Vous êtes ici : AccueilJeux Square Enix

Deus Ex: Human Revolution


Grâce au rachat d’Eidos Interactive, Square Enix a pu mettre la main sur une brochette de jeux de qualité. Parmi ceux-ci se trouvait un nom légendaire : Deus Ex. Après un premier épisode qui a marqué l’histoire du jeu vidéo, puis une suite en demi-teinte, l’équipe d’Eidos Montreal décida de reprendre la bête en main en annonçant, en mai 2007, le projet Deus Ex 3. Après quatre années d’impatience et de teasing prodigieux, le titre révolutionnaire, tout droit sorti du Québec, arriva enfin sur PS3, Xbox 360 et PC, sous le nom de Deus Ex: Human Revolution.

:: It's not the end of the world, but you can see it from here...

Nous sommes en l’an 2027,
C’est une époque de grandes innovations, et d’avancée technologique.
C’est également une époque de chaos et de conspiration.

Le jeu se déroule en l’an 2027, une époque pas si lointaine, mais pourtant très différente du monde d’aujourd’hui. Dans une société dominée par les augmentations cybernétiques et la biotechnologie, vous incarnez Adam Jensen, ex-membre du S.W.A.T. et désormais chef de la sécurité pour Sarif Industries, l’un des leaders mondiaux de l'augmentation. Lors d’une journée des plus ordinaires, Sarif Industries se fait attaquer par un groupe de mercenaires augmentés jusqu’aux dents. Adam ne peut résister à l’assaut et est mortellement blessé. Quant à son ancienne fiancée et scientifique, Megan Reed, elle n’a pas la chance de survivre à l’assaut. À deux doigts de la mort, Adam voit son corps entièrement augmenté par les scientifiques de Sarif, lui permettant de reprendre du service six mois plus tard, avec la ferme intention de retrouver les responsables de l’attaque et de la disparition de Megan.

:: Des personnages « transhumains »

Adam Jensen
Le héros de l’aventure est âgé de 34 ans et était un agent du S.W.A.T. jusqu’à ce qu’il perdre son emploi suite au refus d’obéir à un ordre. Il est désormais responsable de la sécurité de Sarif Industries et s’est fait entièrement augmenter afin d’être gardé en vie suite à l’attaque qu'a subie le Q.G. de Sarif. Adam a tendance à regretter d’avoir survécu et d’être devenu un cyborg, mais sa volonté de connaître ses ennemis et leurs raisons d’agir lui permettent de continuer à vivre. Grâce à son nouveau corps modifié, il est capable d’optimiser les capacités de toutes les parties de son organisme.

David Sarif
Fondateur et P.D.G. de Sarif Industries, David Sarif est un homme ambitieux qui voit en la biotechnologie l’avenir du monde. Il n’est pas à l’origine de la création des augmentations mais les développe et met un point d’honneur à les répandre sur toute la population. David compte énormément sur l’aide d'Adam, mais est-il complètement honnête avec lui ?

Megan Reed
Scientifique talentueuse de Sarif Industries, elle a notamment découvert le moyen d’empêcher le rejet des augmentations sur les individus. Cette trouvaille sera malheureusement sa dernière puisqu’elle périt dans l’attaque des mercenaires contre Sarif Industries. Megan Reed est également l’ex-compagne d’Adam Jensen, qu’elle a aidé à se faire engager par David Sarif.

Faridah Malik
Faridah est la pilote attitrée de Sarif Industries. À bord de son hélicoptère, elle transportera Adam absolument partout où ses indices le mèneront. Elle est également une amie proche d’Adam auprès de qui elle n’hésite pas à se confier.


Francis Pritchard
Pritchard est le responsable de la cyber-sécurité au sein de Sarif Industries. Il suit et conseille Adam via son infolink, une puce dans son cerveau qui lui permet de communiquer n’importe où. Malgré leur collaboration, leurs rapports sont souvent froid, voire agressif.


Barrett Lawrence
Cet homme imposant est un ancien Marines devenu un mercenaire augmenté qui travaille pour le compte de Belltower, l’organisation à l’origine de l’attaque de Sarif Industries. Il est sans pitié et n’hésite pas à poursuivre ses ennemis jusqu’à ce que mort s’ensuive. Il a la particularité d’avoir une mitrailleuse à la place de son bras gauche.

Yelena Federova
D’origine russe et africaine, Yelena est une femme très athlétique mais également une des meilleurs mercenaires de Belltower. Tout comme Barrett, elle est augmentée mais contrairement à lui elle favorise la subtilité à la brutalité lors de ses missions.


Jaron Namir
Jaron est le leader du groupe de mercenaires de Belltower. Tout comme ses comparses, il est entièrement augmenté et très puissant. C’est lui qui a vaincu Adam au siège de Sarif Industries, le laissant au seuil de la mort.


:: Un gameplay Hybride

Deus Ex: Human Revolution est considéré comme un F.P.S./RPG, mais ce n’est pas tout. L’expérience de ce jeu vous propose quatre styles d’approche différents, tout en vous laissant le choix d’en user ou non. Les voici en détails ci-dessous, car il y a de quoi s’y attarder.

- Discret comme un fantôme

Certainement l’aspect le plus important du gameplay, l’infiltration est même recommandé pour finir le jeu le plus aisément possible. Quelque soit la configuration de la situation dont vous faites face, il y aura toujours une solution alternative pour avancer. Pensez donc à toujours faire le tour des environs pour dénicher une échelle ou une grille d’aération cachée derrière une caisse. Un garde seul pourra également être neutralisé par derrière si vous réussissez à l’approcher sans bruit. Une fois à proximité de l’ennemi, vous aurez le choix entre l’assommer ou le tuer, en usant de chorégraphies des plus classes.
Il est donc possible de finir le jeu sans croiser le regard des ennemis, néanmoins, c’est un choix qui demande beaucoup de patience.

- La passion du Hacking

Des ennemis trop nombreux ? Des issues inaccessibles ? Pas de problème, pourquoi ne pas essayer de hacker cette porte pour voir s'il n’y a pas un chemin de l’autre côté ? Adam Jensen en est capable : grâce à l’un de ses nombreux implants, il est devenu un véritable pirate informatique. Dans Deus Ex, presque tout est hackable. Il devient presque obsessionnel de vouloir tout déverrouiller. Les terminaux de sécurité, les ordinateurs, les portes ainsi que les bombes ou alarmes sont piratables, même si il vous faudra souvent un niveau en hacking plus élevé pour pirater certains dispositifs. Hacker un terminal de sécurité vous permettra en prime de désactiver les caméras ou de contrôler les tourelles. Le hacking se présente sous la forme d’un labyrinthe avec un compte à rebours. Le but est de capturer des tourelles (dont certaines vous procurent des bonus) une à une et d’arriver au point vert, en évitant que le système de sécurité ne vous rattrape à la fin du temps imparti. Ce procédé, qui se marie parfaitement avec l’infiltration, devient évidemment de plus en plus complexe et court à réaliser au fil du jeu. Améliorer ses capacités en Hacking peut donc se révéler déterminant dans le futur.

- Batailles sociales

Parfois, la solution viendra des discussions, qu’elles soient émouvantes ou envenimées. Que ce soit pour s’introduire dans un endroit surveillé sans avoir à se cacher ou convaincre quelqu’un de révéler un secret ou un code d’accès, les cartes sont entre vos mains ! Lors de certains dialogues, vous aurez jusqu’à quatre styles d’approche possibles. à vous de savoir si vous voulez être compréhensif, indifférent ou agressif, sachant que chaque individu, selon sa personnalité, aura une manière différente de réagir à vos paroles.

- Pas de fioriture

Évidemment, Deus Ex étant un F.P.S., il ne vous est pas interdit d’y aller fusil à la main. Un grand choix d’armes est disponible, qu’elles soient mortelles ou tranquillisantes, suivant votre manière d’envisager le jeu. Ces mêmes armes sont toutes customisables afin de les rendre plus précises et puissantes, ou améliorer la capacité du chargeur ou le temps de rechargement. Si vous choisissez cette approche, plus violente, sachez qu’il est possible de se mettre à couvert, qu’un tir à la tête tue en un coup ou encore que des munitions sont dissimulées sur les cadavres ainsi que dans le décor. Comme dans tout les F.P.S. en somme. Seule différence, les phases de couverture ou les montées d’échelles se font à la troisième personne. Un aspect autant critiqué que loué.

:: Tout d’un grand R.P.G.

Parlons un peu de l’aspect R.P.G. de Deus Ex, car je suis certain que cela vous intéresse. Comme dans tout jeu de rôle basique, Adam Jensen gagne des points d’expérience au fil de son aventure. Cette expérience s’accumule quels que soient les choix que vous faites, même si dénicher des passages secrets ou hacker un terminal de sécurité vous procurera plus de point que tuer un garde. Les points d’expérience ne sont toutefois pas rares et vous n’aurez pas de problème à les convertir en points Praxis. En effet, comme dans Final Fantasy où votre expérience se transforme en niveau, Adam Jensen gagne des points Praxis qui lui permettent d’améliorer ses augmentations ou d’apprendre des nouvelles habilités. Vos P.P. en poche, ouvrez le menu des augmentations pour voir que vous avez l’embarras du choix. Augmenter les yeux vous permettra de voir à travers les murs, augmenter les bras vous aidera à porter des objets plus lourds, ou casser les murs fragiles. Vous pouvez également améliorer vos capacités en Hacking pour être en mesure de pirater des appareils plus perfectionnés, dépasser vos limites pour devenir invisible ou encore utiliser le dispositif Typhoon, permettant de propulser des mines tout autour d’Adam. J’aimerais vous faire le listing complet des augmentations disponibles mais elles sont extrêmement nombreuses et toutes utiles à votre épopée. À vous de décider ce qui sera le plus judicieux d’améliorer pour faciliter votre style de jeu. Mais attention, utilisez bien vos points Praxis car vous ne pourrez pas booster Adam à 100 % !

:: Une direction artistique exemplaire

Voici un point où Deus Ex: Human Revolution a encore su se démarquer de la concurrence. Autant au niveau visuel que sonore, Eidos Montreal a tout fait pour imprégner ce jeu d'une empreinte unique, reconnaissable entre mille. L’aspect « black and gold » nous accompagne tout au long du jeu, dans des décors futuristes des plus impressionnants, certes en deçà de certaines productions sur consoles nouvelle génération.
Il nous est proposé de visiter des villes telles que Detroit, ou une île d’Hengsha totalement surréaliste. De plus, vous êtes libre de vous balader au sein de ces cadres, même s'il est frustrant de ne pas pouvoir accéder à toutes les parties ou encore de ne pas pouvoir visiter toutes les villes où nous nous rendons.
L’ambiance musicale, signée par Michael McCane, se place également dans les hautes sphères de la mise en ambiance dans le domaine des jeux vidéo avec une bande sonore aux allure futuriste et mystérieuse à la fois.

:: De la durée et de l’exploration

Aussi prenant qu’il soit, le jeu jouit en plus d’une durée de vie plus que raisonnable. Vous pouvez arriver à bout du scénario principal entre 15 et 20 heures de jeu, mais c’est sans compter sur les quêtes annexes, qui rallongeront l’expérience d’une dizaine d’heures et d’éléments scénaristiques des plus intéressants. Encore un élément qui en fait un R.P.G. exemplaire.
Consoles nouvelles générations rimant avec trophées/succès, Deus Ex n’y coupe pas, et si vous avez pour objectif de le finir à 100%, de nombreux challenges s’offriront à vous, rallongeant encore la durée de vie et la difficulté.
Eidos Montreal a également pensé aux fans de la franchise et aux joueurs assoiffés de science-fiction en disséminant un peu partout des livres électroniques nous en apprenant un peu plus sur l’univers de Deus Ex. On peut donc passer d’excellents moments à se pavaner dans cet univers tout en s’enrichissant des références, parfois tirées d’œuvres bien réelles, disséminées ici et là. Si vous n’êtes toujours pas satisfait par la durée de vie, sachez que le jeu comportera des D.L.C., dont le premier verra le jour en octobre 2011, et sera complètement en accord avec le scénario du jeu.

:: Video Games Revolution ?

Alors, Human Revolution est-il digne de détrôner Deus Ex ?
Je répondrais un grand OUI !
Avec un gameplay qui donne le choix au joueur et la prétention de ne jamais l’ennuyer, une ambiance unique, un scénario mature et un panel d’augmentations extrêmement attractif et complet, Deus Ex: Human Revolution répond parfaitement à l’engouement qu’il a pu susciter durant ces dernières années. Mais comme aucun jeu n’est parfait, le jeu comporte bien sûr quelques défauts notoires. Malgré la parfaite immersion dans ce monde futuriste, le jeu souffre de temps de chargement assommants et bien trop nombreux (à chaque fin de partie ou passage dans une nouvelle zone). Le doublage français, bien qu’il ne soit pas catastrophique, a beaucoup été décrié par les fans, avides d’entendre la voix rauque du très charismatique Adam Jensen. Un doublage également accompagné d’une synchronisation lymbiale peu soignée. Graphiquement pas au niveau de ses concurrents dans le milieu du F.P.S., le jeu se rattrape tout de même par sa direction artistique remarquable et son réalisme saisissant. Pour ce qui est du niveau de difficulté, il est bien dosé et trois niveaux sont disponibles dès le début du jeu pour contenter les débutants et les experts de l’infiltration.
Vous l’avez compris, Deus Ex: Human Revolution ne connaît pratiquement que des bons côtés et il ne fait nul doute qu’il marquera l’histoire du jeu vidéo, tout comme l’a fait son aîné, Deus Ex.

Dates de sortie
Japon 6 septembre 2011
États-Unis 23 août 2011
France 26 août 2011




par MisterB le 13.09.2011 à 02:35

J'ai hâte de pouvoir tester ce jeu :p





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !