Vous êtes ici : AccueilInformationsFinal Fantasy XIV : Dad of Light

FFXIV : Dad of Light - L'avis de ff fanatics

Final Fantasy XIV The Daddy of Light

Qui n’a jamais souri en découvrant avec surprise une petite référence à son jeu préféré dans un film ou un reportage télé ?

Dad of Light va encore plus loin en consacrant un drama (série télévisée asiatique) entier au MMORPG à succès de Square Enix ; Final Fantasy XIV.

N’étant pas un joueur aguerri de FF XIV, mais un fan de la saga depuis de nombreuses années, voir débarquer l’idée d’un drama sur l’univers de notre licence préférée était évidemment une surprise. D’autant plus que retrouver Netflix à la production prouve que le projet a été pris au sérieux, surtout que Dad of Light est disponible dans le monde entier, et dans toutes les langues, et non uniquement au Japon et en Asie comme la plupart des dramas.

Le scénario est tiré d’une incroyable histoire vraie, celle de Akio, jeune garçon qui a grandi avec Final Fantasy grâce à son père Hirotaro mais qui, à l’orée de l’âge adulte, le voit s’éloigner de lui pour se consacrer à son travail. Mais lorsque ce dernier prend l’incroyable décision de démissionner, Akio décide d’offrir à son paternel une PlayStation 4 avec le jeu Final Fantasy XIV : A Realm Reborn afin qu’il occupe ses journées mais surtout pour jouer et interagir avec lui en secret et ainsi découvrir la raison de sa démission.

Dad of Light est avant tout une histoire très touchante d’un garçon qui veut renouer des liens avec son père, c’est là que Final Fantasy XIV et son impressionnante communauté fait le job. Tous joueurs de FFXIV ont déjà fait des rencontres grâce à cet univers, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Ainsi Hirotaro découvre peu à peu les bases compliquées du jeu mais surtout rencontre une belle bande d’amis menée par Maidy, l’avatar de son fils. Ici, c’est évidemment la fraternité et l’entraide que nous retrouvons dans les jeux en ligne qui est mise en avant et comment un jeu vidéo peut créer de forts liens d’amitiés et permettre à certaines personnes d’affronter la solitude.

Outre la publicité pour le jeu, Dad of Light reste un drama et ce genre de format a surtout pour but de dépeindre la vie de la jeunesse japonaise et ainsi pointer du doigt plusieurs situations que les habitants de l’archipel peuvent vivre dans leur quotidien. Nous suivons donc Akio dans sa vie autant virtuelle que réelle et son évolution vers l’âge adulte tandis que son père découvre le monde du jeu en ligne.

Pendant que Hirotaro grandit au sein de FFXIV, nous retrouvons en parallèle Akio qui apprend le métier de commercial en se posant de nombreuses questions sur le monde du travail et fini par s’affirmer peu à peu dans son poste avec l’aide de ses collègues mais aussi en suivant les conseils de sa guilde dans le jeu.

Bien évidemment, Dad of Light se devait aussi de souligner les dangers et mauvais côtés du jeu en ligne, tel que l’isolement que cela peut apporter à certains joueurs qui se coupent de la réalité. Nous voyons donc un Hirotaro devenir complètement accro à FFXIV au point de parfois délaisser sa femme, mais également un Akio fuir les relations sociales pour retrouver le jeu chaque soir et enquêter sur son père.

Dad of Light est donc une fantastique vitrine pour Final Fantasy XIV et sa communauté. Nous retrouvons évidemment de nombreuses références au début de l’aventure ainsi que l’apparition de plusieurs boss iconiques. C’est surtout l’histoire d’un jeune homme qui sauva son père et leur relation grâce au jeu vidéo tout en s’affirmant dans sa vie de jeune homme actif. Le parfait équilibre entre le virtuel, le monde du travail et la famille ; plusieurs valeurs qui animent le Japon et sûrement aussi un grand nombre d’entre vous.

L’émotion, l’humour, les références à Final Fantasy et cette histoire qui nous parle à tous fait de Dad of Light un drama savoureux et passionnant à regarder. Avec seulement 8 petits épisodes, la série se concentre sur l’essentiel et se regarde très facilement, vous n’avez donc pas d’excuse pour passer à côté !





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !