Vous êtes ici : AccueilFinal Fantasy 11Les Divinités de Vana’dielLeviathan

Leviathan

Icône leviathan

Leviathan est le Dieu des Marées plongé dans un profond sommeil à l’intérieur du proto-cristal de l’eau, dans les tréfonds de l’Antre de la Rancoeur, dans les Hautes-Terres d’Elshimo. On dit de lui qu’il est un serpent gigantesque qui règne sur les mers et rivières du monde entier. Leviathan protège les invokeurs grâce à l’aide de puissantes vagues et de la force destructrice de l’eau.

Les légendes racontent que durant l’ ge des Anciens, d’énormes navires reliaient les nombreux pays à travers le monde entier. Tout se déroulait sans encombre jusqu’à ce que des bateaux disparaissent mystérieusement sur la mer Gurgu. Une rumeur se répandit alors rapidement parmi les marins : il s’agissait du grand serpent de mer Leviathan qui réagissait aux perturbations causées par les nombreux passages maritimes. Ainsi, la panique gagna le cœur des marins et nombre d’entre eux abandonnèrent la mer.

Dans un royaume maritime qui jouissait de l’afflux commercial des navires, la grogne commençait à monter. Les nombreux marchands envoyèrent alors des pirates et mercenaires chasser la bête, en vain. Désespérés, les commerçants décidèrent d’embaucher Veydal, un ancien amiral héros de guerre connu sous le nom du Démon à un Oeil. D’abord réticent, le vieil homme céda devant les encouragements de sa femme.

“C’est formidable qu’il y ait toujours quelque chose que tu sois le seul à pouvoir réaliser, n'est-ce pas ?”

La présence du légendaire amiral réchauffa les cœurs. Des volontaires se présentèrent à lui pour rejoindre son équipage. Rapidement, une flotte se constitua et Veydal désigna comme premier matelot un homme qu’il connaissait depuis l’enfance et en qui il avait entièrement confiance. Le voyage débuta, sous l'œil bienveillant de l'ancien amiral. Après quelques jours de voyage, ce dernier planifia méticuleusement son trajet et dévia de la route commerciale.

Quelle ne fut pas la stupeur de l’équipage devant ce spectacle. Tous les navires disparus n’avaient pas coulé mais étaient encore bel et bien là, flottant sur la mer. Ils étaient cependant sévèrement enlacés par de gigantesques racines. Veydal était maintenant certain de ce qu’il s’était passé. Des marchands peu scrupuleux avaient ordonné d’emprunter des raccourcis dangereux, risquant la vie de tous leurs hommes, afin de gagner du temps et de l’argent. Cependant, ce que les commerçants ignoraient, c’est que la saison de reproduction des Morbols de Mer avait lieu en ce moment même.

Dépité, l’équipage décida de rebrousser chemin. Mais en cours de route, Leviathan se dévoila aux marins. Sans attendre, une voix ordonna l’attaque. il ne s’agissait pas de celle de Veydal, mais de celle du premier matelot. Ce dernier était jaloux de son mentor et souhaitait également laisser son nom dans l’Histoire. Veydal avait beau s'époumoner pour faire cesser l’assaut, il était trop tard. Le serpent de mer répliqua aussitôt face à cette attaque sournoise et coula quatre des cinq navires.

Dans un élan désespéré, Veydal ordonna alors au dernier vaisseau de charger le grand serpent de mer. L’amiral sauta du mât et atterrit sur la tête de la bête féroce. C’est alors qu’il supplia Leviathan d’épargner ses hommes en échange de sa propre vie. Le serpent de mer tenta bien de faire chuter son cavalier mais tout deux finirent par chuter ensemble dans les profondeurs de la mer.

De retour au pays, le premier matelot fut accueilli comme un héros. Pire encore, il raconta que Veydal s’était enfui et s’appropria les actions du mentor. Un matin pourtant, le corps sans vie de Leviathan fut trouvé sur la plage. Dans la tête de l’animal se trouvait une épée pleine de sang. Bien que les habitants ne savaient pas à qui appartenait réellement cette lame, il était clair pour tout le monde que ce n’était pas celle du premier matelot.

Deux questions restaient suspendues : à qui appartenait cette épée et pourquoi Leviathan, mortellement blessé, aurait tenu à venir sur cette plage pour rendre son dernier souffle ? Seuls la femme de Veydal et ses compagnons de longue date avaient deviné la vérité.

La déesse, qui observait les mers depuis la nuit des temps, ne put rester indifférente à cette tragique histoire. Elle fit venir à elle l’amiral Veydal qui risqua sa vie pour son équipage, ainsi que son vaillant opposant Leviathan, qui se sacrifia pour rétablir l’honneur de Veydal.

Écrire un commentaire

Vous devez être inscrit(e) et connecté(e) pour pouvoir poster un commentaire.
Inscrivez-vous dès maintenant !