Vous êtes ici : AccueilLe siteLes News

Interview de Arnie Roth et Nobuo Uematsu


Vendredi 7 mars, un jour avant le grand retour de Distant Worlds in Paris, nous avons eu l'immense honneur de rencontrer une nouvelle fois Arnie Roth et Nobuo Uematsu pour une interview exclusive grâce à l'aide de La Fée Sauvage.

Ces deux immenses artistes nous parlent de leurs inspirations et de leur manière de travailler dans la plus grande sympathie !

Finaland : M. Roth, pouvez-vous nous en dire plus sur votre processus d'arrangement des musiques de Final Fantasy ?

Arnie Roth : Vous pouvez diviser cela en deux parties. La première correspond aux morceaux réalisés depuis l'apparition de l'encodage des données en 16 bits, ce qui a permis d'insérer directement des enregistrements audio dans les jeux vidéo. À partir de ce moment, aux alentours de 1995/1996, il eut donc de vraies musiques dans la bande-son des jeux vidéo. On peut donc y entendre des groupes de rock, des choeurs, des orchestres, du solo instrumental, des voix...
Depuis lors, nous avons de la musique enregistrée et de réelles partitions à disposition, mais à côté de cela, il reste tout cet ouvrage qui fut conçu en 8 bits et qui requiert bien sûr un travail d'orchestration plus conséquent.
Entre ces deux cas, il existe donc  plusieurs processus d'orchestration.

Pour Distant Worlds, comme nous voulons rester très proche des versions originales des jeux, toutes les pistes qui ont été enregistrées sont recomposées de la manière la plus fidèle possible. Parfois, cela implique d'ajouter du contenu instrumental, car il peut en manquer, ou bien de les associer avec d'autres éléments sous forme de medley, mais nous essayons toujours d'être proche des versions originales.

Si c'est un processus d'orchestration, par exemple si nous essayons de jouer une version orchestrale d'une chanson rock, la marche à suivre est évidemment différente et on doit donc encore plus s'impliquer. Cela nous pousse à réfléchir sur la manière dont nous voulons représenter la rythmique de ce morceau. Parfois nous procédons de la manière la plus évidente, que cela concerne les principes de précaution ou les capacités de l'orchestre. D'autres fois, nous cherchons à créer un rythme différent, par exemple en le concentrant sur un large groupe de cordes. (Il imite l'introduction de One-Winged Angel.) Ce genre de chose peut créer un réel effet de mouvement.

Nous recourons donc à différentes techniques d'orchestration. Nous faisons jouer telle partie par les cuivres graves ou confions quelques petites notes rythmiques aux bois. Nous prenons toutes sortes de petites décisions telles que celles-ci, et concernant la mélodie également : est-ce que nous préférerions transférer la mélodie des vents vers les cordes ou, pourquoi pas, en faire un solo de trompette. Ce genre de choses.

Toutes ces décisions se font après de longues discussions entre le compositeur, les orchestres, l'arrangeur etc. L'orchestration est parfois un projet complètement différent de l'arrangement. Parfois l'arrangement consiste à associer les mêmes sections sur la structure de la pièce que vous voulez mettre en place pour le concert et ensuite laisser la main au chef d'orchestre pour qu'il développe le tout. Il peut y avoir beaucoup de boulot pour passer d'une chanson de rock à une version orchestrale.

Si je devais choisir un processus, je dirais que les musiques 8 bits sont les plus simples à retravailler, d'une certaine façon. Cela permet de partir de mélodies à trois voix synthétisées. Le plus remarquable est tout de même l'Opera de Final Fantasy VI que nous jouerons à Paris. Si vous l'avez vu dans le jeu, les paroles apparaissent dans des bulles et vous les assimilez aux voix. Mais si vous comparez à la version opéra que nous jouons, c'est très similaire ; c'est exactement la même chose. Du moins, à mon oreille. Il est donc possible de recréer ce genre de sons d'après moi, il est presque plus facile d'adapter ce genre de musique que d'orchestrer une chanson d'un groupe de rock. Parfois ça marche très bien, mais parfois c'est moins reconnaissable, car nous aimerions donner plus de cela ou d'autre chose. Il s'agit d'un processus intéressant.

Finaland : M. Uematsu, lorsque vous avez la tâche de créer la bande-originale d’un jeu vidéo, quelles sont les clés qui vous sont confiées ? Connaissez vous à ce moment toute l’intrigue et tout l’univers de ce jeu ?

Nobuo Uematsu : J’ai besoin des illustrations et du storyboard, tout simplement. Avec ça, j’arrive à imaginer totalement ma musique. Juste avec ces deux éléments.

Finaland : M. Roth, A New World: Intimate music from Final Fantasy a enfin pris son envol en Europe le mois dernier à Londres. Avez vous des projets de concerts intimes dans d'autres pays d'Europe ? Et pourquoi pas prochainement en France ?

Arnie Roth : Oui, absolument ! Nous sommes en train de négocier cela. Nous venons d'annoncer six concerts Intimate en Amérique du Nord, qui débuteront en mai et s'achèveront en août. Nous sommes sur le point d'annoncer des dates en Europe aussi.

Ce qu'il y a d'intéressant avec ces concerts, c'est que l'expérience est différente de celle de Distant Worlds.
Nous voulions pouvoir faire des représentations dans des salles plus petites afin d'avoir une relation plus intime avec notre publique lors des prestations.

La plupart des personnes sont coutumières des récitals ainsi que des concerts de musiques de chambre et nous pensons que l'attention portée sur la musique est bien plus grande ainsi.
Nous faisons en sorte de construire ces petits concerts autour d'un répertoire bien différent de Distant Worlds, de ce fait presque tous les morceaux que nous jouons sont différents de ceux de Distant Worlds, mais ils sont pourtant très populaires. Nous souhaiterions jouer certains d'entre eux lors des représentations de Distant Worlds mais ces nouveaux concerts nous donnent l'occasion de les jouer sur d'autres scènes.

Il n'y a pas beaucoup de lieux qui permettent de rassembler une centaines de musiciens et de projeter des vidéos sur scène. Vous savez, Distant Worlds c'est quelque chose d'énorme ! C'est pour cela que nous pensons que des salles d'environ cinq cents places sont des lieux parfaits pour ce genre de concerts intimistes. Nous avons déjà obtenu le consentement de beaucoup d'endroits à travers le monde pour ce genre d'événement.
Il s'agit de conventions, parfois d'universités ou de petits groupes de centres artistiques par exemple. Les fans de la série Final Fantasy sont vraiment partout, alors si nous ne pouvons pas apporter Distant Worlds dans un endroit en  particulier, ces petits concerts sont un moyen plus facile de le faire.

Finaland : M. Uematsu, votre concert à Paris en novembre 2012, en compagnie de Yoshitaka Hirota et de Tsutomu Narita, a eu beaucoup de succès.  Avez-vous songé à réitérer l’expérience ?

Nobuo Uematsu : Si l’occasion se représente, oui, je voudrais bien. Le problème c’est que Yoshitaka Hirota, Tsutomu Narita et moi-même sommes tous les trois compositeurs. Nous sommes donc tous très accaparés par notre travail et il est très difficile d'organiser notre emploi du temps. Mais si un jour l’occasion se profile, oui, j'aimerais vraiment le refaire.
Je viendrai peut-être avec mon groupe de rock. (NDLR : Earthbound papas)

Finaland : M. Uematsu, les arrangements de vos musiques ont énormément de succès. Que pensez-vous du remaniement de vos œuvres ?

Nobuo Uematsu : Tout d’abord, je suis vraiment très heureux, mais en réalité c’est surtout ma mère qui est très heureuse (rire). Ce que j’aime beaucoup, c’est qu’il y a vraiment beaucoup de personnes très talentueuses, comme Arnie Roth, qui se sont penchées sur mes œuvres et qui les ont “sublimées” et c’est surtout ça qui me fait extrêmement plaisir.

Finaland : M. Roth, en plus de Distant Worlds et A New World, travaillez-vous également sur d’autres projets, actuellement ?

Arnie Roth : Oui, oui, il y en a beaucoup. Il y en a tellement que je ne sais par quoi commencer. Certains concernent des artistes avec qui je travaille. Des personnes comme Peter Cetera, Jewel ou un groupe appelé Five For Fighting, avec qui nous faisons des concerts.

Avec mon studio AWR Music, nous réalisons beaucoup d’orchestrations et d’arrangements. De fait, nous travaillons également avec nombre de ces artistes. Je n’ai pas le temps de tous les diriger. Eric en dirige certains. Il y a des travaux comme cela en cours, mais nous examinons également de nouveaux projets concernant des concerts de musiques de jeux vidéo. Je ne peux pas véritablement parler de cela en détails mais nous espérons vraiment les réaliser à Paris, c’est une certitude.

Je pense qu’Intimate va arriver ici bientôt, probablement  au cours de l’année prochaine. Maintenant, Intimate est intéressant parce que nous avons la possibilité d'apporter des éléments différents. Si nous le souhaitons, un mois avant le concert, nous pouvons par exemple modifier le répertoire, y ajouter des choses,  présenter une nouvelle musique ou encore solliciter un artiste qui pourrait travailler avec nous. Nous pouvons procéder à de rapides arrangements au dernier moment, et c'est agréable d'avoir une telle flexibilité. Je suis de fait très enthousiaste à ce propos.

Nobuo Uematsu : Je veux des musiques de Celtic Moon.

Arnie Roth : Celtic Moon ? Oui, nous pouvons le faire. Je le souhaite (rire).

Finaland : M. Uematsu, lorsque vous débutez la production d’une oeuvre musicale, abordez-vous la tâche plutôt par la partie mélodique ou par la partie rythmique?

Nobuo Uematsu : À partir de la mélodie. Il y a des personnes qui commencent la musique par la rythmique?

Finaland : Un membre de notre équipe étudie la musique et souhaite en savoir plus sur la méthodologie de M. Uematsu.

Nobuo Uematsu : Je vais vous raconter une journée de ma vie. Tous les matins, je me lève à 5 heures et je commence à composer, de 5 heures à 8 heures. Je compose avec ma main droite et j’essaie de trouver les arrangements avec ma main gauche principalement, c’est un peu comme ça que je fonctionne. Et ensuite,  l’après-midi je ne fait rien de spécial. L’après-midi je m’amuse tout en travaillant.

Finaland : M. Roth, comment choisissez-vous les musiques pour le concert ?

Arnie Roth : Ah, c'est intéressant, ça aussi. Parfois c'est difficile, parfois c'est évident. La première fois que nous venons dans une ville, il est évident que nous devons jouer certains des morceaux les plus populaires. C'est une décision plutôt simple à prendre. Mais quand nous venons pour la deuxième ou troisième fois dans une ville, cela devient plus compliqué.
Tout d'abord il y a les questions techniques. Avons-nous un chœur ? Avons-nous des solistes ?

Nobuo Uematsu : Avons-nous Susan ? (rires, clins d'oeil à Susan qui se tient à proximité)

Arnie Roth : Selon le personnel disponible ou selon le nombre de répétitions dont nous disposons, tout cela est considéré et peut influencer la difficulté du programme. Je connais également les capacités des différents orchestres ou choeurs en avance et je peux donc savoir ce que nous pouvons travailler et en combien de répétitions cela peut-être prêt. Nous décidons ainsi si nous présentons deux programmes différents ou si nous jouons deux fois le même. (ndlr :  Paris bénéficie de deux représentations le même jour.)

Il y a de nombreux facteurs comme ça, ensuite vient la question « qu'est-ce qui a été publié en Europe et quand ». Il faut savoir quels jeux viennent de sortir ou sont sur le point de sortir, par exemple.

L'année derniere, à Paris, nous avons joué beaucoup de Final Fantasy VII, VIII, IX et X. Cette année, nous essayons d'offrir plus de Final Fantasy VI. Parmi les musiques que nous n'avons pas pu jouer l'an dernier il y a beaucoup d'œuvres fantastiques qu'on a jouées ailleurs et nous aimerions les faire. Susan va aussi chanter Answers, le thème de Final Fantasy XIV, et encore une fois ceci est possible car nous avons d'excellents orchestre, solistes et choeurs.

Parfois nous arrivons dans des villes où nous ne pouvons avoir de guitariste solo, mais à Paris nous pourrons jouer Vamo alla flamenco pour la première fois et Dear Friend de Final Fantasy V. Dans les villes où nous n'avons pas de guitariste nous ne pouvons jouer ce genre de pièces, on fait donc autre chose. Un autre point de considération est de savoir si nous représentons bien les 25 ans de Final Fantasy et si nous ne nous focalisons pas trop sur un épisode plus qu'un autre. Donc il faut faire attention à tout ça. Il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte.

Nobuo Uematsu : Allons-nous jouer Opera ? La nouvelle version ?

Arnie Roth : Oui, Opera, et ce sera la nouvelle, avec un narrateur ! (ndlr : Vous l'avez peut être reconnu le narrateur était Florent Dorin, alias le Visiteur du futur)

Interview réalisée par Toulal et Sheron974 pour Finaland.

Transcription par Lord Laguna et Sheron974. Traduction par Lord Laguna, Darki et ff fanatics.

Nous tenons à remercier infiniment Nobuo Uematsu et Arnie Roth pour leur disponibilité et pour avoir répondu à toutes nos questions aussi profondément. Merci également à La Fée Sauvage pour leur excellent travail et cette belle opportunité qu'ils nous ont offert !

:: Mise à jour

Nous vous avons concocté une petite vidéo assez courte résumant quelques extraits du concert et de l'apparition amusante du Kazoo joués par Arnie Roth et Nobuo Uematsu. Pour l'anecdote, nous leur avions offert ces instruments originaux lors de cette interview !





Cette news a été postée le 15.03.2014 à 23:47 par ff fanatics.
La source de la news est le site Finaland.
Cette news a été lu 2924 fois.
Il y a 5 commentaires.






par Amano le 16.03.2014 à 21:34

Merci beaucoup pour cette interview aussi intéressante que maitrisée ; vous êtes de vrais pros ^^ On apprend plein de petites choses grâce à vous ! De quoi prolonger le rêve de la semaine dernière !



par SquallStrife72 le 16.03.2014 à 00:48

Toujours génial ces interviews j'en apprend toujours sur la façon de composer de Monsieur Uematsu et c'est incroyable et le fait que des gens comme Arnie Roth reprenne ces musiques avec brio montre que c'est un compositeur de légende Bravo a vous pour cette interview =)



par Fat Chocobo le 16.03.2014 à 00:00

o/



par Darki le 15.03.2014 à 23:56

Extraordinaire interview, emplie de super informations et anecdotes sur ces deux immenses artistes ! Merci infini à Toulala et Sheshe pour tout cela <3

par Siqwall le 15.03.2014 à 23:56

Magnifique <3





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !




Concernant Distant Worlds
» 15.03.2014 à 23:47 : Interview de Arnie Roth et Nobuo Uematsu
» 15.03.2014 à 23:46 : Interview Uematsu and Roth (English version)
» 10.03.2014 à 10:40 : Interview de Susan Calloway (Distant Worlds)
» 10.03.2014 à 10:40 : Interview of Susan Calloway (English version)
» 24.02.2014 à 15:45 : Interview d'Arnie Roth pour Distant Worlds
» 16.12.2013 à 15:16 : Résultat du concours Distant Worlds in Paris
» 12.12.2013 à 02:59 : Le point sur Distant Worlds
» 09.12.2013 à 16:52 : Concours : Distant Worlds à Paris en carré OR
» 10.06.2013 à 21:24 : Distant Worlds de retour à Paris
» 01.07.2012 à 00:36 : Grand concours des 25 ans de la série
» 03.03.2012 à 03:17 : Distant Worlds de retour à Londres
» 24.01.2012 à 20:32 : Distant Worlds a besoin de vous
» 02.08.2011 à 11:01 : Nouvelle rubrique, nouveau concours !

Le reste de l'actualité (archives)
» 04.12.2016 à 01:09 : Date de sortie de NieR Automata en Occident
» 01.12.2016 à 17:35 : Le prologue de Final Fantasy XV en français
» 01.12.2016 à 16:01 : Rétrospective VersusXIII/FFXV - Part 2/2
» 30.11.2016 à 21:45 : FFXV : Un trailer live-action pour la sortie
» 29.11.2016 à 21:00 : Sortie de Final Fantasy XV
» 26.11.2016 à 00:11 : FFXIV maj 3.5 - The Far Edge of Fate dévoilée
» 25.11.2016 à 16:50 : Rétrospective VersusXIII/FFXV - Part 1/2
» 22.11.2016 à 10:11 : NieR Automata x FFXV : la collaboration
» 21.11.2016 à 16:06 : Visite guidée de Final Fantasy XV en vidéo
» 21.11.2016 à 10:47 : Les détails du patch Day One de FFXV
» 20.11.2016 à 19:37 : Venez jouer avec Finaland au YouTube Space !
» 13.11.2016 à 16:35 : SOA : Un premier aperçu de gameplay
» 13.11.2016 à 16:25 : Bravely Default revient sur mobile
» 13.11.2016 à 15:51 : Final Fantasy XV : Judgment Trailer
» 10.11.2016 à 11:30 : FF XV : Une nouvelle démo japonaise