Vous êtes ici : AccueilFinal Fantasy 15Final Fantasy XV : Frères d'armes

Final Fantasy XV : Frères d'armes

Final Fantasy XV s’essaye à toutes les disciplines, pour le meilleur et parfois le pire. Après l’expérience cinématographique Kingsglaive, la série animée Brotherhood, le beat them all à l’ancienne A King’s Tale, la pêche en réalité virtuelle Monster of the Deep, les jeux mobiles Justice Monster Five / King’s Knight / FFXV Pocket Edition, il était temps d’explorer le vaste monde du multijoueur avec l’extension Frères d’armes, ou Comrades en anglais.

En quoi consiste donc cette extension ? Vous incarnez une lame royale (les Kingsglaive du film), et vous devez collecter des morceaux de météore afin que la centrale de Lestallum puisse éclairer le Lucis afin de repousser l’avancée des Daemons. Pour ce faire, vous devrez remplir diverses missions, classées en trois catégories que sont ; Chasse, Protection ou Escorte. Avec les morceaux de météores récoltés, vous choisirez quelles voies éclairer, débloquant de nouveaux lieux, de nouvelles armes, des éléments de personnalisation, des réfugiés ou des camps.

Commençons par parler du scénario, ou plutôt du contexte. Frères d’armes arrive à utiliser avec intelligence les éléments du Final Fantasy XV Universe. On retrouve les lames royales, grandes absentes du jeu original, ainsi que beaucoup de personnages que l’on a appris à apprécier aux côtés du prince. La période de jeu s’imbrique dans la chronologie du jeu et nous découvrons même l’existence d’un nouveau lieu avec l’île d’Angelgard. On peut quand même émettre un doute sur l’élément qui a redonné leur pouvoir aux Glaives, cela semble un peu trop facile comme explication.

L’un des éléments clés de tous jeux en multi est évidemment la personnalisation des personnages. On ne peut clairement pas dire que l’on manque d’option dans Frères d’Armes. La création de votre avatar est si poussée qu’on ira jusqu’à configurer la taille des sourcils ou la proéminence des joues en passant par la corpulence ou la taille des fesses ! On déplorera d’avoir beaucoup d’options assez inutiles (la structure du visage par exemple) quant à côté le choix de coupe de cheveux ou de vêtements -à la création de l’avatar- sont plus que limités. Heureusement, les accessoires de personnalisations sont assez nombreux dans le jeu et se débloquent assez rapidement. Il ne faudra donc pas longtemps pour combler le manque que l’éditeur propose au lancement de l’extension. Il y en a d’ailleurs pour tous les goûts, même pour les fans de Kenny Crow !

Une fois tout cela défini, vous choisissez votre mission. C’est à ce moment-là que la dénomination « multijoueur » apparaît enfin. Vous avez la possibilité de partir avec des amis ou, étonnamment, avec des PNJ en mission. Bien que la démarche soit louable pour les joueurs ne pouvant, ou ne voulant pas, accéder au Playstation Plus, cela revient à dire que l’aspect « en ligne » de l’extension multijoueur est optionnel. C’est assez troublant. Une fois l’équipe montée, cela ressemble beaucoup à ce que Final Fantasy XV nous a habitué mais en une version simplifiée. Adieux les objets, on se soigne avec la magie et on sort du coma grâce à la nourriture trouvée sur le camp ou le champ de combat. De même, l’assaut éclipse devient un point central du gameplay puisqu’il permet non seulement d’attaquer mais aussi d’aider nos alliés dans le besoin et sert d’attaque ultime combinée.

Au final, l'aspect multi du jeu ne sert qu'à s'envoyer des messages de chat prédéfinis, s'amuser à montrer à quel point son personnage est beau à ses amis et effectuer des missions journalières ponctuelles qui elles, ne sont jouables qu'exclusivement en ligne.

Voilà le gros point noir de l’extension : c’est extrêmement répétitif. C’est comme si dans Final Fantasy XV, le joueur se contentait de faire les chasses. On accepte une quête, on l’accompli, on débloque une voie et on recommence. Il n’y a aucune exploration ou quête annexe à faire. Qui plus est, selon votre façon de jouer, vous pouvez rester bloqué le temps de cumuler assez de fragments ou bien parce que vous n’avez pas le niveau requis pour accomplir une quête. Que reste-il à faire dans ce cas ? Eh bien faire en boucle d’anciennes missions…

Le sujet des missions étant abordé, passons au gameplay. Comme dans Final Fantasy XV, votre personnage pourra s’équiper de 4 armes différentes parmi sept catégories : le katana, la masse, la lance, les dagues, l’arbalète, le bouclier et le shuriken. Chaque arme possède un niveau et pourra être améliorée via des matériaux que vous collectez dans vos missions. Ces mêmes matériaux pourront également ajouter des compétences passives (résistances aux altérations, endo-élément, etc) ou actives (modifier vos magies, assaut éclipse : extra élément, etc).

Puisque nous abordons le sujet, parlons des magies. Ici, rien à voir avec ce que le prince avait l’habitude de nous offrir. Votre personnage possédera deux magies par défaut : Soin et Explosion. En modifiant vos armes, vous pourrez remplacer votre magie offensive par un autre sort tel que Brasier ou Extra Glace, et votre magie de soin par Extra Soin ou Bouclier par exemple. Sachant que l’on peut modifier les magies en fonction de chaque arme (une arme peut changer Explosion en Brasier tandis qu’une autre la changera en Extra Foudre), il est même possible de cumuler jusqu’à 8 magies différentes. Enfin un élément inédit et important a été ajouté dans cette extension ; les bénédictions d’anciens rois. Il est en effet possible, au cours de vos missions, de débloquer l’accès aux tombeaux des anciens rois. A cette occasion ces derniers vous octroieront leurs grâces qui consistent en une modification des statistiques mais aussi par des effets bonus aux personnages (meilleure zone de soin, meilleur bouclier, pas aérien, etc). Bien évidemment vous ne pourrez en choisir qu’une seule à la fois, et cela définira votre façon de jouer. Voilà de bonnes idées qui auraient méritées d’exister pour Noctis et ses compagnons.

En conclusion, l’extension Frères d’armes n’apporte pas grand-chose à Final Fantasy XV. Elle se contente de reprendre le gros du système de combat avec quelques ajouts vraiment intéressants comme les magies ou les bénédictions des anciens rois, mais c’est tout. Pas d’exploration, les camps de réfugiés sont vraiment minuscules et le multijoueur n’est finalement qu’optionnel pour une extension qui se vendait sur cet argument. On ne peut voir les autres joueurs que pendant la préparation de mission et sur le terrain. C’est carrément dommage. Sans être mauvais, Frères d’armes est tout à fait dispensable. Ceux qui ont aimé Final Fantasy XV devrait apprécier cette extension mais ceux pour qui le monde d’Eos n’est pas à leur goût passeront leur chemin. Si vous comptez la tester tout de même, achetez le season pass plutôt que le DLC seul (20 euros), pour 5€ de plus vous aurez en prime les trois épisodes scénaristiques qui enrichissent l’aventure de Noctis et ses compagnons.







par yunalesca32 le 10.01.2018 à 07:43

Bjr a tous!

J'ai fait qlq video sur le comrades c'est vrai que c'est répétitif je voyais beaucoup plus pour ce multi ,mai sa reste sympa entre amis a condition que sa ne beug pas !! kissou finaland!



par matCloud51 le 06.01.2018 à 17:28

Mais de rien , grand FF FA !!! ;)



par ff fanatics le 06.01.2018 à 16:41

Merci matCloud, j'ai corrigé cette petite coquille ;p

par matCloud51 le 06.01.2018 à 16:38

Merci pour ce test qui m'en dit plus sur cette extension. Je verrais bien si je decide d'acheter le season pass.

 

Ps: il manque un "i" dans le mas c'est tout, dernier paragraphe.





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !