Vous êtes ici : AccueilInformationsCompilation of Final Fantasy VIIOn the Way to a Smile –Final Fantasy VII–

Épisode Tifa

On the way to a smile -Final Fantasy VII-

Premier récit abordant les visages familiers après l'histoire de Denzel, l'Épisode Tifa permet de suivre le nouveau quotidien de Tifa et de Cloud suite à la destruction du Météore. Narré du point de vue de Tifa, il offre également la possibilité d’observer le comportement de Cloud et de découvrir comment il se referme sur lui-même pour devenir celui que l’on connaît dans Final Fantasy VII: Advent Children.

Le chapitre se situe chronologiquement peu avant Final Fantasy VII: Advent Children. Accompagnés de Barret et Marlène, Tifa et Cloud se sont établis dans la ville d’Edge et, poussée par Barret (qui est ensuite parti), Tifa a ouvert un nouveau Septième Ciel.

Case of Tifa
Case of Tifa

Cela fait quelques jours que Cloud ne rentre plus, et cela se ressent dans l’ambiance de la maison qui se fait pesante. Les enfants couchés, Tifa se lance dans une introspection.

Sous ses airs de sauveuse de l’humanité au sein d’Avalanche, la jeune femme a finalement pris conscience du caractère égoïste de ses actes passés et de leur gravité. Cherchant à assouvir son désir de vengeance envers Sephiroth et la Shinra, elle avait fait de cette quête acharnée le but de sa vie. Ceci disparut lorsqu’après avoir vu le Sacre sauver le monde, ses compagnons et elle se rendirent à la Cité des Anciens afin de se recueillir sur la tombe d’Aerith. À cet instant, en lieu et place de cette colère vengeresse s’était insinuée une immense douleur : celle de la profonde épine de la culpabilité, tant envers Aerith qu'envers toutes les personnes touchées par les méfaits d'Avalanche.

La présence de Cloud à ses côtés ainsi que ses paroles chaleureuses et encourageantes l’avaient aidée à garder le moral. En effet, Cloud était optimiste et souriant ; et bien qu’il manquât quelque peu de confiance en lui, il était prêt à se lancer dans une nouvelle vie, Tifa à ses côtés.

Case of Tifa

Le groupe s’était dispersé à la Cité des Anciens. Il ne restait plus que Tifa, Cloud et Barret. Après un rapide crochet – qu'ils regrettèrent – par Corel et Nibelheim, ils vinrent récupérer la petite Marlène à Kalm et décidèrent de « rentrer ». De retour à Midgar, ils se joignirent à la population, récoltèrent des informations qu’ils retransmirent à qui en avait besoin et aidèrent les plus faibles dans leurs tâches. Le jour, chacun se rendait utile là où la vie se faisait rude et où l’économie s’était en partie réduite au troc. La nuit, ils dormaient au pied du pilier, sous la plaque du Secteur 5.

Un jour, Barret revint d’un chantier en brandissant des bouteilles d’alcool accompagnées de nourriture et ils passèrent la soirée autour d’un verre, à rire de bon cœur pour la première fois depuis bien des mois. Le lendemain, nostalgique, Barret suggéra très fortement à Tifa de rouvrir un bar, qui accueillerait chaleureusement les habitants et les aiderait à retrouver le sourire – ne serait-ce que le temps d’un verre.

Ils s’attelèrent à la construction de ce bar dans l’artère principale d’Edge qui commençait à se dessiner, et lorsque vint le moment de trouver un nom et qu’aucun ne vint les satisfaire, Marlène proposa spontanément « Le Septième Ciel », qui évoquait pour elle non le quartier général d’un groupe de terroristes mais un foyer chaleureux.

Case of Tifa

Tifa se mit à la gestion et au service du Septième Ciel tandis que Cloud se chargeait de le pourvoir en matières premières. Le bar rencontra un succès immédiat, et lorsque la machine commença à bien tourner, Barret leur confia Marlène et partit en voyage. Lorsque Cloud expliqua à Tifa que Barret n'était pas chez lui, celle-ci se demanda si Cloud pensait la même chose et s'il partirait un jour de la même manière...

Avec l’accord de Tifa, Cloud obtint une moto en échange de nourriture à volonté au Septième Ciel. Aidé des voisins qui lui étaient redevables, il la retapa et fit de nombreuses améliorations, tandis que Tifa s’amusait à le regarder découvrir un tout nouveau monde.

Tifa ne se doutait pas, en ces instants, que le salaire de Cloud ne pouvait pas lui permettre de telles dépenses en mécanique. En réalité, l’argent consacré à sa moto lui provenait de petites courses de livraisons qu’il effectuait pour les fournisseurs du bar. Tout penaud, il lui confia ce petit secret lorsqu’elle s’enquit de sa destination, un soir, suite à une conversation téléphonique un peu tardive. Surprise et amusée, Tifa lui conseilla de développer cette activité. Il parut hésitant, mais c’est ainsi que naquit le Service de livraison Strife, dont le périmètre d’activité fut définit comme « le monde entier ». Le nouveau service fut immédiatement prisé et, très vite, Cloud passa bien plus de temps en livraison qu’à la maison, ne rentrant finalement que pour dormir.

Case of Tifa

C’est Marlène qui vit en premier l’attitude de Cloud s’altérer. La petite fille avait noté qu’il était ailleurs lorsqu’elle lui parlait, alors qu’il ne l’ignorait d’habitude jamais. Elle en informa Tifa, qui la rassura d’un ton léger mais tint toutefois bien compte de la remarque de la fillette qui se révélait très observatrice.

En rangeant le bureau de Cloud, Tifa découvrit un bon de livraison de fleurs de la part d’Elmyra Gainsborough à destination de la Cité des Anciens. Elle présuma aussitôt qu’il était la cause de la mélancolie de Cloud – après tout, elle était consciente que son cœur s’était brisé lorsqu’Aerith fut assassinée sous ses yeux.
Un soir, assis au fond du bar, il se tenait pensivement devant un verre d’alcool vide. Cette vision était suffisamment rare pour que Tifa lui vienne porter secours, mais il la repoussa, affirmant qu’il préférait rester seul. Fâchée, elle perdit patience et le gronda.

Cet épisode généra une ambiance froide au sein de la famille. Tifa entendit Marlène s’en plaindre auprès de Barret qui téléphonait régulièrement et tenta de renouer les liens. Elle commença à aborder Cloud avec des discussions auxquelles Marlène pouvait se joindre facilement et celui-ci joua le jeu, ce qui fit mouche. Pour Tifa, il valait toujours mieux rester ensemble ainsi plutôt que se séparer. La comédie ne dura cependant que quelques jours, car la fillette était perspicace et avait fini par faire tomber les masques.

Tifa vint le rejoindre cette nuit-là, et elle lui posa quelques questions sentimentales. Certaines seulement trouvèrent une réponse. Cloud finit par admettre qu’il avait un problème et elle renouvela de lui venir en aide. Elle n’obtint comme réponse que le silence.

Un jour, Tifa reçut un appel depuis le téléphone de Cloud. C’était un petit garçon qui avait pris l’appareil, et il avait l’air de souffrir. Lorsque Cloud reprit le téléphone, Tifa suggéra de ramener le garçon au Septième Ciel. Elle se ravisa lorsqu'il lui informa que le garçon avait les géostigmates, mais elle se tut et attendit leur retour. Cloud semblait déterminé à lui venir en aide.

Case of Tifa

Denzel – ainsi que le garçon s'appelait – avait rapidement repris des forces et s’était mis à suivre son héros comme une ombre lorsqu’il n’était pas au travail. Quand Tifa tentait d’en apprendre plus sur son passé, il se murait dans le silence. Cloud lui apprit toutefois que le garçon lui avait conté toute son histoire. Déçue d’être tenue à l’écart, Tifa demeurait cependant persuadée qu’il était de leur devoir (et leur destin) de prendre soin de lui, car ses parents avaient péri lors de l’affrontement entre Avalanche et la Shinra dans le Secteur 7.

Elle nota que l’arrivée du garçon avait rasséréné le climat familial. Si un cercle d’intimité s’était créé entre Cloud, Denzel et Marlène, les conversations insouciantes avaient repris entre Cloud et elle, et de plus, le jeune homme travaillait beaucoup moins pour consacrer davantage de temps aux enfants. Lorsqu’elle lui demanda un jour s’il avait résolu son problème – quel qu’il soit, bien qu’elle se doutât duquel il s’agissait –, il lui répondit que non. Une vie perdue ne se retrouvait pas. Elle l’admit en silence, et il poursuivit en soutenant qu’il était malgré tout possible d’en sauver d’autres, comme Denzel.

Cloud avait trouvé Denzel devant l’église des taudis du Secteur 5. Gêné, le jeune homme n’avait pas voulu informer Tifa immédiatement de l’endroit où il se trouvait, ni qu’il était persuadé qu’Aerith le lui avait confié. Lorsqu’il se confia, Tifa lui fit simplement remarquer qu’elle aurait apprécié rendre visite elle aussi à l’église d’Aerith, tout en précisant qu’Aerith n’avait pas guidé le garçon vers lui seul, mais vers eux deux.

À cette affirmation, Cloud avait souri.

Quelques jours plus tard, il était parti de la maison.





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !