Vous êtes ici : AccueilJeux Square Enix

Final Fantasy Brave Exvius

Final Fantasy Brave Exvius

Test réalisé sur la version 2.2.2

Arrivé pendant l’invasion massive des Final Fantasy sur smartphone, Brave Exvius n’a pourtant rien à envier à la saga « classique ». Un scénario vraiment prenant, des personnages travaillés, un monde vaste et diversifié, de l’exploration, des quêtes annexes, du fan service réussi, un gameplay simple mais addictif, une direction artistique qui ne peut que rappeler de bons souvenirs aux joueurs de la vieille époque, une OST plus qu’agréable, etc. On peut dire que la coopération entre Square Enix et Gumi n’a donné que le meilleur des deux entreprises : un Final Fantasy parfaitement associé au gameplay du jeu mobile à succès Brave Frontier.

:: Comme une vision de Final Fantasy

Comme dit plus haut, bien qu’étant un jeu mobile, Final Fantasy Brave Exvius brille par son scénario. Bien que classique, il n’est pourtant pas simpliste et manie très bien ses éléments pour pousser le joueur à continuer à avancer dans un espoir de réponses aux questions que pose l’intrigue.

Vous incarnez Rain et Lasswell, deux chevaliers du royaume de Grandshelt. Alors qu’ils sont en mission pour leur roi, une jeune femme enfermée dans un cristal, Fina, leur apparaît et les implore de sauver le Cristal de la Terre. Une fois sur place, un homme dans une armure imposante et sombre comme la nuit se tient devant le cristal. Les deux chevaliers tentent vaillamment de défendre le cristal mais l’homme en armure parvient malgré tout à le détruire.

Afin de sauver Rain et Lasswell, Fina réapparaît et téléporte les deux chevaliers loin de l’homme en armure de jais et leur octroie le pouvoir des Visions. Le pouvoir des Visions est la faculté de matérialiser des personnes grâce aux souvenirs qui existent de celles-ci. En sortant du temple, Rain et Lasswell découvrent tous leurs hommes massacrés et leur vaisseau détruit.


Le monde de Lapis

De retour au château de leur souverain pour le protéger, ils font de nouveau face à l’homme en armure. Se présentant sous le nom de Véritas des Ténèbres, un des Six Jurés de Paladia, il les attaque encore une fois. S’interposant à nouveau entre Véritas des Ténèbres et le duo Rain et Lasswell, le cristal de Fina se brise et elle se retrouve en chair et en os devant les chevaliers. Malheureusement, cela eut également pour effet de la rendre amnésique.

Véritas des Ténèbres quitte alors Grandshelt afin de continuer sa destruction des cristaux dans les contrées voisines. Le Cristal du Vent à Lanzelt, le pays des ingénieurs et des Aéronefs ; le Cristal de l’Eau à Olderion, un pays pacifiste vénérant leur dieu Léviathan ; le Cristal du Feu à Zoldaad, un pays belliqueux en proie aux guerres civiles ; et le Cristal de Lumière à Mysidia, le pays des mages.

Partant à sa poursuite pour empêcher Véritas d’accomplir son dessein et percer les mystères liés à l’intrigante Fina, Rain et Lasswell voyageront à travers le monde de Lapis. Avec l’aide de Lid, une ingénieure ingénue, Nichol le dernier gardien de l’eau, Jake le chef de la résistance de Zoldaad et Sakura la mage mystérieuse, nos héros croiseront d’autres Véritas et apprendront la triste vérité sur leur monde.

:: Des personnages de tous horizons

Un des points forts de Final Fantasy Brave Exvius reste son casting de personnages riches en couleur. Nous avons ici une équipe assez hétéroclite pour y retrouver n’importe quel type de personnage. On passe du chevalier qui aide la veuve et l’orphelin au tacticien froid en passant par l’ingénieur en aéronef avide d’argent ou le chef de l’armée rebelle coureur de jupon.

Rain
L’un des capitaines des chevaliers du royaume de Grandshelt. Il est le fils du grand chevalier Raegen et jouit donc d’une excellente réputation et d’une confiance du roi mais également de tous les habitants. Doué d’un talent hors du commun, il est autant à l’aise à l’escrime qu’aux commandes de son aéronef. D’un naturel nonchalant, sa rencontre avec Véritas des Ténèbres va pourtant révéler son esprit chevaleresque.

Lasswell
Meilleur ami de Rain et élevé par Raegen, il est également un capitaine des chevaliers de Grandshelt. Il est de nature calme et prudente et à tendance à surprotéger Rain en guise de reconnaissance pour Raegen. Étant une des rares personnes à pouvoir rivaliser avec le talent de Rain, il a également gagné la confiance de tout le royaume.

Fina
Jeune fille sortie tout droit d’un cristal, elle semble entourée de mystères. Ayant perdu la mémoire, elle parcourt le monde avec Rain et Lasswell afin de retrouver ses souvenirs. Adepte de la magie blanche, c’est une jeune femme naïve et pleine d’innocence. Il semble pourtant qu’elle ait un rôle clef dans la création du monde et que de lourds secrets se cachent dans son passé.

Lid
Une jeune ingénieure de talent du royaume de Dirnado. Avec l’aide de ses amis, les nains, elle se passionne pour les aéronefs et souhaite pouvoir créer des routes de l’air accessibles à tout un chacun. Elle souhaite plus que tout hériter du nom de Cid, un titre réservé aux meilleurs ingénieurs. Elle semble avoir une obsession pour l’argent mais aime encore plus son frère Evan. C’est pour le retrouver et le sauver de lui-même qu’elle décide d’accompagner Rain et son groupe dans leur voyage.

Nichol
Un jeune homme appartenant aux Gardiens de l’eau d’Oldérion, une famille qui protège le cristal de l’Eau. Il fut aidé malgré lui par Rain et Lasswell dans leur quête de protection des cristaux. Froid et calculateur au premier abord, il veut seulement essayer de faire passer son devoir de gardien avant tout, même s’il doit cacher ses véritables sentiments. Après les événements d’Oldérion, Nichol ne trouve aucune raison de rester sur place et décide de rejoindre le groupe.

Jake
Il est le chef de l’armée rebelle de Zoldaad mais surtout le plus grand coureur de jupon que le monde de Lapis ait connu ! Devant la politique dictatoriale et belliciste de l’empereur, il est prêt à tout pour retrouver la paix, même détruire le Cristal du Feu. C’est d’ailleurs pour racheter cette faute qu’il rejoindra le groupe. Malgré son air niais, il n’en est pas moins vaillant et digne de confiance.

Sakura
Une étrange mage qui a l’apparence d’une jeune fille. Elle prétend avoir plus de 700 ans et avoir fondé la ville des mages de Mysidia. Gardant beaucoup de secrets pour elle, il se peut qu’elle ait des informations sur Fina, le monde de Lapis et même les Véritas. Décidant malgré son passé de sauver le monde de Lapis afin de préserver le monde de Lapis, elle rejoindra le groupe de Rain pour empêcher les Véritas de détruire les cristaux.

Véritas des Ténèbres
Un homme mystérieux dans une armure de jais. On ne sait pas grand-chose de lui si ce n’est qu’il veut détruire les cristaux pour assouvir sa vengeance. Il fait partie d’un groupe de personnes appelé les Six Jurés de Paladia, composé de plusieurs Véritas. Extrêmement puissant mais disposant aussi d’un sens de l’honneur aiguisé, il ne cessera de se mettre sur le chemin de Rain et de ses acolytes.

:: Les combats des braves

Final Fantasy Brave Exvius est un partenariat entre Square Enix bien sûr et surtout le studio Gumi, qui a déjà à son actif le célèbre jeu mobile « Brave Frontier ». Il en résulte un parfait équilibre entre le meilleur des deux univers. On y retrouve tout ce qui fait un Final Fantasy de marque et le gameplay dynamique de Brave Frontier.

La progression de l’histoire se fait à travers une succession de donjons et de villes. Les donjons consistent en une suite de plusieurs manches durant lesquelles il faudra vaincre plusieurs ennemis. Heureusement, pour casser la routine, les développeurs ont eu la bonne idée de rendre certains donjons explorables librement une fois finis. Cela permet de varier la façon de jouer autant que de pouvoir apprécier les paysages et les musiques.

Pour les combats, on se retrouve avec un maximum de six personnages par équipe (cinq à vous et un guerrier ami). On sélectionne alors les actions des personnages et il suffit de toucher l’icône de l’unité afin qu’elle l’exécute. Chaque unité ayant des temps d’attaque et un nombre de coups différents, le but est de coordonner les actions afin de faire des chaines de dégâts appelées « combo étincelle ». Plus les combos sont nombreux, plus les dégâts sont élevés. Le même principe s’applique également avec les dégâts élémentaires, il s’agira alors de « combo élément ».


La mappemonde

Un donjon

Les explorations, que ce soit en ville ou en donjon, cela fonctionne de la même manière. On dirige notre personnage au gré de nos envies. En ville, vous aurez l’occasion de croiser des boutiques pour faire le plein d’objets et d’équipements mais aussi d’accomplir des quêtes (bien que quelques-unes apparaissent en donjon) données par des PNJ. Ces quêtes consisteront essentiellement à donner tel nombre d’un objet, éliminer un monstre ou parler à un autre personnage. Mais il existe des quêtes un peu plus spéciales comme trouver des clefs qui permettent d’obtenir des objets spéciaux dans les salles des coffres ou partir à la recherche des chimères. Lors des donjons, les combats aléatoires sont de mise pour le plus grand bonheur des nostalgiques. Des points jaunes lumineux sont également présents sur le sol et permettent de récupérer des matériaux divers. Sur toutes les cartes, il existe des passages secrets qui mènent généralement à des gains non négligeables (ou des gros chocobos), donc prenez le temps de bien chercher partout.


Les combats

L’exploration

:: Quelles visions choisirez-vous ?

Un point essentiel du jeu reste les visions, qui prennent concrètement la forme d’unités pour votre équipe. Pour avancer, il vous faudra en réunir suffisamment pour être assez fort et vous sortir de toutes les situations.

Commençons par le début : obtenir les unités de jeu. Comme tout bon jeu « free to play », vous n’aurez d’autre choix que de faire des tirages sur des bannières qui changent au gré des mises à jour et des événements. Pour ce faire, vous devrez dépenser des lapis, la monnaie que les joueurs peuvent obtenir en échange d’argent réel. Rassurez-vous tout de même, il est possible de gagner (beaucoup) de lapis en accomplissant les objectifs donnés lors des missions de l’histoire, en accomplissant les missions quotidiennes ou grâce au bonus de connexion quotidien. Il existe un moyen d’obtenir des unités de bas rang gratuitement, grâce aux points que vous offrent vos amis.

Chaque unité possède un niveau mais également un rang allant de 1, le plus faible, à 6, le plus puissant. L’intérêt de faire changer votre personnage de rang est d’augmenter son niveau maximal et d’apprendre de nouvelles compétences. Pour ce faire, il faudra atteindre le niveau maximal et rassembler tous les matériaux nécessaires. Attention cependant lorsque vous augmentez le rang d’un personnage car celui-ci retourne immédiatement au niveau 1.


Diverses unités

Un exemple de bannières

Il faudra également penser à bien équiper vos personnages pour qu’ils puissent tenir le coup. Comme d’habitude, vos unités ne pourront pas porter n’importe quoi et il faudra donc trouver les pièces qui leur correspondent. Vous aurez également la possibilité de rajouter des compétences, actives ou passives, ce qui permet de changer suffisamment un personnage pour en faire un adversaire redoutable. Ces équipements peuvent aussi bien être achetés, que trouvés ou encore créés si vous trouvez les bonnes recettes lors de vos explorations.

Plus haut, les chimères étaient évoquées. Ces êtres mythiques sont également une part importante de la préparation de l’équipe. Une fois trouvée puis vaincue afin qu’elle vous aide, il faudra les entraîner pour que les statistiques de ces dernières augmentent. Quel rapport avec vos personnages ? Il est possible d’associer une chimère par personnage, pour un total de cinq par équipe, et l’invocation offre au personnage un pourcentage de ses propres statistiques, en plus de ses capacités. Ainsi une invocation avec beaucoup de force augmentera les dégâts, tandis qu’une chimère spécialisée en psy augmentera les défenses magiques. Comme les unités classiques, il faudra entrainer les chimères et même les faire changer de rang afin de gagner de nouvelles compétences et devenir plus puissantes. Pour ce faire, il faudra leur donner des magilithes, que l‘on trouve essentiellement lors des explorations.


Les équipements

Les chimères

Dernier point important à retenir pour les personnages, les récompenses de confiance absolue. Dit comme ça, cela peut paraitre barbare mais il y a bien plus de peur que de mal. Concrètement, chaque personnage a un pourcentage de confiance, et lorsqu’il atteint 100%, vous obtenez une compétence ou un équipement. Il vous faudra cependant être plus que patient parce que vos personnages gagnent vraiment lentement (mais vraiment lentement) votre confiance. Heureusement votre patience sera à la hauteur de la récompense puisque c’est souvent par ce moyen que vous obtiendrez les meilleurs équipements et compétences. Un moyen un peu plus rapide d’augmenter la confiance sera de fusionner les mêmes unités entre elles (augmentant la confiance de 5% d’un coup) ou avec des Mogs (dont le pourcentage varie).

:: Les différents modes de jeu

Maintenant que nous savons comment jouer, à quoi pouvons-nous jouer exactement dans ce Final Fantasy ? Comme évoqué plus haut, l’essentiel du jeu se concentre sur le mode histoire. Mais ce n’est pas tout puisque des événements à durée limitée liés aux différents épisodes de la saga sont régulièrement ajoutés mais il existe aussi un colisée et une arène ou même des épreuves qui mettront vos personnages et vos nerfs à rude épreuve.

Les événements peuvent se classer en deux catégories : l’exploration ou le combat. Dans les deux cas, on visite des lieux ou affronte des ennemis emblématiques. C’est également l’occasion de gagner des objets (dont la désignation change à chaque fois) pour les échanger au Roi Mog et gagner des butins précieux. Certains événements permettent également de creuser l’histoire du monde de Lapis. Il existe plusieurs niveaux de difficulté et, en toute logique, plus vous accomplissez une tâche difficile, plus vous serez récompensé.


Les événements

Le Roi Mog

À côté de cela, il existe le Colisée et l’Arène. Le Colisée consiste à gravir les échelons (du rang D à S) afin de pouvoir changer de ligue (Débutant, Intermédiaire et Avancé). Pour ce faire, on ne change pas de d’habitude, il suffit de vaincre des vagues d’ennemis mais sans guerrier ami pour vous aider. Tout repose donc sur votre seule force ! Évidemment, les récompenses sont de mise et ne sont pas négligeables dans les hautes sphères. En ce qui concerne l’Arène, il s’agit tout simplement d’une zone joueur contre joueur. Cependant vous ne jouerez pas directement contre quelqu’un puisque ce sera une intelligence artificielle qui gérera l’équipe adverse. Il y a un classement hebdomadaire et certaines règles peuvent être appliquées de temps en temps (pas de magie noire, réduction de statistiques, les combos frappent plus fort, etc.).


L’arène

Le Colisée

Dernier point à aborder, la chambre des avènements. Vous croiserez dans cette partie du jeu les ennemis les plus puissants et vous devrez les vaincre par la seule force de vos unités. Inutile de vous dire que sans une équipe optimisée et une tactique vraiment au point, vous n’irez pas bien loin face à ces monstres. Mais le jeu en vaut la chandelle.


Les épreuves contre les monstres les plus puissants

:: Que penser de ce jeu alors ?

Eh bien, en toute franchise, bien que Final Fantasy Brave Exvius ne soit qu’un jeu mobile, « freemium » qui plus est, il peut brandir fièrement le nom de « Final Fantasy » et se tenir sans aucune gêne auprès de ses ainés. Tous les éléments des anciens Final Fantasy sont présents : un monde médiéval fantastique où les cristaux en sont les éléments-clé, des personnages hauts en couleur venus de tous horizons, un scénario somme toute classique mais très bien narré, des combats poignants et une OST aux petits oignons. Square Enix a même mis les petits plats dans les grands en ajoutant des scènes d’invocation entièrement en CGI, avec de magnifiques artworks du célèbre Yoshitaka Amano, avec une collaboration avec la chanteuse Ariana Grande ou même en organisant un événement « Fan Festa » en 2017 à Paris.

Il faut cependant noter que le jeu reste un free-to-play avant tout. Et qui dit free-to-play dit également argent à dépenser pour aller plus vite ou plus loin. Ce jeu ne fait malheureusement pas exception. Si vous voulez vous contenter de faire le mode histoire et les événements réguliers, alors vous n’aurez aucun problème. En revanche, si vous souhaitez optimiser votre équipe pour les monstres de la chambre des avènements ou gagner les combats en arène ou tout simplement obtenir les personnages que vous souhaitez et les faire évoluer le plus vite possible, vous vous rendrez vite compte que Final Fantasy Brave Exvius bascule vers le « pay to win », ce qui est fort dommage. Les lapis, ou la monnaie achetable du jeu, est vite nécessaire à l’évolution du jeu. Que ce soit pour obtenir des unités, augmenter les emplacements d’unité et d’inventaire ou regagner de l’endurance pour ne pas être frustré du temps d’attente, il faut dépenser des lapis. Heureusement qu’une précédente mise à jour a permis de gagner des lapis facilement en accomplissant les combats et explorations du mode histoire sous certains objectifs, car au lancement du jeu ce n’était tout simplement pas possible.

Dates de sortie iOS
Japon 22 octobre 2015
États-Unis 29 juin 2016
France 29 juin 2016
Dates de sortie Android
Japon 22 octobre 2015
États-Unis 29 juin 2016
France 29 juin 2016






par matCloud51 le 01.08.2017 à 12:02
Très beau test. Encore 2 et FFXVLE aura disparu !!


par Noctis le 31.07.2017 à 19:52

Un petit erratum parce que je n'ai pas été clair quand je parlais de l'Europe en tant que dindon de la farce. Certes les jeux smartphones de Square Enix ne se déclinent qu'en deux versions mais ce n'est pas le cas de tous les gacha games. Nous avons cette chance au moins.



par Pampino33 le 31.07.2017 à 19:48

Moi qui joue à Record Keeper, Brave Exvius et Mobius, je vois totalement ce que tu veux dire. C'est vrai que c'est frustrant au possible de tâter ses tirages mais cela n'empêche pas de réussir sur le long terme.  Il faut juste être très très patient xD Par contre, l'Europe est loin d'être laissée par rapport à l'Amérique. Ce genre de jeu possède deux versions : la japonaise  pour l'Asie et la globale pour le reste du monde.

par Noctis le 31.07.2017 à 19:25

Un joli test ! Beau travail, Pampi. Pour ma part, j'ai l'impression que l'appréciation des gacha games est fonction de ce que l'on réussit à acquérir avec ou sans argent réel. Étant donné ma malchance légendaire dans ces types de jeu, j'ai rapidement un sentiment d'amertume qui s'installe. Je n'arrive plus à avancer et, petit à petit, mon envie d'y croire s'émousse et j'abandonne. À la différence d'autres gacha games, je trouve malheureusement que Brave Exvius est l'un des pires en ce qui concerne l'investissement pécuniaire et ce malgré les quelques améliorations que les développeurs ont apportées pour amoindrir cet effet. De plus, j'ai l'impression que l'Europe est souvent le dindon de la farce quand on compare les bonus dont jouissent les Japonais ou les Américains. Je trouve cela dommage pour moi parce que je passe à côté d'une histoire totalement Final Fantasy.





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !