Vous êtes ici : AccueilLe siteLes News

Deus Ex HR : Nos impressions manette en mains



Annoncé pour le 26 août 2011 sur Playstation 3, Xbox 360 et PC, Deus Ex Human Revolution ne cesse de fasciner la presse spécialisée et de faire languir les joueurs du monde entier. Histoire d’en remettre une couche promotionnelle, Square Enix France nous a invités à venir tester le jeu, manette en main, sous la forme d’une démo prenant place lors des deux premières heures du scénario. L’occasion pour nous de vous donner notre avis de joueur sur ce titre qui s’annonce comme l’un des gros blockbusters sur consoles new-gen.

Le jeu commence en 2027 dans le quartier général de Sarif Industry, laboratoire spécialisé dans les implantations humaines et autres augmentations, nous incarnons bien évidemment l’ex-membre des SWAT et désormais agent de sécurité de Sarif, Adam Jensen. Nous avons d’abord l’occasion de visiter les locaux, c’est ainsi opportunité de nous familiariser avec les contrôles et la vue à la première personne.

La balade sera cependant de courte durée, très vite, le laboratoire est attaqué par des soldats augmentés et nous entrons de plein fouet dans le vif de l’action. Les déplacements se font donc à la manière d’un mélange TPS et FPS, il est donc possible de nous couvrir, viser, tirer, sauter, nous baisser, changer d’armes ou encore effectuer des attaques au corps à corps. Nous évoluons au fil des couloirs tout en éliminant les vagues d’assaillants pour se rendre compte que la maniabilité, certes difficile à prendre en main aux premiers abords, n’a pas à rougir des gros FPS à succès tel que Call of Duty par exemple, même si les touches sont relativement différentes. Adam se défend bien, même très bien, jusqu’à tomber sur un os, ou plus précisément un trio de soldats augmentés de la tête au pied, qui ne fera qu’une bouchée de notre héros, laissé pour mort.


Voilà pour ce qui est de l’introduction du jeu, nous savourons désormais une cinématique, en guise de générique de début, tout simplement époustouflante (il y a du Square Enix là-dedans !) mettant en scène la « transformation » d’Adam Jensen, qui en ressortira plus vivant que jamais. Lorsque nous reprenons le contrôle d’Adam, nous sommes de nouveau à Sarif Industry, au grand étonnement des employés, avec qui nous pouvons interagir et qui sont tous doublés, qui nous croyaient mort et enterré. Nous continuons donc notre visite des lieux, les décors sont fabuleux et la liberté de mouvement fait extrêmement plaisir, même si cette fois nous sommes pressés par le temps. Nous sommes convoqués par le propriétaire des lieux, David Sarif lui-même, afin de suivre le briefing de notre première mission. Nous apprenons ainsi qu’un des locaux de Sarif a été investi par des ennemis et qu’il est de notre ressort de nous rendre sur place pour rétablir l’ordre. Dans ce dialogue, et comme dans la plupart de ceux du jeu, nous avions le choix de la manière de répondre, nous pouvions donc répondre de façon insolente et énerver notre interlocuteur ou acquiescer sans broncher. Avant de quitter le « boss » et de rejoindre l’helipad, une petite visite du bureau se fait presque indispensable. Et ce, pour y remarquer sur un des murs, un poster arborant une très jolie demoiselle devant un logo que nous connaissons tous très bien ici : « Final Fantasy XXVII ». Un petit clin d’œil qui n’aura pas manqué de nous faire sourire.

Trêve de fantaisies, nous pouvons rejoindre l’helipad et nous envoler en direction de notre objectif. Dans l’hélicoptère, nous recevons les dernières instructions et nous avons le choix de notre style de jeux ; létal ou non-létal, armes à courte ou longue portée. Lors de la durée du vol, profitons donc du décor futuriste et fantastique de la ville, un deuxième clin d’œil s’y glisse d’ailleurs, car l’un des bâtiments porte l’appellation « Eidos ». Nous voici donc armés, déjà une bonne chose de faites, mais ce n’est rien à côté des nombreuses possibilités qu’offrent le corps augmenté d’Adam. Nous opérons donc un petit détour par le menu pour nous rendre compte du nombre incroyable d’augmentations dont nous pouvons profiter et que nous pourrons faire évoluer à notre guise au fil du jeu grâce aux points Praxis, eux-mêmes engendrés grâce aux points d’expérience. Stealth, permettant de voir à travers les murs mais consommant un grand nombre d’énergie, ou encore Typhoon, permettant à Adam d’utiliser de nombreuses mines exterminant tous les ennemis aux alentours lors des assauts au corps à corps, pour ne citer qu’elles.


Nous voici dans un nouveau complexe, l’endroit parfait pour nous rendre compte des nombreuses possibilités de jeu que nous offre Deus Ex Human Revolution. L’avancée se fait salle par salle, avec évidemment de nombreux gardes dans presque chacune d’entre elles. C’est ici que nous devrons décider de notre style de jeu, mais très sincèrement, foncer dans le tas tête baissée ne se révélera absolument pas efficace. En effet, le jeu jouit d’une difficulté assez marquée, l’infiltration est donc la meilleure manière de traverser les niveaux, le côté FPS intervenant ainsi uniquement en cas de détection. Pour l’infiltration aussi, plusieurs alternatives s’offrent à nous ; passer par le toit, par des conduits d’aération, ou traverser les salles en se cachant derrière les meubles tout en évitant les regards des gardes. Car ces derniers agissent de manière très intelligente et réaliste, à la manière d’un Metal Gear Solid, si l’un d’eux nous repère, l’alerte est immédiatement sonnée et tous les soldats présents se ruent sur nous de tous les côtés. C’est ici qu’intervient le côté FPS du jeu, se couvrir et shooter de manière intelligente (viser la tête en priorité) est indispensable. Si nous manquons de munitions, nous pouvons nous servir sur le corps de nos victimes.


Lors de notre périple, des portes automatiques nous barreront la route, c’est ici qu’intervient un autre aspect propre à ce jeu : le Hacking. L’opération se présente sous la forme d’un labyrinthe avec un compte à rebours, le but étant de capturer des tourelles une à une et d’arriver au point vert, en évitant le point rouge avant la fin du temps imparti. Ce procédé deviendra évidemment de plus en plus compliqué à réaliser au fil du jeu, améliorer ses capacités en Hacking se révélera donc déterminant dans le futur.

La traversée des locaux est une succession d’infiltration et de Hacking, nous devrons notamment hacker une bombe afin de sauver les employés pris en otage. Lorsque nous arrivons enfin à la dernière salle des lieux, nous voilà face à un homme menaçant une femme avec une arme, c’est ici qu’une des caractéristiques importantes du jeu prend toute son ampleur : les interactions sociales. Notre tâche ici, est de convaincre l’homme de relâcher l’otage et de se rendre sans opposition, pour cela, plusieurs possibilités de réponses s’offrent à nous tout au long du dialogue. À nous donc de prendre les bonnes décisions et de raisonner l’homme désorienté. Ici, les réactions, l’ambiance et la pression de notre acte nous plonge réellement dans le cœur du jeu, la mise en scène est digne du cinéma.


Après avoir délivré tous les otages, notre mission est un succès et nous pouvons reprendre place dans l’hélicoptère afin de mettre fin à cette démo pleine d’émotion. Ces deux courtes heures de jeu nous prouvent toutefois toutes les possibilités et le potentiel de Deus Ex Human Revolution. Le jeu se présente à la manière d’un FPS mais a tout d’un RPG grâce à ses nombreuses possibilités d’améliorations du personnage, de son scénario inventif et des nombreuses interactions présentes au fil de l’aventure. Nous savons d’ores et déjà que le jeu se bouclera en minimum 30 heures de jeu et qu'absolument tous nos choix et actions auront des répercutions sur le scénario et que plusieurs fins différentes sont donc possibles. Tous nos actes, que ce soit la découverte d’une trappe pour nous infiltrer, le meurtre d’un ennemi ou le hacking d’une porte, nous donneront des points d’expériences qui nous permettront d’apprendre de nouvelles « Augmentations » ou améliorer nos compétences déjà acquises. Enfin, la liberté que nous offre cet opus, qui renoue avec le premier Deus Ex, ravira les joueurs désireux de contrôle total et d’exploration.

Pour faire court, Deus Ex Human Revolution se révèle réellement comme une innovation et une expérience intense qui nous volera de nombreuses heures de jeu. S’il y a bien des titres à ne pas manquer cette année, ce troisième épisode de Deus Ex, réalisé de main de maître par l’équipe d’Eidos Montreal, en fait évidemment partie.


Test réalisé par Ochib[i], Sid et ff fanatics pour Finaland.com. Nous tenons à remercier Square Enix France de nous avoir conviés à cette avant-première et Sacha pour sa disponibilité et son aide tout au long de la démo.




Cette news a été postée le 12.03.2011 à 18:19 par ff fanatics.
La source de la news est le site Finaland.
Cette news a été lu 4345 fois.
Il y a 4 commentaires.






par ff fanatics le 13.03.2011 à 17:45

Fallait pas rater ton avion, Sim c_c



par Simousse le 13.03.2011 à 17:14

Pff, chuis trop jaloux...



par Darki le 13.03.2011 à 12:02

Très beau boulot et bon article, les amis =)

C'est certain que ce jeu promet énormément !

par Sid le 13.03.2011 à 11:58

Pour faire simple: ça va être une tuerie





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !




Concernant Deus Ex: Human Revolution
» 08.04.2015 à 19:42 : Deus Ex: Mankind Divided annoncé
» 20.03.2013 à 16:24 : Deus Ex Human Revolution sera porté sur Wii U
» 10.10.2012 à 09:18 : Square Enix passe aux Essentials
» 14.05.2012 à 14:40 : Square Enix réalise des profits
» 21.11.2011 à 20:30 : Square Enix s'implante à Montréal
» 02.11.2011 à 20:00 : Type-0 se vend bien
» 18.10.2011 à 15:52 : Le chaînon manquant, c'est aujourd'hui
» 17.10.2011 à 19:16 : Concours Deus Ex : Jeu et goodies à gagner
» 13.10.2011 à 21:33 : Le chaînon manquant officiellement daté
» 23.09.2011 à 19:36 : Preview de Deus Ex HR : Le chaînon manquant
» 10.09.2011 à 17:01 : DXHR : Résultats du concours et test
» 08.09.2011 à 18:58 : Le DLC de Deus Ex: HR se précise
» 02.09.2011 à 21:31 : Deus Ex: The Missing Link
» 01.09.2011 à 22:20 : Enigmes et DLC pour Deus Ex: Human Revolution
» 31.08.2011 à 06:36 : Line up officiel de Square Enix au TGS

Le reste de l'actualité (archives)
» 01.12.2016 à 17:35 : Le prologue de Final Fantasy XV en français
» 01.12.2016 à 16:01 : Rétrospective VersusXIII/FFXV - Part 2/2
» 30.11.2016 à 21:45 : FFXV : Un trailer live-action pour la sortie
» 29.11.2016 à 21:00 : Sortie de Final Fantasy XV
» 26.11.2016 à 00:11 : FFXIV maj 3.5 - The Far Edge of Fate dévoilée
» 25.11.2016 à 16:50 : Rétrospective VersusXIII/FFXV - Part 1/2
» 22.11.2016 à 10:11 : NieR Automata x FFXV : la collaboration
» 21.11.2016 à 16:06 : Visite guidée de Final Fantasy XV en vidéo
» 21.11.2016 à 10:47 : Les détails du patch Day One de FFXV
» 20.11.2016 à 19:37 : Venez jouer avec Finaland au YouTube Space !
» 13.11.2016 à 16:35 : SOA : Un premier aperçu de gameplay
» 13.11.2016 à 16:25 : Bravely Default revient sur mobile
» 13.11.2016 à 15:51 : Final Fantasy XV : Judgment Trailer
» 10.11.2016 à 11:30 : FF XV : Une nouvelle démo japonaise
» 10.11.2016 à 01:03 : Shinji Hashimoto parle de FFXVI et FFX-3