Vous êtes ici : AccueilFinal Fantasy 13Dossier

Le test de la démo

Cela fait plus de trois ans déjà que Final Fantasy XIII a été annoncé au public, après de nombreuses mises en bouche à coup d'images alléchantes ou de trailers époustouflants, Square Enix lance véritablement son nouveau bijou sur console next gen avec la parution, le 16 avril 2009, d'une démo jouable sur Playstation 3 en supplément du coffret collector d'Advent Children Complete. Et voici sans plus attendre mon test de la démo en question.

Pas la peine de préciser que le jeu commence, comme dans tout Final Fantasy qui se respecte, par une cinématique d'introduction. Ce treizième épisode ne déroge pas à cette règle et va même plus loin. En effet la qualité graphique est tout simplement incroyable et frôle la perfection en matière de réalisme, on en prend plein la vue à peine la manette en main.

La cinématique en question met en scène la belle Lightning, héroïne déjà célèbre de cet opus. Tout ce qu'on peut dire c'est que pour une première apparition, Lightning ne fait pas dans la dentelle et élimine tous ses opposants avec une classe et des techniques qui en mettent plein la vue afin de libérer les prisonniers de la cité de Pulse déportés hors de Cocoon, la cité flottante qui considère Pulse comme un danger. Après cette lutte acharnée, Lightning se retrouve en compagnie de Sazh qui réussira à la convaincre de l'accompagner.

Le vaisseau se fait soudainement attaquer par un robot à l'apparence d'un scorpion géant. Votre premier pas dans ce nouvel univers magique et coloré est donc un combat, ce qui nous amène à un des points le plus attendus et redoutés par les fans : le gameplay.

Alors que la crainte de voir disparaître le combat au tour par tour propre à la tradition des Final Fantasy, faisait frissonner certains fans nostalgiques , Square Enix nous prouvent qu'ils répondent aux attentes en gardant ce système de combat qui avait presque disparu dans Final Fantasy XII. Nous retrouvons donc nos deux protagonistes immobiles face à leur ennemi, contrairement au douzième épisode dont le style de combat s'apparentait plus à un jeu d'action. Vos personnages bougent tout de même autour des ennemis durant le combat. Le menu de combat s'affiche en bas à gauche. Vous avez trois possibilités : la première sert à attaquer, la deuxième à lancer des sorts de magie noire (Brasier et Brasier +), et la dernière à lancer des sorts de magie blanche (Soin) non sélectionnable dans la démo, seul le personnage secondaire pourra lancer ce sort. Dans cette démo, seule Lightning est contrôlable, ce qui ne sera pas le cas de la version définitive du jeu, rassurez-vous.

Venons-en aux combats proprement dits. Lorsque vous vous apprêtez à attaquer, une jauge A.T.B. divisée en trois parties se remplit, vous avez alors la possibilité d'enchaîner trois attaques normales utilisant chacune une partie de la barre A.T.B. ou alors une seule attaque puissante telle que Brasier+ qui utilise les trois parties de la jauge A.T.B. d'un coup. Ce procédé de fusion de commandes vous permet de créer vos propres enchaînements en combinant par exemple des attaques physiques et magies, cela rend les combats beaucoup plus spectaculaires et dynamiques qu'à l'accoutumée. Seuls trois combos sont disponibles pour la démo, mais la jauge A.T.B. pourra être agrandie au cours du jeu dans la version définitive grâce au système d'évolution des personnages.

Fait amusant, si vous abattez votre adversaire durant les premiers coups de votre combo, votre personnage finira tout de même son enchaînement... dans le vide. Mais pas de panique, la version définitive se verra corrigée de ce petit défaut.

En haut à droite de votre écran apparaît une jauge accompagnée du nombre de combos que vous avez réalisés. Lorsque la jauge est totalement remplie, vous déclenchez un « Break » qui représente la limite du personnage et vous permet d'attaquer durant le temps où la jauge se vide avec la possibilité de projeter votre ennemi dans les airs, ce qui rend le combat d'autant plus intéressant visuellement.

Une fois le combat remporté, un écran de récompense s'affiche où vous serez noté de zéro à cinq étoiles. Le meilleur moyen de remporter les cinq étoiles étant de terminer le combat rapidement, en effectuant un maximum de combos et de Breaks. Plus votre note sera bonne, plus votre butin sera intéressant, et vous débloquerez des bonus ou des trophées. Voilà donc un aspect qui plaira aux hardcores gamers. Enfin, c'est en bas à droite de l'écran que l'on pourra surveiller le nombre de H.P. dont disposent vos héros.

La démo reprend et on contrôle enfin Lightining, dans une ville de Cocoon en plein conflit. C'est alors que l'on se rend compte de l'ampleur du moteur graphique utilisé par Square Enix tant les décors sont soignés et détaillés. On peut même apercevoir des batailles au loin en temps réel ou des vaisseaux voler au-dessus de nos têtes et même finir par s'écraser à quelques mètres. De plus le réalisme porté aux détails au design et mouvements des personnages sont impressionnants et il en devient même difficile de différencier une cinématique d'une phase de jeu.

Lors de ses déplacements, Lightning pourra sauter et effectuer d'autres actions de manière automatique quand elles se présentent à elle. Une carte est présente en haut à droite de l'écran pour vous guider et signaler la présence d'ennemis dans les parages. Pour ce qui est de la caméra, elle est très mobile et peut immortaliser tout l'environnement qui nous entoure sans difficulté, et ce même durant les combats, ce qui est inédit pour un Final Fantasy.

Tout comme dans Final Fantasy XII, les ennemis sont visibles et il suffit de passer près d'eux pour les alerter et enclencher un combat. Mais ce qui fait la différence de Final Fantasy XIII par rapport à son aîné est l'apparition d'un écran de transition rapide, mais efficace avant les combats, chose qui avait malheureusement disparu dans le douzième opus.

Après plusieurs acrobaties ou autres combats, le périple de Lightning et Sazh se termine laissant place au deuxième acte de la démo. Cette fois-ci vous prendrez le contrôle de Snow et ses amis Gadot, Maqui et Lebreau tous membres du groupe Nora, des résistants luttant contre les injustes déportations des habitants de Pulse hors de Cocoon.

Les phases de combat se déroulent désormais à trois (Maqui ne combattant pas), qui est le nombre maximum de personnages pouvant combattre. Toujours sur le même principe, vous contrôlez seulement Snow, qui lui maîtrise les sorts Glacier et Glacier+ (à l'opposé des sorts brasiers de Lightning). Vous continuez donc votre parcours plutôt linéaire sur les routes dévastées de Cocoon tout en combattant les soldats de Cocoon s'opposant à votre passage jusqu'à l'apparition d'un boss bien connu des fans de la saga Final Fantasy : le terrifiant Béhémoth.

C'est sur cette victoire que se clôt cette démo de Final Fantasy XIII qui dure environ une heure, mais qui a le mérite de nous faire découvrir ce magnifique univers, un scénario qui nous rend impatient d'en découvrir plus, des graphismes d'un réalisme encore jamais vu sur Playstation 3, et surtout son système de combat innovant et très intéressant qui n'est pourtant qu'une infime partie de la version définitive, dont on a encore beaucoup à découvrir.

La bande-son est comme toujours au rendez-vous avec des musiques d'ambiance douces ou entraînantes selon les scènes. Bien que la musique de combat soit différente aux Final Fantasy qui ont fait le succès de la saga, la Victory Fanfare sera de la partie malgré son absence de la démo. Vous l'aurez compris cette démo pourtant bâclée et linéaire est très convaincante, surtout quand on sait qu'elle ne représente que 30% du système de combat de la version définitive et 50% des capacités de la PS3 connues actuellement quand on pense que Kitase nous a promis que le produit final exploiterait 100% des capacités qui seront connus à ce moment, on peut alors se dire que cette démo n'est qu'un simple brouillon du vrai Final Fantasy XIII qui sans nul doute, tiendra toutes ses promesses.

On a juste envie de continuer à rêver en attendant sagement la sortie de cette treizième fantaisie finale qui s'annonce palpitante.





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !