Vous êtes ici : AccueilInformationsConcerts Final Fantasy

interview d'Arnie Roth et Nobuo Uematsu

Distant Worlds

Les 12 et 13 janvier 2013 se tenaient à Paris, et pour la toute première fois, deux concerts de la troupe Distant Worlds.

À cette occasion, nous avons eu l’immense honneur d’interviewer le compositeur Nobuo Uematsu et le chef d'orchestre Arnie Roth, samedi 12 janvier, le matin même de leur toute première représentation au Palais des Congrés de Paris avec la troupe de Distant Worlds.
Voici donc sans plus attendre quelques éléments de réponse sur leur futur ainsi que leur sentiment sur leur venue en France, en texte et en vidéo !

Finaland : Ça y est, vous y êtes, Distant Worlds débarque enfin en France, à Paris, dans le prestigieux Palais des Congrès. Qu’est-ce que vous ressentez en ce moment ?

Nobuo Uematsu : Cela faisait cinq ans que nous voulions faire un concert ici et c’est enfin devenu réalité, donc le sentiment qu’on a, c’est : « Ça y est, on y est vraiment, enfin ! »

Arnie Roth : Je suis très excité. Nous essayions de faire des représentations à Paris et en France depuis quelques années maintenant, peut-être quatre ou cinq, et maintenant, nous nous disons : « Enfin ! » Nous sommes aussi très impatients de voir les fans ainsi que leurs réactions. Ce sera génial.

Finaland : Jusqu’à présent, qu’est-ce qui vous a le plus marqués dans la grande aventure Distant Worlds ? Quel est votre meilleur souvenir ?

Nobuo Uematsu : Un des meilleurs souvenirs c’est peut-être la fois où des personnes ont fait leur demande en mariage lors du thème d’Aerith À ce moment-là j’ai vraiment senti que j’avais fait quelque chose de bien.

Arnie Roth : C’est vrai que c’était grandiose. Pour ma part, ce sont souvent les premières qui ont été marquantes, comme la première fois que nous avons joué la Victory Fanfare lors d’un concert, c’était vraiment fantastique (rire). Il y a également la première fois que nous avons joué au Royal Albert Hall en Angleterre —pas cette année, celle d’avant— je me souviens encore de cette atmosphère extraordinaire. Nous n’avions jamais joué Distant Worlds au Royaume-Uni ou dans cette partie de l’Europe, c’était donc très important. À chaque fois que nous jouons à un endroit pour la première fois, je trouve que c’est toujours très intéressant de voir les différentes réactions. Ce sont souvent les mêmes réactions, mais je me souviens toujours de ces premières fois.

Finaland : Combien de temps pensez-vous encore poursuivre les concerts Distant Worlds ? Avez-vous une idée sur l’avenir des concerts ?

Arnie Roth : Nous avons beaucoup d’idées dont nous discutons souvent, évidemment nous voulons continuer. D’abord nous considérons le succès que nous avons eu auparavant lors des différents concerts. Nous sommes maintenant à notre sixième année de tournée de concerts Final Fantasy, et puisque nous célébrons aujourd’hui les 25 ans de Final Fantasy, j’attends déjà l’anniversaire des 30 ans (rire).
Je pense que Distant Worlds a grandi en se focalisant sur les musiques de Final Fantasy et ce concept peut encore s’étendre et s’adapter. Nous avons déjà 80 ou 85 musiques dans notre répertoire mais il y en a encore que nous n’avons jamais jouées, alors peut-être que dans d’autres tournées, même au Japon ou lors des performances a cappella, il y a encore des choses que nous pouvons interpréter. Mais nous sommes limités par les setlistes des concerts donc nous réfléchissons à différentes façon de présenter tout ça. Nous pourrions, par exemple, plus nous centrer sur les performances vocales, une autre possibilité est de faire des concerts concentrés sur les jeux individuellement : un soir sur Final Fantasy VI, un autre sur le VII, etc.(rire) Aux concerts Distant Worlds, il y aura toujours quelqu’un qui voudra par exemple du FFIX, ou du FFIV ou encore du FFXIII, donc il faut être prudent avec cela lors des premières représentations dans un pays.
Ensuite, l’autre projet sur lequel nous nous penchons consiste en des représentations plus intimes, comme ce que l’on peut voir sur internet, avec par exemple des solos de piano ; nous avons déjà fait un Chocobo Theme avec huit ou neuf musiciens, et toutes ces plus petites combinaisons ; Il y a beaucoup d’endroits dans le monde où nous ne pouvons pas être une centaine de musiciens sur scène et où nous aimerions amener Final Fantasy. Nous réfléchissons donc beaucoup à toutes ces idées et c’est plutôt excitant.

Finaland : Monsieur Uematsu, il y a-t-il des jeux récents, auxquels vous n’avez pas participé évidemment, qui vous ont marqué musicalement ?

Nobuo Uematsu : Oui, les œuvres de Naoshi Mizuta (The 4 heroes of Light, Final Fantasy XIII-2), Hitoshi Sakimoto (Final Fantasy XII, Valkyria Chronicles) et Masashi Hamauzu (Final Fantasy X, XIII, XIII-2). Je me dis que c’est vraiment incroyable ce qu’ils arrivent à faire, moi je ne pourrais pas en faire autant. Même si c’est quand même moi qui les ai inspirés (rire).

Finaland : Prévoyez-vous de commercialiser Reiki, votre album thérapeutique, en France ?

Nobuo Uematsu : Vous pensez que cela se vendrait en France ?

Finaland : Oui, nous connaissons des gens qui seraient intéressé mais c’est bien trop cher d’importer du Japon, cela peut aller jusqu’à 100 €.

Nobuo Uematsu : 100€, sérieusement ?!

Arnie Roth : Avec les célébrations des 25 ans de Final Fantasy nous essayons d’importer beaucoup plus les albums et goodies de Distant Worlds et Square Enix en général à travers le monde. Nous sommes conscients que les prix en import sont conséquents alors nous essayons de proposer nos albums dans le monde, mais pour les projets indépendants c’est plus difficile.


Extrait de l'album Reiki

Finaland : Monsieur Uematsu, vous avez récemment organisé un concours de musiques de Final Fantasy III sur Youtube. Comptez-vous le réitérer, et pourquoi pas, en France ?

Nobuo Uematsu : C’est vrai qu’on a fait ce concours centré sur internet au Japon exclusivement. Nous avons eu des versions jouées avec des instruments typiquement japonais ainsi que des versions rock, c’était vraiment très intéressant et impressionnant d’entendre ces nouvelles versions. Nous avons eu beaucoup de personnes qui ont participé alors si on étend cela au monde entier, cela risque d’être vraiment conséquent.

Finaland : Puisque nous en parlons, il y a beaucoup de fans qui vous rendent hommage en jouant vos titres sur Youtube. Nous pensons par exemple à BitSymphony ou encore aux Français SongeLeReveur et Pianokad. (Nous montrons la vidéo ci-dessous à Nobuo Uematsu et Arnie Roth.)

Finaland : Avez-vous un message spécial à adresser à ces passionnés ?

Nobuo Uematsu : J’aimerais déjà leur transmettre mes remerciements pour être si fans de mes musiques. Ils sont devenus passionnés de musique en écoutant des musiques de jeux vidéo, je suis donc content qu’ils soient entrés dans cette voie et qu’ils continuent à faire de la musique grâce à ça.

Finaland : Enfin, avez-vous un dernier mot pour les fans français ?

Nobuo Uematsu : Je suis très content et très fier de pouvoir jouer ma musique en France qui est vraiment un pays artistique ; c’est le pays de l’Art, donc c’est un réel honneur de pouvoir jouer ici.



Sur ces belles paroles, nous avons pris congé de ces deux grands messieurs en leur offrant quelques produits typiquement français et leur avons donné rendez-vous le soir même pour le concert Distant Worlds in Paris, dont les murs du Palais des Congrès doivent encore se souvenir aujourd’hui.

Cette interview a été réalisée par Ochib[i], Lord_Laguna et ff fanatics pour Finaland. Un grand merci à Nathan Lemaire, notre cameraman/monteur.

Pour finir nous tenons à remercier La Fée Sauvage ainsi que Chris Szuberla de AWR Music qui nous ont permis de réaliser cette entrevue exclusive.

Et surtout, un énorme merci à Nobuo Uematsu et Arnie Roth pour leur disponibilité et pour avoir rendu ce moment si agréable.

Rendez-vous l’année prochaine pour Distant Worlds in Paris 2014 !







par IdirSquareEnix le 04.02.2013 à 08:41

Very nice interview ! J'étais au porte de celle-ci, mais c'était quand même la fa mi !

Merci Finaland ! :)



par ff fanatics le 03.02.2013 à 23:28

En concert c'est beaucoup plus difficile devant une salle pleine de gens, quand on est pas habitué.



par Fat Chocobo le 03.02.2013 à 19:03

Il s'est beaucoup amélioré depuis le concert de novembre



par the ragnarock of light le 03.02.2013 à 19:02

Ah ouai mais il est trop mauvais lui mdr



par Fat Chocobo le 03.02.2013 à 19:00

C'est bien le même (il a juste changé de coupe de cheveux)



par the ragnarock of light le 03.02.2013 à 18:59

ok dac :) et derniere question c'est pas le traducteur qui etait a Dockpullman ?



par ff fanatics le 03.02.2013 à 18:55

Parce que c'est pas toujours facile de monter une vidéo et écrire un article quand c'est pas notre métier



par the ragnarock of light le 03.02.2013 à 18:54

Pourquoi il sort aussi tard cet article ?

par Dragonflash le 03.02.2013 à 14:58

Vraiment cool cet interview =)





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !