de plusieurs types de créatures qui cohabitent en toute harmonie. Cependant, il subsiste encore certains préjugés envers quelques races et certaines possèdent un tempérament si violent, qu'elles ont fini par se faire rejeter des autres. Vous trouverez dans cette rubrique des descriptions détaillées de toutes les races les plus importantes du monde d'Ivalice.

La race humaine est la plus répandue dans Final Fantasy XII. En effet, la civilisation humaine représente la moitié des effectifs d’Ivalice. La race humaine fait partie du groupe des primates et de l’espèce des hominidés bipèdes, mais cela, vous le saviez déjà. Les Humains occupent chaque recoin du monde et on peut voir un peu partout les traces de leurs influences culturelles et technologiques. La nature leur a fait don d’une soif sans fin de connaissance et de pouvoir. Ils sont ainsi à la tête des trois grands empires d’Ivalice, mais sont aussi sans cesse en guerre pour posséder plus de terres et de pouvoir. Au vu de ces dernières informations, il n’est pas surprenant de voir les autres races d'Ivalice évoluer autour de la civilisation humaine.

Les Viéras sont des femmes fines et grandes qui se caractérisent principalement par leurs longues oreilles et leurs cheveux de couleur argentée. Malgré leur apparence humaine, elles vivent jusqu’à trois fois plus longtemps et sont dotées de sens extrêmement développés leur permettant notamment de sentir les flux de myste. Les Viéras vivent isolées dans des villages cachés dans de profondes forêts et ne s’intéressent que très peu à l’extérieur. Elles sont toujours attentives à la voix spirituelle de leur forêt et ont leurs propres règles qu’elles appellent « la loi de la forêt ». C’est d’ailleurs à cause de cette loi que les cités humaines n’hébergent qu’une poignée de Viéras. En effet, si une Viéra quitte ne serait-ce qu’une seule fois sa forêt natale, elle doit accepter par la même un exil permanent.

Les Mogs sont de petits êtres à la fourrure duveteuse, aux ailes semblables à celles des chauves-souris et à la tête ornée d’un joli petit pompon de couleur. Bien qu’ils fassent la moitié de la taille d’un homme, les Mogs sont très intelligents et très habiles de leurs mains, ce qui leur a permis de bien s’intégrer dans la société humaine. Ils sont doués dans tout ce qu’ils font, mais la plupart d’entre eux choisissent la vie de mécanicien. Ce sont d’ailleurs les Mogs qui seraient à l’origine de l’une des plus grandes inventions de l’histoire d’Ivalice, à savoir les vaisseaux volants. Bien que leur aptitude naturelle à gérer tout ce qui est mécanique ne fasse pas de doute, certains Mogs choisissent d’autres voies, et il n’est pas rare en traversant Ivalice de croiser des Mogs marchands, mages, voire guerriers.

La race vangaa est en fait une race reptilienne. Ayant la taille d’un humain, ils ont le corps recouvert de petites écailles dures, de longues oreilles tombantes, un long museau, une queue proéminente et l’extrémité de leurs membres est munie de griffes. Leur physique fait d’eux des êtres agiles, puissants et robustes, ils vivent même jusqu’à deux fois plus longtemps qu’un être humain. Ils ont cependant quelques difficultés à apprendre la magie, ce qui ne les empêche pas d’être de parfaits guerriers. Ce n’est pas leur physiologie, mais leurs moeurs et leur intelligence qui les rapprochent des Humains, au point qu’ils forment la race la mieux intégrée à la civilisation humaine. Bien que les Vangaas soient de nature amicale, ceux-ci se montrent plutôt soupe au lait, surtout lorsque certains Humains s’amusent à les traiter de lézards.

Les Seeqs sont des êtres relativement corpulents, à l’allure de porcs bipèdes, et ont la mauvaise réputation d’être intellectuellement inférieurs aux humains. Bien que leur apparence ne les y prête pas, les Seeqs s’avèrent être relativement agiles et sont d’excellents guerriers. Ils sont d’ailleurs souvent enrôlés en tant que chasseurs de monstres. En plus de faire preuve parfois d’une certaine brutalité, les Seeqs ont un défaut bien connu : ils manquent indéniablement de courage. Ils ont également une fâcheuse tendance à s'attacher de beaucoup à leurs biens, et malheureusement, la combinaison de ces différents défauts, à laquelle s'ajoute leur air plutôt vulgaire, ne facilite pas leur intégration à la civilisation humaine.

Les Garifs sont des humanoïdes au corps large, imposant et musculeux. Ils ont un cou avancé, des oreilles pointues, des griffes acérées et le corps recouvert d’une épaisse fourrure brune. De plus, chaque Garif porte sur la tête un mystérieux masque d’aigle à cornes. Chaque masque est unique et le Garif qui le porte doit le garder toute sa vie. En plus de leur masque, les Garifs portent des bijoux faits de simples pierres et ossements. Et pour cause, ils ont une préférence pour les objets venant de la nature. Les Garifs vivent en paix et sont pour la plupart de braves guerriers dont les plus vaillants s’entraînent tous les jours au combat. De plus, les Garifs ont une affiliation particulière avec les magilithes, qu’ils vénèrent comme des pierres sacrées. D’ailleurs, c’est tout le culte des Garifs qui a un caractère sacré et qui remonte à la nuit des temps.

Les Nu mous sont de petits êtres lents et calmes qui ressemblent à un croisement entre une loutre et un singe. En effet, ils ont une mâchoire et une queue plutôt large, des oreilles tombantes, le dos voûté et ne mesurent pas plus de la moitié de la taille d’un homme. Malgré leur apparence, ils vivent jusqu’à trois fois plus longtemps qu’un être humain et sont très intelligents. En plus de leur grande sagesse, les Nu mous possèdent une très grande connaissance de la magie. Ils sont d’ailleurs de fervents croyants de la lumière de Kiltia, une religion apparue avec la venue de celui qui sera le prophète Kiltia, environ deux millénaires avant que l’aventure ne débute. Après que Kiltia fut parti en pèlerinage pour fait connaître ses croyances au peuple d’Ivalice, il se rendit au Sanctuaire de Bur-Omisace où il diffusa son enseignement. C’est pour cela que la plupart des Nu mous vivent au Sanctuaire Bur-Omisace, où ils mènent une vie d'adeptes du kiltianisme.

Evoluant en petits groupes, les Baknamus sont une race humanoïde ressemblant à des gobelins. En effet, ils ont la peau verte, des oreilles pointues, de petites jambes et bien qu’ils soient très robustes, ils ne dépassent pas la taille d’un enfant humain. Ils ne peuvent pas respirer l’air sans que celui-ci soit préalablement traité, car l’oxygène est un violent poison pour eux. C’est pour cela qu’ils portent en permanence un casque avec des cornes sur lequel est fixé un masque filtrant. Mis à part une poignée qui vit honnêtement, les Baknamus connaissent la pauvreté, vivent dans le crime et la violence et attaquent toute personne qui s’approchent d’eux. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils sont rejetés par les autres races d’Ivalice qui font preuve de racisme à leur encontre.

Plus petits que les Humains, les Urutan-yensas sont en fait une forme très évoluée de crustacés. En effet, comme les crustacés, le corps gris de ces humanoïdes est en fait une épaisse carapace dure recouverte de minuscules poils raides et leurs pattes postérieures, semblables aux pattes d’écrevisses, sont dénuées de pieds. Nomades du désert, les Urutan-yensas ont pour habitude de porter des vêtements recouvrant la totalité de leur corps. Cependant, personne ne sait vraiment s’ils cherchent ainsi à se protéger des éléments ou simplement à cacher leur laideur. Ayant un tempérament fondamentalement violent, les diverses tentatives d’échange entre leur culture et celle des hommes se sont toujours achevées dans le sang. Les Urutan-yensas ne reconnaissent aucune autorité extérieure, ils attaquent quiconque pénètre dans leur territoire, et leurs propres hordes se livrent en permanence à des guerres territoriales intestines.





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !