Vous êtes ici : AccueilJeux Square Enix

Army Corps of Hell

Army Corps of Hell

Qui n'a jamais eu envie de rejoindre le côté obscur de la force dans un jeu vidéo ? Eh bien c'est ce que nous propose Square Enix sur son premier titre sorti sur PlayStation Vita, je parle bien sûr du sombre Army Corps of Hell.

:: Scénario

Parler de scénario dans ce jeu est une chose délicate. En effet, trouver quelque chose à dire dans un jeu complètement vide de sens est toujours difficile. Vous incanerez ici un roi déchu bien décidé à prendre le contrôle des enfers en écrasant les autres démons grâce à son armée de gobelins qu'il aura soumis à sa volonté. Vous démarrez le jeu sur cette note et il faudra bien vous en contenter car vous n'aurez rien d'autre à vous mettre sous la dent. Dépourvu complètement de suspense ou d'intrigue, il vous est conseillé de mettre le cerveau sur "off" avant de vous lancer dans cette aventure.

:: Jouabilité

Durant les premiers instants, le jeu aura plutôt tendance à plaire. Les combats sont plutôt dynamiques et les gobelins sont assez simples à contrôler tout en permettant d'améliorer ses stratégies de combat au fur et à mesure de votre entraînement. Seulement voilà, tout retombe assez vite lorsque l'on se rend compte que l'on répète toujours la même chose. Des combats répétitifs, un bestiaire très limité, voilà de quoi lasser très vite le joueur.

Parlons un peu des possibilités qu'offre la PlayStation Vita. Eh bien là non plus il n'y a de nouveau pas grand-chose à dire. Le nouveau jouet de Sony est très peu exploité. Là où d'autres jeux innoveront grâce à l'écran et au pavé tactile, Square Enix aura ici un peu zappé l'option. Le joueur oubliera même assez rapidement qu'il tient une PS Vita dans ses mains et non pas une PSP.

:: Graphismes

Sur ce point, on rejoint à nouveau la conclusion précédente. Même si l'univers plaît durant ses premiers instants avec des scènes statiques faisant penser à l'univers d'une BD, on en sera vite lassé. En effet, tout se ressemble, beaucoup d'images et de décors sont réutilisés et recyclés au fur et à mesure du jeu. Encore une fois, le rendu aurait très bien pu satisfaire si le jeu était paru sur PSP, mais ne pourrait pas être pardonné connaissant les possibilités offertes par la Vita.

:: Durée de vie

Le jeu nous offre ici une durée de vie assez convenable, le seul souci c'est qu'il ne donne pas du tout envie de le terminer à 100%. Complètement dépourvu de quêtes annexes, le seul but ici sera de vider chaque zone des démons qui s'y trouvent, encore et encore. Une fois l'aventure principale terminée, même les chasseurs de trophées auront tendance à ranger le jeu sans chercher le platine.

:: Bande sons

Alors là c'est assez simple, on aime le style ou pas. Square Enix a décidé dans ce jeu de changer ses habitudes en proposant quelques titres de métal qui vous accompagneront durant vos combats. Il faut avouer que le côté agressif de la musique colle tout à fait à l'univers de ce jeu.

:: Les points forts

Un avantage pour ce jeu, c'est que vous pouvez y aller franchement sans avoir besoin de vous torturer les méninges. Après une dure journée, mettez le cerveau sur off et défoulez-vous en déchaînant vos forces contre les enfers. Pour la suite, incarnez un héros démoniaque en détruisant monstres et dragons nous changera un peu des classiques. Après tout, ça fait du bien aussi de se lâcher de temps en temps.

:: Les points faibles

C'est triste à dire, mais l'inspiration vient beaucoup plus facilement lorsque l'on parle des points faibles. En effet, le jeu manque cruellement d'un scénario digne de ce nom. Même si l'univers plaît dans ses premiers instants, la répétition finira par ennuyer assez rapidement. Un jeu qui donne clairement l'impression de ne pas être destiné pour la PS Vita mais plutôt pour sa grande soeur la PSP. Clairement mal fini, manquant d'intrigue et de détails, tous ces points faibles sont trop lourds pour un jeu sortant des fourneaux de Square Enix.

:: Conclusion

Que dire d'autre à part que le jeu déçoit clairement dans son ensemble. L'idée de base étant pourtant bonne, Square Enix ne l'a pas exploitée comme il le fallait. Pâle copie du célèbre Overlord, Army Corps of Hell finira sûrement sa carrière dans le fond d'un placard.

Dates de sortie
Japon 17 décembre 2011
États-Unis 22 février 2012
France 22 février 2012




par Simousse le 31.03.2012 à 03:26

Pas de bol pour le premier jeu PSVita de Square Enix en occident. J'ai du mal à comprendre pourquoi Lord of Apocalypse n'a pas suivi.





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !