Vous êtes ici : AccueilLe siteLes News

Interview communautaire : Jonathan Remoiville


Final Fantasy

« Les fans de Final Fantasy ont du talent »

Après SongeLeRêveur, Fantôme Déconnecté et LC, notre nouvelle interview communautaire concerne la lecture.

Nous sommes allés à la rencontre de Jonathan Remoiville. Il est l'auteur de La Légende Final Fantasy IV & V chez l'éditeur Third Editions. Vous connaissez sûrement cette série de livres qui nous plonge dans les coulisses de notre saga fêtiche. Nous avons décidé d'en savoir plus sur l'auteur mais surtout sa rencontre avec l'écriture.

Bonne lecture ! 

Salut Jonathan ! Pour commencer notre interview, pourrais-tu te présenter ? 

Bonjour, je m'appelle Jonathan Remoiville. Je suis l'auteur de La légende Final Fantasy IV et V chez Third Editions. Je suis professeur d'histoire-géographie en collège et en lycée, grand amateur de RPG occidental comme de J-RPG. J'aime aussi énormément tout ce qui a rapport avec la fantasy et les mondes de l'imaginaire en règle générale.

Comment en es-tu venu à devenir écrivain ?

J'ai tout d'abord été bénévole pour O'Gaming. Zaboutine, le rédacteur en chef de l'époque, qui venait d'arriver, avait besoin de recruter. J'ai pas mal écrit sur League of Legends avant de tester des jeux vidéo pour le compte de la rédaction, sachant que j'ai eu la chance de ne tester presque exclusivement que des RPG. J'avais déjà fait quelques articles auparavant pour un site amateur sur le catch (comme quoi ça mène à tout), et j'ai aussi participé à 2-3 émissions sur la chaîne Multigaming d'OG. Avec tout ça, je me suis dit que j'avais les moyens d'écrire quelque chose de plus ambitieux.

Peux-tu nous raconter ton parcours dans l’écriture ?

J'ai contacté Third Editions pour leur proposer d'écrire pour eux. Je craignais de ne pas être retenu car je n'ai que quelques années d'expérience dans l'écriture sur le JV, et uniquement comme amateur. Heureusement Mehdi El Kanafi et Nicolas Courcier ont jeté un œil sur mes articles, mes tests mais aussi quelques vidéos où j'apparaissais. Après quelques échanges, j'ai pu les convaincre de me faire confiance, et je ne leur serai jamais assez reconnaissant de m'avoir donné cette opportunité.

Écris-tu uniquement pour le jeu vidéo ? Si oui, pourquoi ce média ?

Désormais, j'écris sur des sujets un peu plus variés. Sur le site Bordel de Nerds, je parle aussi de cinéma, mais j'ai beaucoup de centres d'intérêt. Certes, le jeu vidéo reste mon medium préféré,  et particulièrement le RPG à cause de la nécessité de raconter une bonne histoire tout en intégrant un gameplay capable d'accrocher le joueur. J'adore cependant parler en détail de Spider-man aussi bien que de Monkey D.Luffy ou bien Lord Dunsany, une des inspirations de Tolkien. Par exemple, je commence un dossier sur la filmographie de Jackie Chan. Avec plus de 100 films au compteur, ça fait du boulot et pour être honnête, continuer à n'écrire que des tests après mon livre, ça m'aurait fait bizarre.

Tu parles de Jackie Chan, c'est cool car il a joué dans un film dernièrement avec Pierce Brosnan où il n'est pas la gentille personne que l'on connaît !

Je n'ai pas encore regardé The Foreigner, le film dont tu parles, mais Jackie Chan a déjà joué dans plusieurs films où il était beaucoup plus serious business. Mais on ne s'en souvient pas forcément...

On espère que ton dossier nous en dira plus ! Tout à l’heure, tu as dit que tu étais professeur. Ça fait combien de temps ?

Je suis dans ma cinquième année comme professeur, et je suis encore assez jeune pour me souvenir à quel point l'enseignement secondaire pouvait être une corvée. J'essaie humblement d'être intéressant, heureusement les élèves ont souvent pas mal de questions, ils sont plus curieux que ce que notre génération ne semble bien croire. Bon, après, le fait d'être geek aide pas mal aussi, à la fois pour faire des ponts avec la culture manga jeux video, et dissiper des idées reçues.

En tant que professeur, est-ce que tu prends en exemple les jeux utilisant les mythologies ? Je suppose que c'est bien perçu et que ça rend le cours encore plus intéressant non ?

Pour les jeux sur les mythologies, ils ne sont pas trop destinés aux collégiens. Peu d'entre eux connaissent God of War ou bien Age of Mythology par exemple. Leurs références sont beaucoup plus filmiques ou livresques. Du coup j'évite de trop en parler. Les JV, il vaut mieux en parler, un, quand c'est pertinent, et deux, ne pas trop en faire sinon c'est plus du gadget.

Quelle place tient Final Fantasy dans ta vie ?

Une place assez spéciale. J'ai eu la chance d'avoir une grande sœur géniale qui m'a fait découvrir le jeu de rôle papier, Warhammer et certains jeux vidéo. Je me souviens d'être rentré un jour de l'école et de l'avoir vue jouer sur sa Playstation à un jeu dans lequel un grand blond et un type avec une mitrailleuse à la place du bras se battaient contre un robot scorpion géant. Quand j'ai découvert mon premier Final Fantasy, le VIII, j'ai buggé en entendant le thème de Laguna pour la première fois. Seul Secret of Mana m'avait fait ça avant. Et quelle belle histoire d'amour !

Secret of Mana

Que penses-tu du remake de Secret of Mana sorti dernièrement ? Il a eu un accueil assez mitigé parmi les fans.

Bon, le remake de Secret of Mana ne m'a pas emballé, loin de là, pas de vrai refonte du gameplay et surtout pas d'amélioration du pathfinding, un comble ! C’est le même jeu donc ça passe, mais je préfère y jouer sur Super Nintendo mini...

La question de base : quel est ton FF préféré ?

Final Fantasy X. Si mon podium intègre également le VII et le IV, Final Fantasy X est pour moi un aboutissement. C'est une belle histoire d'amour, une grande quête épique, un méli-mélo de sub-plots tous intéressants, un gameplay tour par tour inégalable... enfin jusqu'à Persona 5 et une musique géniale. Bon et il y a le Blitzball. J'aime tellement le blitzball !

Est-ce que toi aussi tu veux devenir une balle de blitzball ? (ndlr : référence à l'erreur de traduction en anglais)

Héhé, sans problème. Cela dit ça ne m'a jamais vraiment marqué : les erreurs dans Suikoden 2 ou FFVII, par contre, je m'en souviens encore.

Est-ce que tu as un secret, une anecdote sur toi à nous raconter concernant FF ?

Pour être honnête, elle concerne la pire partie de la rédaction de ce livre : le visionnage de la « suite » de Final Fantasy V en OAV, Final Fantasy Legend of the Crystals. Avant de me plonger dans la recherche nécessaire pour le bouquin, je n'avais jamais envisagé qu'il y ait eu des OAV avant Final Fantasy VII : The Last Order ou bien Advent Children. Et quand je me suis mis à regarder ce truc, j'ai compris pourquoi : un truc parfois glauque et obscène, à mille lieux de l'esprit de Sakaguchi et de ses successeurs. On comprend bien pourquoi Square ne veut plus communiquer du tout sur cette OAV.

Que penses-tu de l'évolution de la saga et ce qu'elle est devenue aujourd'hui ?

Je fais partie de ceux qui ont apprécié Final Fantasy XV, bien que j'ai conscience de tous ses défauts, surtout narratifs. Je déplore surtout le manque de vision de Square Enix, qui navigue à vue depuis Final Fantasy XIII.  Même la suite de Final Fantasy IV, Les Années Suivantes, manque de la cohérence du jeu originel, malgré quelques bonnes idées. Disons qu'après mes amours sur FF, j'ai davantage reporté mon affection sur la saga Kingdom Hearts. Malgré tout, j'attends que Square s'occupe vraiment de sa licence phare en faisant autre chose que des remakes.

D'autres jeux que tu affectionnes ? D’autres genres qu’on n’aurait pas soupçonnés ?

J'ennuie tout le monde à propos de mon amour pour Suikoden 2, je ne vais donc pas vous épargner. C'est mon jeu vidéo préféré  mais aussi ce qui m'a donné envie d'écrire sur le jeu vidéo. Une telle aventure, de tels personnages et Luca Blight, quel méchant d'envergure ! Un tel jeu, tout simplement... Et quand une bombe comme Persona 5 me touche aussi profondément l'année dernière,  difficile d'être focalisé sur la nostalgie. J'aime également les Rogue-Like, The Binding of Isaac en tête. Le fait qu'il soit sorti récemment sur Switch a d'ailleurs quelque peu affecté ma productivité...

Pourquoi avoir choisi ces deux Final Fantasy pour ton livre ?

Comme je l'ai déjà dit, Final Fantasy IV est un de mes FF préférés : la première fois que j'ai vécu la quête de rédemption de Cecil, j'ai pris une gifle monumentale.  Le hasard faisant bien les choses, Third cherchait quelqu'un pour écrire dessus. J'étais un peu hésitant à m'occuper également du cinquième épisode, je craignais initialement ne pas avoir grand chose à dire dessus, à part glorifier Gilgamesh, mon chouchou. Néanmoins, je me suis vite aperçu que je me trompais lourdement : FF V est capital puisqu'il met en place l'équipe qui va catapulter la licence aux firmaments du J-RPG. Et bien que son histoire soit légère, elle n'est pas inintéressante.

Comment s’est passée la documentation ? Tu t’es entretenu avec des responsables de Square Enix pour ton travail de documentation ? Du fait de leur âge respectif, est-ce que ça n’a pas été trop difficile de compulser des archives, principalement japonaises qui plus est ?

Étant donné que je ne suis pas professionnel  de l'écriture, ni du monde du jeu vidéo, je manquais de temps et de relations pour contacter ceux et celles qui avaient participé à la création de ces deux jeux. De plus, le fait qu'ils datent de 1991 et 1992, quand la communication de Square n'était pas la même qu'aujourd'hui, a compliqué le travail.  Coup de chance, pour Final Fantasy IV, Takashi Tokita, qui a travaillé sur le jeu puis sur une grande partie de ses portages/remakes/suites, s'est énormément ouvert dans la presse. Du coup, ce serait piégeur de ne prendre en compte que son avis, mais il a apporté de nombreuses informations sur la méthode de travail de Sakaguchi à cette époque,  tout comme Nomura et Kitase, qui ont eu un bon souvenir de FF V et en ont parlé plusieurs fois en interview.  Surtout, le plus important pour moi, c'était d'évoquer ceux et celles dont on ne parle pas mais dont le travail sur FF IV et V était primordial, comme Kazuko Shibuya qui s'est occupée du pixel art des FF depuis le premier ; on trouve un esprit artisanal assez incroyable.

Kazuko Shibuya, au milieu et debout derrière Hironobu Sakaguchi

Il est vrai qu'il y a souvent des personnes de l'ombre, on pense notamment à Nasir Gebelli, le programmeur de l'époque qui a acquis une petite popularité des années plus tard.

Oui, c'est pour ça que Raphaël Lucas en parle autant dans son livre sur Final Fantasy I-II-III. Il est parti avant FF IV et le remplacer n'a pas été une mince affaire, mais la succession a été stable.

Combien de temps as-tu pris pour compléter cet ouvrage ?

Environ 9 mois, du tout début à l'ultime correction.  Certes, je confesse avoir perdu un peu de temps en mars et avril, mais je blâme Breath of the Wild et Persona 5 (rires). En tout cas j'ai adoré passer du temps à écrire, même si ça m'a pris beaucoup d'énergie.

On ne t’en veut pas (rires). Est-ce que pour écrire un livre, il faut forcément voir plein de films et lire plein de livres ou c'est juste une idée reçue ?

Je ne sais pas s'il faut lire ou voir plein de films et de livres, mais je me suis rendu compte que pour parler efficacement de Final Fantasy IV et V, il me fallait comprendre leurs références. Et lorsqu'on voit le poids de films comme Le Château dans le ciel ou bien L'Histoire sans fin dans la construction de Final Fantasy V, par exemple, ce serait passer à côté de plusieurs clés de lecture. Pour analyser un gameplay par contre, il faut connaître le genre des jeux qu'on étudie, selon moi.

Comment s’est passée la collaboration avec la maison d’édition ?

Sans flagornerie aucune, je ne serais pas aussi fier du travail accompli si Mehdi El Kanafi n'y avait pas apporté tous ses commentaires, ainsi que son expertise sur la musique. Il a su me motiver mais aussi maintenir un niveau d'exigence élevé. Lorsque votre éditeur n'est pas content d'un de vos chapitres parce qu'il est persuadé que vous pouvez faire mieux que ça, vous savez que vous avez trouvé le bon interlocuteur.

Des conseils pour les personnes qui voudraient également écrire sur les jeux vidéo ?

Je ne suis pas certain d'être de bon conseil, mon parcours ressemblant beaucoup à une anomalie, d'autant que je n'en ai pas fait mon métier. Cela dit, ça me semble vraiment une bonne idée de commencer par écrire pour son propre plaisir, même si c'est sur un petit blog. C'est toujours utile pour montrer ce qu'on sait faire avant de passer à quelque chose de plus ambitieux si on veut progresser.

Sur quoi travailles-tu désormais ?

Je n'ai pas de projet précis. J'adorerais écrire un livre sur Suikoden, j'espère en avoir un jour l'occasion.  J'ai vraiment envie d'écrire plus, car la création de ce livre a été passionnante.

Merci d’avoir répondu à nos questions. Est-ce que tu as un dernier message pour les lecteurs de la saga La Légende Final Fantasy ?

J'espère que vous trouverez dans ce livre des infos que vous n'aviez pas sur FF IV et V, et que certains passages vous feront réfléchir sur le génie de tous ceux qui y ont contribué.  Et que vous n'avez rien contre les livres assez longs !
 

Merci à Morgane B. d'avoir proposé cette interview et à Jonathan pour son temps. Vous pouvez le suivre dans ses dernières aventures sur Twitter. Vous pouvez retrouver La Légende Final Fantasy IV & V chez vos revendeurs habituels et sur le site officiel de l'éditeur Third Editions.





Cette news a été postée le 17.04.2018 à 00:42 par Fat Chocobo.
La source de la news est le site Finaland.
Cette news a été lu 883 fois.
Il y a 1 commentaire.




par RoseOfMay le 17.04.2018 à 17:47

Superbe interview, du bon boulot, merci beaucoup c'était très intéressant à lire ! 

J'ai hâte de me procurer son livre afin de percer les derniers secrets de ces deux opus !





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !




Concernant Final Fantasy V ou Final Fantasy IV
» 17.04.2018 à 00:42 : Interview communautaire : Jonathan Remoiville
» 28.04.2013 à 17:17 : Square Enix remastérise ses musiques

Le reste de l'actualité (archives)
» 18.05.2018 à 20:15 : KHIII : Du Gameplay à tout casser !
» 18.05.2018 à 14:25 : FFXIV : des visuels pour la prochaine MàJ !
» 15.05.2018 à 18:44 : Dissidia NT : Locke dérobe sa place
» 14.05.2018 à 23:39 : Final Fantasy VII entre dans le Hall of Fame
» 14.05.2018 à 23:33 : FFXIV : Le FanFestival Européen 2019 à Paris!
» 11.05.2018 à 22:42 : FFXIV : un trailer et une date pour la 4.3
» 08.05.2018 à 15:15 : Une conférence Square Enix à l'E3 2018
» 26.04.2018 à 12:39 : FFXIV : Concours de création d'équipements
» 23.04.2018 à 18:00 : Les promesses de Final Fantasy VII Remake
» 19.04.2018 à 15:47 : FFXIV - Compte rendu de la 43e Lettre Live
» 18.04.2018 à 20:34 : Dissidia NT : Personnages 2.0 et futurs DLC
» 17.04.2018 à 14:40 : Nouveau trailer de Octopath Traveler
» 17.04.2018 à 00:42 : Interview communautaire : Jonathan Remoiville
» 16.04.2018 à 11:58 : KHIII : Les mini-jeux Classic Kingdom
» 07.04.2018 à 17:18 : FFXV : le futur du monde d'Eos révélé