Vous êtes ici : AccueilJeux Square Enix

Valkyrie Profile: Lenneth

Valkyrie Profile: Lenneth

Il aura fallu attendre huit longues années, après la sortie de Valkyrie Profile sur PlayStation en 1999 sur le continent japonais et en 2000 aux États-Unis, pour que Square Enix et tri-Ace permettent à nous, Européens, de (re)goûter à ce merveilleux jeu grâce à une réédition sur PSP.

:: Histoire

Vous incarnez Lenneth Valkyrie, l'une des trois déesses nordiques de la guerre au service d'Odin. Votre tâche consiste à sillonner le monde afin de trouver et former des Einherjar en vue de gagner la grande bataille du Ragnarök. Cependant, partir à la recherche de ces nombreux guerriers n'est qu'un prétexte afin d'apprendre la vérité sur la vraie personnalité de Lenneth, que vous ne pourrez découvrir qu'à condition de réaliser certaines actions bien précises au cours du jeu.

:: Personnages

Lenneth Valkyrie
Personnage principal de l'histoire, elle a été appelée par Odin afin d'accomplir sa mission qui est de trouver des combattants assez forts pour pouvoir le servir lors du Ragnarök. Elle possède encore certains souvenirs de sa vie mortelle, ce qui la pousse à se poser des questions et remet en cause sa loyauté envers Odin.

Freya
C’est elle qui vous donne les critères auxquels doivent répondre les futurs Einherjar afin qu'ils soient assez forts et ne se fassent pas tuer lors du Ragnarök. C'est également elle qui vous indique comment chercher les âmes des guerriers et les donjons disséminés à travers le monde.


Odin
Le seigneur d'Asgard. Il a invoqué Lenneth au Valhalla afin de lui confier la tâche de collecter les âmes de courageux combattants pour qu'ils se battent à son service lors du Ragnarök.



Arngrim
Un fier mercenaire du royaume d'Artolia qui adore se battre. Lors d'une cérémonie en son honneur organisée par le roi, le guerrier se moque du souverain, ce qui n'est pas du goût de la fille de celui-ci. Elle essaye donc de venger l'honneur de son père en se faisant passer pour une cliente du mercenaire, mais n'y parvient pas. Finalement, Argrim découvre qui elle est réellement et lui présente ses excuses pour son comportement. Un jour, en acceptant un contrat malgré quelques doutes, il se retrouve embarqué dans un complot organisé par Lombert, un conseiller du roi, et au cours duquel la princesse meurt. Trahi et triste de la perte de son amie, il part se venger. Son entreprise réussit grâce à l'aide de Lenneth, mais pris au piège par les gardes et refusant de se retourner contre le chef des gardes qu'il considère comme son mentor, il décide de s'ôter la vie.

Mystina
Talentueuse magicienne originaire de Flenceburg et effectuant des recherches afin d'atteindre la connaissance des dieux, elle découvre que Lezard, un autre élève de son école, mène les mêmes recherches, bien plus abouties. Il semblerait même que celui-ci soit capable capable de créer des corps sans âme. Un soir, alors qu'elle est sous sa forme astrale pour fouiller chez Lezard, celui-ci entreprend de geler son corps, ce qui a pour effet d'entraîner sa mort immédiate. Lorsque Lenneth vient chercher l'âme de Mystina, celle-ci accepte à condition de pouvoir se venger, et par la même occasion, se réjouit d'en apprendre plus sur les dieux.

Lezard
Meurtrier de Mystina et venant de la même contrée qu'elle, il a pour ambition de capturer l'âme de Lenneth dont il est amoureux. À cet effet, il a créé un homoncule afin d'intégrer l'âme de cette dernière dans un corps humain lorsqu'il l'aura capturée. Il sera utile à l'équipe dans certaines circonstances.


Lucian
Guerrier originaire de Coriander, il s'est enfui de sa ville natale avec son amie Platina afin de lui épargner le même sort que sa jeune sœur, qui a été vendue comme esclave. Alors qu'ils réussissent à s'échapper, ils se retrouvent dans un champ de fleurs empoisonnées. Malheureusement, Platina ayant respiré le poison, elle sombre dans un sommeil sans espoir de retour, ce qui le rend fou de tristesse. Lorsqu'il rencontre Lenneth pour la première fois, il la prend pour Platina, mais refuse de croire à une coïncidence. Prend-il son rêve pour une réalité ou se cache-t-il autre chose derrière cette apparence familière ?

:: Gameplay

Le jeu se divise en huit chapitres, chacun comportant vingt-quatre périodes. Ces périodes vous servent à entrer dans les différents donjons et villes ainsi qu'à chercher les âmes grâce à votre concentration. Il vous faudra gérer correctement ce temps qui vous est imparti, car Freya vous évaluera au terme de chacune de ces périodes et vous attribuera, selon vos résultats, une somme de Materialize Points que vous échangerez contre de l'équipement pour vos Einherjar.

À la fin du huitième chapitre, vous aurez accès à un scénario différent suivant les actions que vous aurez effectuées ou non, car il existe différentes fins : une bonne, une normale et une mauvaise, cette dernière se concluant par un Game Over.

L'exploration des donjons se présente comme un jeu de plates-formes en deux dimensions. Lenneth court, glisse, saute et lance des blocs de glace pour l'aider à grimper plus haut. Les monstres sont visibles et vous pouvez les éviter ou les geler si vous souhaitez gagner du temps, mais il est recommandé de les affronter et d'accumuler autant d'expérience que possible pour les combats plus difficiles.

D'ailleurs, concernant les combats, ce n'est rien de bien compliqué. À chaque personnage correspond une touche, mais ne faites pas pour autant les bourrins en appuyant sur toutes les touches en même temps. Essayez plutôt de réaliser le maximum de combos possible afin de pouvoir infliger des dégâts supplémentaires grâce aux attaques finales de chacun de vos équipiers.

:: Graphismes

Dans sa version d'origine — en japonais sur PlayStation —, Valkyrie Profile ne contient pas de scènes cinématiques. En effet, la séquence d'introduction et les scènes-clés sont réalisées en dessins animés. C'est pour la version nord-américaine que le jeu a été doté de cinématiques 3D, bien que l'introduction reste en dessins animés. Cette relique de la version japonaise disparaît complètement lors du portage sur PSP, remplacée à son tour par une nouvelle cinématique en 3D.

Nous notons également, outre les effets graphiques soignés des attaques spéciales, la présence, inattendue mais très agréable, de cinématiques lors des combats, conservées depuis la version PlayStation. Celles-ci mettent en scène les Grandes Magies telles « Celestial Star » ou « Seraphic Law », pour ne citer que celles-ci, pour clore vos batailles en grande pompe.

Les graphismes in-game, eux, demeurent inchangés depuis la version d'origine, hormis de rares censures ou améliorations techniques. Ainsi, les personnages évoluent toujours en deux dimensions en ville, dans les donjons et en combat, et le sprite animé de Lenneth voyage sur une mappemonde en trois dimensions. Dans tous les cas, l'ensemble est fort soigné et agréable à visiter.

:: Sortez vos mouchoirs

Ne pensez pas sortir indemne de cette perle du RPG. Le rôle de Lenneth étant d'enrôler ces Einherjar, les talentueux guerriers morts avec bravoure, vous serez amené à assister, avec impuissance, aux derniers instants de vos vingt-quatre futures recrues.
Les scènes de dialogues importants sont doublées en anglais et sont accompagnées des portraits des personnages variant selon leur humeur, et c'est bien souvent grâce à cette magnifique combinaison que vos émotions seront conviées à chacune des fins tragiques.

:: Points forts

L'un des gros points forts de ce jeu est sans nul doute ses musiques. Comme toujours, les compositions de Motoi Sakuraba sont envoûtantes et collent parfaitement à l'atmosphère de chaque situation. Les scènes cinématiques, même si elles sont peu nombreuses, sont toujours sympathiques à admirer. À noter également une durée de vie avoisinant les quarante heures et plus encore si vous refaites le jeu en changeant de difficulté ou si vous vous aventurez dans la Seraphic Gate.

:: Points négatifs

L'unique point négatif que l'on attribuerait à ce chef-d’œuvre serait l'absence de traduction dans notre langue. Il est en effet fort dommage que le jeu n'ait pas été localisé pour l'occasion, car il n'est pas forcément facile, pour les plus jeunes d'entre nous, de comprendre l'anglais... Surtout lors des introductions des différents personnages qui, à elles seules, mériteraient une traduction.

:: Conclusion

Pour finir en quelques mots, je dirai qu'il ne faut pas passer à côté d'un tel jeu bien qu'il soit réservé à un public anglophone. Les graphismes soignés, les musiques de Sakuraba et le scénario, en particulier les histoires détaillées des courageux futurs Einherjar, en font, à eux seuls, un jeu incontournable.

Valkyrie Profile: Lenneth
Dates de sortie
Japon 22 décembre 1999
États-Unis 29 août 2000
France 27 avril 2007






par Kireth le 05.11.2011 à 18:45

Ce jeu est vraiment magnifique, basé en plus sur la mythologie nordique que j'adore. Je conseillerais fortement à tous ceux qui le possèdent et qui 'auraient pas fait la meilleure fin de la faire car c'est cette fin qui vous révèle toute la vérité et de plus cette fin est absolument magnifique.

Pour ceux qui n'auraient jamais jouer à ce jeu, si vous comprenez l'anglais (sans être forcément bilingue mais avoir un niveau correct en anglais suffit) je vous conseil vraiment ce jeu unique en son genre, surtout qu'on peut le trouver pas très cher maintenant.



par Dry le 06.10.2011 à 20:22

Très bon test, merci d'avoir fait un article sur ce magnifique jeu !

par MisterB le 04.10.2011 à 12:06

Dommage qu'il soit en anglais par ce que ce jeu a l'air génial. Très bon test au passage.





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !