Vous êtes ici : AccueilFinal Fantasy 11Introduction

Introduction

La genèse d’un projet

Annoncé durant la conférence Square Millenium de l’an 2000 en même temps que ses aînés Final Fantasy IX et X, Final Fantasy XI est un jeu bien singulier. Qu’il s’agisse de la série Final Fantasy en elle-même ou bien de Square Enix tout entier, ce jeu a bouleversé les codes pré-établis. En effet, lancé officiellement en 2002 au Japon, Final Fantasy XI est non seulement le premier MMORPG de la firme mais également l'un des rares à être disponible sur la PlayStation 2 de Sony. 

En dépit des apparences, Final Fantasy XI est l’un des plus gros succès de Square Enix. Mieux encore, il fut pendant plus d’une décennie le jeu le plus rentable de toute la firme.

Malgré les années qui passent, la notoriété grandissante de Final Fantasy XIV et la venue des jeux freemium sur le marché, le nombre de joueurs n’a jamais cessé d’augmenter. Une réussite totale.

Pourtant, beaucoup de questions se sont posées sur la légitimité de Final Fantasy XI :

Un jeu en ligne peut-il vraiment être un épisode numéroté ? Les joueurs l’accepteront-ils ? 

Les discussions en interne allèrent bon train. Mais lorsque le scénario fut écrit, le doute s'évanouit. Bien que nous y incarnions un aventurier parmi tant d'autres dans un monde en constante évolution, l’essence des Final Fantasy était bel et bien présente.

Une histoire toujours en mouvement

Le monde de Vana’diel est vaste et en perpétuelle gestation malgré le temps qui s'écoule inlassablement. 

Par exemple, un tout nouveau scénario intitulé “The Voracious Resurgence” débute en août 2020, plus de dix-huit ans après le lancement initial du jeu. Au fil des années, il y a eu pas moins de cinq extensions ainsi que de nombreux scénarios additionnels pour faire grandir et évoluer ce monde unique.

L’unification des nations dans le jeu original ; le retour d’une civilisation perdue dans "Rise of the Zilart" ; la confrontation aux dieux dans "Chains of Promathia" ; la découverte de l’Extrême Orient et ses traditions dans "Treasures of Aht Urhgan" ; la protection de notre ligne temporelle dans "Wings of the Goddess" ; l'exploration du continent sauvage d’Ulbuka dans "Seekers of Adoulin" ; la conjuration de l'imminente apocalypse dans "Rhapsodies of Vana’diel" sont autant d’objectifs qui vous amèneront à percer les nombreux mystères de Vana’diel.

Incontestablement, vos pérégrinations vous guideront aux quatre coins du globe et chaque ville, chaque époque, chaque continent et même chaque dimension ne cessera de proposer des personnages et des civilisations à l’histoire, aux traditions et aux croyances différentes. Tout ceci est ce qui rend l'extraordinaire monde de Vana’diel crédible. 

Chaque événement qui s’est passé, se passe ou se passera aura des répercussions non seulement à travers l’Histoire du monde, mais également sur l’évolution de celui-ci et la façon dont ses habitants le perçoivent. 

L'ensemble formant un tout cohérent où l’on prend plaisir à découvrir les imbrications de tous ces moments historiques.

Une toute nouvelle façon de jouer

Bien évidemment, en tant que jeu en ligne, Final Fantasy XI ne pouvait proposer une expérience de jeu similaire aux précédents opus solo. Adieu les protagonistes imposés, bienvenue à la création de personnage. Race, visage, tenue, autant d'éléments qui permettent de personnaliser votre aventurier parmi tant d'autres.

De la même façon, le système de combat a été entièrement chamboulé. Les monstres sont visibles directement dans les zones et les affrontements se font en temps réel. Une révolution pour la série !

Pour combattre, Final Fantasy XI s’inspire beaucoup du système de classe de Final Fantasy V.

Il faudra entraîner individuellement chacune des classes pour débloquer leur plein potentiel, suite à quoi les joueurs pourront attribuer une classe secondaire à leur personnage.

Les possibilités sont donc nombreuses et l'on peut rapidement se prendre au jeu de l’optimisation, en plus de jongler avec les caractéristiques propres aux différentes races. Final Fantasy XI se paie même le luxe de créer deux classes totalement inédites à travers le marionnettiste et l'épéiste runique.

Il s'agit là de quelque chose qui n’était pas arrivé depuis des années.

Toutefois, aussi poussée que soit l’optimisation, il vous sera nécessaire d’avancer en équipe.
Seul, vous n’aurez que très peu de chances de progresser. Avec des amis ou bien des alliés invoqués grâce aux magies de confiance, vous devrez former un groupe polyvalent pour avancer : une façon de jouer soutenue par le système de combo.

Lorsque plusieurs joueurs synchronisent compétences d'armes et de magies, ils peuvent générer une attaque très puissante que l’on appelle “chaîne de compétences”.

Lorsque le lien est fait entre différents sorts, ces derniers créent un éclat magique. Il est donc possible d’optimiser les dégâts infligés avec une synchronisation parfaite.

Une direction artistique qui a marqué son temps

Rappelons que Final Fantasy XI est sorti sur PlayStation 2 avant même d’être disponible sur PC.

L'objectif était bien sûr de le rendre accessible à un maximum de joueurs, peu importe le support. Il fallait donc que l’ensemble du jeu réponde aux limitations techniques de la console de Sony. En toute honnêteté, Final Fantasy XI était vraisemblablement sublime pour son époque et reste encore très bien conservé aujourd’hui, malgré le fait que l’interface soit devenue austère.

Le monde de Vana’diel propose bon nombre de paysages uniques. Il est possible de croiser tout type de décors imaginables, ou non.

Des plaines verdoyantes aux criques hantées en passant par les volcans, les déserts, les glaciers ou les jungles luxuriantes, tout y passe.

Cependant, l’immensité du monde rend sa globalité cohérente, contrairement aux anciens jeux où l’on pouvait, par exemple, trouver un volcan à seulement 10 km de distance d’un glacier.

Une grande attention est également portée sur la modélisation des personnages et des monstres, si bien que leur utilisation dans les (très) nombreuses cinématiques du jeu n’a rien à envier à son prédécesseur Final Fantasy X.

En outre, la technique n’a cessé d'évoluer d’année en année au point que la progression effectuée entre la sortie initiale de 2002 et les ajouts les plus récents est plus que notable.

Aussi, que serait un Final Fantasy sans la sublime musique qui accompagne les joueurs dans leur aventure ?

Peu de personnes le savent mais le nom même des concerts Final Fantasy est un hommage à Vana’diel.

Un choix finalement peu anodin puisque "Distant Worlds" est à lui seul un thème qui résume parfaitement l’univers de ce jeu, traduisant à la fois la tristesse du crépuscule de l'aventure et l’incitation à en vivre de nouvelles. Chaque extension, chaque lieu a son propre ton, ses propres instruments, dans un ensemble pourtant excellemment harmonisé.

Conclusion

Final Fantasy XI est une légende parmi les épisodes de la saga. Ni totalement oublié, ni très connu, ce titre est pourtant à l'origine d'un tournant majeur chez Square Enix.

Non content d’avoir ouvert la voie du jeu en ligne massivement multijoueur, il a également inspiré beaucoup de ses successeurs parmi lesquels on peut allégrement citer Final Fantasy XII, Final Fantasy XIV et Final Fantasy XVI.

Depuis plus de dix-huit ans, ce jeu accompagne Square Enix et ses aventuriers. Néanmoins, ce grand-père du jeu vidéo n’est pas encore décidé à prendre sa retraite. Que ce soit avec l’annonce, en catimini, d’un remake pour téléphone portable ou un nouveau scénario débuté en 2020 censé atteindre son apothéose pour les 20 ans, Vana’diel nous réserve encore beaucoup de surprises.

Alors enfilez donc votre tenue d’aventurier et partez explorer ces vastes contrées !

Final Fantasy XI
Japon 16 mai 2002 (PS2)
7 novembre 2002 (PC)
20 avril 2006 (Xbox 360)
États-Unis 23 mars 2004 (PS2)
28 octobre 2003 (PC)
18 avril 2006 (Xbox 360)
France Pas de sorties PS2
17 septembre 2004 (PC)
21 avril 2006 (Xbox 360)
FFXI : Rise of the Zilart
Japon 17 avril 2003 (PS2 et PC)
20 avril 2006 (Xbox 360)
États-Unis 23 mars 2004 (PS2)
28 octobre 2003 (PC)
18 avril 2006 (Xbox 360)
France Pas de sortie PS2
17 septembre 2004 (PC)
21 avril 2006 (Xbox 360)
FFXI : Chains of Promathia
Japon 16 septembre 2004 (PS2 et PC)
20 avril 2006 (Xbox360)
États-Unis 21 septembre 2004 (PS2 et PC)
18 avril 2006 (Xbox360)
France Pas de sorties PS2
21 septembre 2004 (PC)
21 avril 2006 (Xbox360)
FFXI : Treasures of Aht Urhgan
Japon 20 avril 2006
États-Unis 18 avril 2006 (PS2)
20 avril 2006 (PC et 360)
France Pas de sortie PS2
20 avril 2006 (PC)
21 avril 2006 (Xbox 360)
FFXI : Wings of the Goddess
Japon 22 novembre 2007
États-Unis 20 novembre 2007 (PS2 et 360)
21 novembre 2007 (PC)
France 22 novembre 2007 (PC)
23 novembre 2007 (Xbox 360)
FFXI : Seekers of Adoulin
Japon 27 mars 2013
États-Unis 26 mars 2013
France 27 mars 2013
FFXI : Rhapsodies of Vana’diel
Japon 14 mai 2015
États-Unis 14 mai 2015
France 14 mai 2015
FFXI : The Voracious Resurgence
Japon 6 aout 2020
États-Unis 6 aout 2020
France 6 aout 2020

Écrire un commentaire

Vous devez être inscrit(e) et connecté(e) pour pouvoir poster un commentaire.
Inscrivez-vous dès maintenant !