Vous êtes ici : AccueilJeux Square Enix

The 3rd Birthday

Douze années, c’est le temps qu’il aura fallu attendre pour découvrir la suite des aventures de la courageuse Aya Brea. Parasite Eve est l’une des franchises phares de l’époque Squaresoft. Fort du succès de ses deux opus sortis sur PlayStation en 1998 puis en 1999, Square Enix n’oublie pas les fans de la belle blonde et reprend en main la saga avec un troisième opus, cette fois-ci sur PlayStation Portable.

:: Une fin du monde évitable

Décembre 2012. Alors que les habitants de Manhattan s’apprêtent à fêter Noël, de monstrueuses créatures appelées Twisted se manifestent et transforment la ville en amas de ruines et de sang. La seule manière d’empêcher cette catastrophe est d’utiliser l’Overdive, une nouvelle technologie créée par la CTI (Counter Twisted Investigation) permettant de transférer son esprit dans le temps pour modifier le passé et ainsi empêcher la catastrophe d’arriver. Cependant, une seule personne a le pouvoir d’utiliser cette faculté : Aya Brea, grâce à son ADN et ses caractéristiques uniques. Un an après le terrible incident, Aya, désormais agent du CTI, reprend donc du service afin de parcourir le passé et sauver le monde, une nouvelle fois.

:: Une équipe de choc

Aya Brea
Aya est un agent du CTI. Âgée de 39 ans, elle en paraît la vingtaine grâce à son ADN unique. Elle est la seule capable d’utiliser le système d’Overdive et ainsi de parcourir le passé afin d’empêcher l’apocalypse, mais également de retrouver ses souvenirs perdus et élucider les mystères derrière ses rêves qui la tourmentent énormément. Aya a entièrement perdu la mémoire lors d’un incident intervenu durant son mariage il y a trois ans.

Hyde Bohr
Cet homme d’origine danoise n’est autre que la personne qui retrouva Aya inconsciente et amnésique après son mariage et décida de la prendre sous son aile. Son passé dans le FBI le mena rapidement à la tête de l’unité d’investigation Overdive, où il commandera Aya lors de ses missions.


Thelonius Cray
Ancien soldat des forces spéciales, Cray est désormais un compagnon d’armes d’Aya et agit comme son protecteur. C’est néanmoins un homme caractériel, très têtu et qui n’hésiterait pas à s’opposer à Hyde s’il jugeait une mission trop dangereuse.


Kyle Madigan
Kyle était chargé de la protection d’Aya et Eve suite aux incidents intervenus dans Parasite Eve 2. Aya et lui ont fini par beaucoup se rapprocher puis par se fiancer, mais le destin a voulu qu’il disparaisse dans de mystérieuses circonstances.



Blank
Derrière ce jeune homme se cache en réalité le responsable de la division technique du CTI. Véritable génie de l’informatique, Blank, qui préfère ne pas divulguer son vrai nom, était autrefois un pirate informatique jusqu’à ce que Hyde le repère afin qu’il supervise les voyages dans le temps d’Aya et la renseigne sur les créatures qu’elle rencontre.

Gabrielle Monsigny
Cette femme à l’allure fragile est en réalité une des meilleures tireuses d’élite du CTI. Gabrielle considère Aya comme sa petite sœur et l’assimile souvent à son ancienne coéquipière, Rebecca, assassinée il y a plusieurs années.



Kunihiko Maeda

Ce scientifique suit Aya Brea depuis de nombreuses années. Étant expert en créatures mutantes, Maeda quittera le Japon pour rejoindre Aya à New York afin de l’aider à détruire les Twisted. Maeda est si impliqué dans sa passion qu’il voue une quasi fascination envers ces dangereux monstres et envers Aya.

:: Survivre par téléportation

Exit le coté RPG propre à Parasite Eve, The 3rd Birthday s’apparente à un réel Survival Horror. Vous contrôlez Aya à la troisième personne, la gâchette L sert à verrouiller automatiquement l’adversaire alors que R sert à tirer. Rien de bien compliqué donc, surtout qu’une fois locké, l’ennemi ne peut pas se défaire de la cible et il ne vous reste plus qu’à canarder pour en venir à bout. Les quatre autres touches de la PSP servent à esquiver (Croix), jeter des grenades (Rond), recharger vos munitions ou changer d’armes (Carré) et utiliser l’Overdive (Triangle). Et c’est dans cette capacité spéciale que réside toute l’originalité de ce jeu.
L’Overdive permet à Aya de plonger dans le corps d’un des soldats qui l’accompagne et ainsi prendre sa place, ainsi que ses HP et équipements. Ce système se révèle un atout de poids pour venir à bout d’une horde d’ennemis ou d’un boss récalcitrant. Vous pouvez ainsi téléporter Aya d’un corps à un autre autant que vous le souhaitez pour vous éloigner de la zone de danger, prendre les bêtes par surprise ou fuir au dernier moment afin d’éviter une mort certaine, condamnant sûrement le soldat substitué. Eh oui, pour gagner cette guerre il faudra bien sacrifier quelques hommes. À noter que l’Overdive s’applique également sur les Twisted et qu'après avoir réalisé un combo assez dévastateur, il vous est possible de terminer le travail par une attaque Overdive. Aya s’introduira rapidement dans l’esprit des monstres pour les détruire de l’intérieur, ce qui amochera pas mal la jauge de PV de votre ennemi.
Dernier point exclusif à ce jeu, la jauge de « Libération », qui grimpera au gré de vos attaques et qui, une fois à son maximum et activée en pressant simultanément Rond et Croix, mettra Aya en état de transe durant quelques secondes, la rendant ainsi plus puissante et extrêmement rapide.

:: On ne part pas en guerre sans armes

The 3rd Birthday a bien évidemment son lot de customisations, n’oublions pas que c’est un Action-RPG. Tout comme dans les précédents épisodes de Parasite Eve, un grand nombre d’armes vous est proposé. Pour pouvoir les utiliser, vous devrez utiliser votre armement actuel afin d’augmenter vos niveaux de maniabilité de chaque catégorie d’armes. Ainsi, vous pourrez débloquer d’autres modèles plus puissants à acheter grâce aux BP remportés durant vos batailles. Mais là où le jeu rejoint ses prédécesseurs, c’est que votre première arme peut être la meilleure arme du jeu.
Utiliser vos BP permettra aussi de booster les caractéristiques de votre arsenal, que ce soit la portée, la puissance ou la taille du chargeur. Aya peut porter sur elle quatre armes à feu, allant du simple revolver au fusil sniper en passant par les mitraillettes ou autres fusils à pompe. Le jeu inclut également de nombreuses phases de shoot aux commandes de tanks ou hélicoptères, ajoutant ainsi différents styles de gameplay qui se révèlent très attrayants.

:: Fusions moléculaires

Outre les armes, il est également possible de modifier l’ADN d’Aya et ainsi pouvoir augmenter ses caractéristiques : lui apprendre des compétences qui se déclencheront en cours de batailles ou encore des capacités qui la rendront plus résistante à telles attaques ou l’empêcheront de mourir dans certaines circonstances. Ces séquences ADN, appelées « Over Energy », vous seront offertes suite à vos attaques Overdive. Elles se présentent sous forme d’orbes de différentes couleurs que vous devrez fusionner et lier afin de développer des aptitudes, une sorte d’alchimie sanguine. Même si ce procédé ingénieux a de nombreuses possibilités à nous offrir, on peut toutefois regretter qu’aucune précision ne soit donnée quant au fonctionnement de ce dispositif d’évolution et qu’il vous faudra trifouiller seul pour en découvrir l’utilité ou même ne jamais rien y comprendre.

:: Durée de vie

Si vous cherchez une longue expérience, riche en quêtes annexes, explorations et découvertes, vous feriez bien de passer votre chemin ou alors de changer d’état d’esprit immédiatement. Car s’il y a bien un point fastidieux dans ce jeu, c’est bien sa durée de vie fort pauvre. Il vous faudra en moyenne huit heures pour terminer le scenario. L’exploration des lieux est en effet linéaire, rapide et inutile ; les seuls trésors à dénicher étant des munitions ou des grenades. Ajoutez à cela que la seule quête annexe du jeu se résume au New Game + qu’il faudra faire et refaire afin de débloquer quelques bonus, scènes cachées (finir le jeu 50 fois afin de pouvoir espionner Aya sous la douche et ce n’est pas un poisson d’avril) et autres costumes, pas forcément indispensables. Mais il faut se dire que les Parasite Eve n’ont de toute façon jamais vraiment été des jeux à quêtes annexes. Si vous désirez réellement finir le jeu à 100 %, vous pouvez pousser votre temps de jeu jusqu’à soixante heures, mais attendez-vous à revivre les mêmes passages, encore et encore…

:: Dream Team

S’il y a bien un point sur lequel Square Enix met tout le monde d’accord avec ses productions sur PSP, ce sont bien les graphismes, toujours aussi réalistes pour une console portable. Des cinématiques à couper le souffle, des décors New Yorkais en ruine absolument bluffant (même si l’on regrettera qu’ils ne soient pas assez mis en avant), des mouvements et visages tout à fait réalistes et une Aya Brea au sommet de sa forme. Tous ces éléments prouvent que le jeu a été soigneusement réalisé. Normal me direz-vous, quand on sait que des hommes tels que Yoshinori Kitase étaient chargés de la production, Hajime Tabata à la réalisation et Tetsuya Nomura au character design.
Ajouté à ce trio magique le retour de Yoko Shimomura à la bande sonore, qui reprend la composition musicale de Parasite Eve après avoir effectué celle du premier épisode, nous offrant ainsi l’ambiance unique et angoissante de cette production. Alors que la musique nous transporte dans cet univers d’horreur fantastique, la teinte sombre et à la fois sanglante du jeu rend l’expérience encore plus prenante. Le sang étant un facteur déterminant du jeu, il sera fréquent d’assister à des effluves rouges ou autres explosions de globules très impressionnantes durant les assauts d’Overdive, par exemple.

:: Suit up !

Une autre caractéristique importante, puisqu’elle a été mise au premier plan durant toute la promotion du jeu, n’est autre que les costumes. Vous le savez sans doute et vous l’attendiez, Aya peut revêtir de nombreuses tenues, allant de la robe chinoise à la tenue de Mère Noël en passant par le costume de Lightning. Même si pour débloquer chaque costume il vous faudra re-terminer le jeu plusieurs fois et dans différents modes de difficultés ou avec certaines conditions, les costumes servent également d’armure à Aya et peuvent donc améliorer sa défense. Je ne vous cacherai pas que leur utilité première est tout de même d’habiller l’héroïne de façon originale pour ensuite pouvoir la dévêtir au fur et à mesure des dommages qu’elle reçoit.

:: Alors, bouffée d’air ou parasite ?

Bien que The 3rd Birthday serve de transition entre Parasite Eve 2 et le futur Parasite Eve 3, qui devrait bientôt entrer en phase de développement, il n’est toutefois pas à négliger si vous êtes fan des aventures d’Aya Brea. En proposant un scénario riche en rebondissements et sûrement indispensable à la suite de la saga ainsi qu’un gameplay totalement innovant, il n’a donc pas à rougir de ses prédécesseurs.
Mais, alors qu’il aurait pu être l’un des meilleurs titres de la PSP, The 3rd Birthday alterne le bon et le moins bon. Square Enix n’a en effet pas poussé le filon assez loin en proposant une expérience bien trop courte, un système d’évolution assez brouillon, une avancée linéaire se résumant à de long couloirs ornés de salles pleines de monstres, et surtout sans la moindre traduction dans notre langue. Des points qui, malheureusement, dissuaderont certainement ceux qui voulaient découvrir cette série culte avec cet opus et décevront peut être les fans de la première heure qui voient les efforts de localisation effectués sur Parasite Eve 2 tomber à néant.
Quoi qu’il en soit, la blonde sexy de Square Enix signe ici un come back plein d’action sur la scène du jeu vidéo, et on espère la revoir très bientôt sur nos consoles de salon.


Dates de sortie
Japon 22 décembre 2010
États-Unis 29 mars 2011
France 1 avril 2011






par Nyk0 le 23.05.2011 à 15:33

une fin de jeu en soit compliqué . Pour dire je viens de le finir et j'ai rien compris



par Evangelio le 19.04.2011 à 10:27

C'est sur il a l'air excellent mais comme Mister B le dit pourquoi les meilleur jeux de Square Enix ne sont pas traduit c'est vraiment dommage j'ai été déçu aussi pour Duodecim quand je l'ai acheté. Mais bon je crois que je vais quand même acheté The 3rd BIRTHDAY. :)



par Ferate le 14.04.2011 à 18:18

Malheureusement suite à "je n'aurais pas pu faire mieux." évidemment. ! o



par Ferate le 14.04.2011 à 18:17

Excellent test ff fanatics, je n'aurais pas pu faire mieux.
Tout est parfait !
Malheureusement...



par Monarch le 09.04.2011 à 17:47

Très bon test effectivement très cher fanatics, ça me dégoute encore plus qu'il ne soit pas en version Française... ... ... pff



par Nyk0 le 09.04.2011 à 17:21

Très treès bon test mon petit ff fa... je viens d'acquérir le jeu et pense m'y mettre dès que j'aurais au moins une heure à moi

par MisterB le 04.04.2011 à 00:19

Ca donne envie, mais pourquoi les meilleurs jeux sur PSP ne sont bien souvent pas traduit?. Ca nous décourage un peu.





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !