Vous êtes ici : AccueilInformationsCompilation of Final Fantasy VII

Final Fantasy VII

Final Fantasy VII: Last Order

La production portant le doux nom de Final Fantasy VII Last Order, pour ceux qui n'en auraient jamais entendu parler, se présente sous la forme d'un OAV de 25 minutes faisant partie de la Compilation Final Fantasy VII. Cet OAV est en fait un bien précieux qui n'a pu être obtenu tout d'abord dans l'Edition Collector Limitée de Final Fantasy VII Advent Children, qui a vu le jour au Japon en fin 2005 ; car ni l'Amérique ni l'Europe n'aura eu le privilège de proposer ce bonus avec le DVD de l'Edition Complète. C'est chose faite en décembre 2007, où un coffret collector limité et numéroté de Final Fantasy VII Advent Children, contenant notre fameux Last Order, voit le jour en France.

Last Order, sous forme d'un anime, se situe chronologiquement entre Final Fantasy VII Crisis Core et Final Fantasy VII lui-même. Il relate parallèlement deux événements restés flous dans Final Fantasy VII (déformés/reformés dans la mémoire de Cloud), à savoir l'incendie de Nibelheim et la bataille du Réacteur Mako, 5 ans avant le jeu original et la fuite de Zack et son comparse vers Midgar, événement situé peu avant le commencement de FFVII, et clôturant avec souffrance le désormais célèbre Final Fantasy VII Crisis Core.

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

On y retrouve bien sûr Cloud, Tifa, Sephiroth mais le manga s'axe principalement sur Zack, pour la première fois mis à l'honneur. Je rappelle pour ceux qui ne suivent pas, que Last Order est sorti au Japon avant Final Fantasy Crisis Core, certains de ses passages ont d'ailleurs servi à agrémenter la bande-annonce de Crisis Core. L'OAV se construit de façon originale même s'il risque de perdre certains d'entre nous dans ses premières minutes ; il alterne les scènes de la fuite de Zack et Cloud vers Midgar avec, sous forme de flashbacks, les événements de Nibelheim 5 ans auparavant par l'intermédiaire de Tseng, qui, ayant pour charge de rattraper nos deux fugitifs, se remémore les incidents du Réacteur Mako classés dans son rapport.

La suite de cet article va essentiellement présenter l'histoire de l'OAV (accessoirement donner la totale retranscription écrite du scénario dans un lien que vous trouverez plus bas), présenter ses différents protagonistes et comparer les quelques différences résiduelles concernant le même événement, relaté par Final Fantasy VII original - Crisis Core - Last Order, tout en apportant une critique objective à l'OAV.
L'avant-dernier paragraphe vous révélera tous les noms de l'équipe qui s'est chargée de prendre en main cette animation. L'article s'achève sur une conclusion plus générale.
A tous les lecteurs de cet article, je vous souhaite bon retour dans un passé … douloureux !

:: Intrigue

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Cloud et Zack, deux anciens membres du SOLDAT, l’unité d’élite de l’armée de la Shinra, se sont échappés d'un laboratoire Shinra où ils étaient retenus prisonniers. Nous apprenons alors la cause de leur enfermement via des événements qui seront racontés tout au long de l’OAV. Ainsi, c’est durant leur fuite que l’épisode se déroule et que les souvenirs des événements reviennent à la mémoire de Tseng, leader de la brigade des Turks, les nettoyeurs de la Shinra. Non seulement Tseng avait suivi l'histoire de très près il y a 5 ans, mais c'est aussi lui qui sera chargé de capturer ces deux fugitifs. « Allons-nous leur arracher leur liberté une fois encore ? »

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

La trame principale de l'anime est composée de ces événements datés de 5 années avant le début du jeu, relatés au fur et à mesure que Tseng suit le déroulement de la mission visant à capturer les deux ex-soldats.
Les événements en question se sont passés à Nibelheim, ville natale de Cloud et Tifa, lors d’une mission de routine du SOLDAT qui avait pour but de réparer un caisson défectueux dans le Réacteur Mako des montagnes. Cette mission tourne mal lorsque Sephiroth, le chef du groupe et Soldat Première Classe extrêmement doué découvre la vérité sur les expériences menées dans ce Réacteur, et en parallèle, la terrible histoire de sa naissance… La suite, beaucoup d'entre vous la connaissent.

Si certains d'entre vous sont intéressés par une retranscription complète de l'histoire de l'OAV sous forme écrite, ils peuvent se rendre à cette page où ils trouveront leur bonheur; je pense à ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir se le procurer (malgré sa grande disponibilité sur la toile).

:: Personnages

Zack
Soldat Première Classe, tout comme Sephiroth; il accompagne ce dernier dans la mission de Nibelheim, qui consistait originellement à réparer un caisson défectueux dans le Réacteur Mako des montagnes. C'est un combattant d'expertise, son passé et son histoire, oubliés dans FFVII (seulement des références, provenant d'Aerith et de sa famille à Congaga), nous seront délivrés dans FFVII Crisis Core. C'est avec et grâce à lui que Cloud s'échappe du manoir Shinra.

Sephiroth
Plus besoin de présenter le personnage. Fils de Lucrécia, il va découvrir un terrible secret concernant sa véritable naissance. Découvrant ceci dans les sous-sols du Manoir Shinra de Nibelheim, il incendie la ville par excès de colère, et perd alors ce qui faisait son humanité. C'est le Soldat Première Classe le plus populaire et le plus puissant de tous.

Cloud
Né à Nibelheim, il y retourne masqué sous son uniforme de simple soldat, accompagnant Zack et Sephiroth dans leur nouvelle mission. Il n'assume pas le fait de n'être encore qu'en bas de l'échelle, et encore moins devant Tifa, c'est pourquoi il garde son casque. C'est grâce à Zack qu'il atteindra Midgar après leur fuite du manoir Shinra où ils servaient de cobayes.

Tifa
Amie d'enfance de Cloud, elle vit à Nibelheim lors de l'intervention de la Shinra. Elle est chargée de guider les Soldats au Réacteur Mako, personne ne connaissant les montagnes mieux qu'elle. Elle tentera par vengeance de défier Sephiroth pour avoir brûlé sa ville natale, en vain. Comme promis, Cloud viendra lui porter secours au moment voulu.

Tseng
Chef du Département Général d'Investigation de la Shinra, autrement dit des Turks, il a pour mission de récupérer les deux cobayes qui se sont enfuis du Manoir Shinra de Nibleheim ; malgré cela, il cherche à les récupérer en vie dans la mesure du possible, il a un bon fond. C'est à travers lui que nous revivons, dans Last Order, les événements tragiques de Nibelheim, lorsque ce dernier ouvre le dossier classé concernant cette affaire.

Les Turks
Présents également dans cet épisode, ils obéissent aux ordres de Tseng et doivent intercepter les cobayes durant leurs fuite. Dans cet épisode, tout comme dans Before Crisis, l'équipe est au complet, nous découvrons alors (très brièvement cependant) d'autres Turks moins connus du grand public.

Professeur Hojo
C'est le grand professeur du département scientifique de la Shinra, c'est lui qui a mené les expériences sur le projet Jenova, c'est également lui qui tentera d'autres expériences avec Cloud et Zack après leur quasi-défaite face à Sephiroth dans le Réacteur de Nibelheim. Amenés tout droit au Manoir Shinra, ces deux derniers se voient alors attribués le doux nom de « cobayes »

Jenova
C'est une « créature » pour le moins mystérieuse dont on ignore encore beaucoup de choses. Sans vous en dévoiler plus, une étrange porte du Réacteur Mako de Nibelheim arbore ce nom en gros caractères. Jenova ... C'est aussi le nom de la mère de Sephiroth.

Zangan
C'est le professeur d'arts martiaux de Tifa, voyageur de ce monde il se trouve à Nibelheim lors des événements. Il aidera nombre de blessés durant l'incendie et récupérera Tifa inconsciente dans le Réacteur avant que la Shinra n'arrive sur les lieux ; c'est lui qui la mènera à Midgar où elle fondera le Septième Ciel par la suite.

Soldats Shinra
Ce sont de simples soldats Shinra, comprenez soldats et non SOLDAT, ce sont des militaires. Dépendants du département de la Sécurité de la Shinra, ils tenteront de donner du fil à retorde à Zack et Cloud dans leur fuite vers Midgar.

:: Critique et déformations

L'animation de cet OAV présenté sous forme de manga à l'ancienne, et non en images de synthèse (contrairement à Advent Children) est bel et bien marqué de la signature brûlante du studio MAD HOUSE qui s'est chargé de la réalisation sous la direction de Square Enix.
C'est donc une animation soignée et travaillée à laquelle nous avons droit. Les nouveaux visages de nos personnages favoris leur vont à merveille ; les scènes d'action sont intenses et nous donnent même droit à quelques passages inspirés de la « slow motion », ne dardant pas à nous dévoiler une nouvelle fois la toute puissance du Soldat ; le tout agrémenté de superbes effets de lumières lorsque différentes lames s'entrechoquent.

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Et même si c'est l'action qui est à l'honneur une nouvelle fois, les décors n'en sont pas moins délaissés, nous gratifiant donc d'une belle retranscription des lieux que nous avons pu voir dans Final Fantasy VII. La musique aussi est au rendez-vous, et même si elle paraît moins présente que sur les autres productions telles qu'Advent Children, elle nous dessert tout de même de titres phares qui seront repris dans Crisis Core et qui en marqueront le succès (Moonlight Wandering).
Le doublage est une nouvelle fois exceptionnel, puisqu'il s'agit du même que pour Advent Children, et nous aurons droit aux voix de Nachi Nozawa pour le Professeur Hojo ainsi qu'à Hiroshi Fujioka pour Zangan, qui n'étaient pas présents dans Advent Children.
Le manga garde cependant un côté sombre, qui, bien sûr, correspond à l'ambiance des durs événements relatés. Côté scénario, la trame de l'OAV, alternant les événements de Nibelheim sous forme de flashbacks à ceux plus actuels de la fuite de nos deux fugitifs, est construite de façon à ne pas faire décrocher le spectateur, qui trouvera évidemment ces 25 minutes beaucoup trop courtes.

/! La compilation FFVII n'étant plus à présenter aujourd'hui, la suite de cet article révèle des moments clefs de l'intrigue. Ainsi pour ceux qui ne veulent pas se gâcher le plaisir de la découverte de l'OAV, je vous conseille d'éviter la suite de ce texte et de vous rendre en bas de page, dans le dernier paragraphe intitulé « Conception/Distribution », qui, sans vous spoiler, vous donnera les informations clefs concernant l'équipe et le casting qui se sont chargés de réaliser cet OAV. /!

Cependant des différences entre les trois versions différentes des mêmes événements, celles de Final Fantasy VII, Crisis Core et enfin Last Order, existent bel et bien. Nous pouvons ainsi en constater trois « principales ».

La première concerne le lieu du décès du père de Tifa, qui dans Last Order se situe en dehors du Réacteur, juste devant l'entrée. Dans Final Fantasy VII, cette scène se déroule dans l'antichambre du Réacteur, au dessus du puits de Mako.

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

En haut : Last Order / En bas : Final Fantasy VII

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

La seconde concerne l'affrontement qui a lieu entre Cloud et Sephiroth dans le Réacteur Mako de Nibelheim.
Comme vous le montrent les images en contrebas, pour les trois productions citées ici, la scène se finit différemment. Dans Final Fantasy VII, c'est Cloud qui projette Sephiroth dans la rivière de la vie puisée par le Réacteur Mako dans l'antichambre du Réacteur; celle-ci se situant avant la salle des caissons visant à créer les futurs Soldats, découlant des expériences du professeur Hojo. Dans Crisis Core, Cloud revêt une nouvelle fois le rôle du héros en projetant Sephiroth dans la Mako, cependant le lieu de l'action est alors la chambre secrète détenant le Corps de Jenova. Dans Last Order, les événements ont été un peu modifiés ; car même si comme pour Crisis Core le final de l'affrontement se déroule dans la salle de Jenova, ce n'est pas Cloud à proprement parler qui jettera Sephiroth dans la Mako, mais Sephiroth lui-même qui se jettera dedans, déroutant...

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

En haut : Last Order / Bas gauche : Final Fantasy VII / Bas droite : Crisis Core

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

La dernière concerne la scène finale de l'OAV. Dans Last Order, l'histoire se termine sur une attaque au sniper de l'infanterie Shinra sur Cloud et Zack situés à l'arrière du fourgon les transportant vers Midgar, nous empêchant alors de connaître véritablement la suite des événements. Dans Final Fantasy VII, nous ignorons ce passage et l'épopée de la fuite de nos deux compères s'achève dans les montagnes de Midgar, avec la mise à mort de Zack par les soldats Shinra, ainsi que le réveil de Cloud qui s'empare alors de l'Epée Broyante sur le corps de son camarade. C'est donc ici Crisis Core qui est le plus complet puisqu'il présente la succession des événements ; Cloud et Zack descendent du fourgon avant l'assaut des forces de la Shinra, puis s'enclenche un combat interminable entre Zack et tout un régiment d'infanterie, qui s'achèvera tout comme FFVII, par la mort de Zack dans les montagnes surplombant Midgar, ce dernier, dans une scène beaucoup plus intense en émotion et qui clôture magnifiquement et tristement Crisis Core, transmet alors l'Epée Broyante à Cloud, qui sort de son état de stase pour devenir le Cloud que nous connaissons tous.

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

En haut : Last Order / Bas gauche : Final Fantasy VII / Bas droite : Crisis Core

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Last Order nous gratifiera cependant d'une petite scène supplémentaire, mettant à l'honneur Zangan, le maître d'arme de Tifa, qui comme nous pouvons le comprendre, a secouru cette dernière du Réacteur avant l'intervention de l'équipe scientifique d'Hojo.

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

:: Conception/Distribution

Réalisé par MAD HOUSE et dirigé, produit par Square Enix, l'équipe qui a travaillé sur cet OAV est des plus détonantes !

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Réalisateur : Morio Asaka (Chobits)
Assistant réalisateur : Hiroyuki Tanaka
Superviseur : Tetsuya Nomura (Final Fantasy VII, VIII, X, XV, série Kingdom Hearts)

Histoire originale : Morio Asaka
Scénario : Kazuhiko Inukai
Basé sur une histoire de Kazushige Nojima

Character Designer : Hisashi Abe (Chobits, Metropolis)
Créateur des personnages : Tetsuya Nomura
Directeur principal d'animation : Satosi Tasaki
Directeurs de l'animation : Kunio Katsuki, Fumie Muroi (Ranma ½), Katsuya Yamada (Le Château Ambulant)

Musique : Takeharu Ishimoto
Directeur du son : Youji Shimizu
Sound Effects : Shizuo Kurahashi (FullMetal Alchemist)

Conception de couleur : Yuriko Kadomoto (Metropolis, Perfect Blue)
Photographie : Yukihiro Masumoto
Montage : Kashiko Kimura
Directeur artistique : Hidetoshi Kaneko (Kiki la petite sorcière, Trigun)

Concernant le doublage, le casting est similaire à celui de Final Fantasy VII Advent Children, avec Nachi Nozawa et Hiroshi Fujioka en supplément pour doubler les voix du Professeur Hojo et de Zangan.

Personnage Voix japonaise
Zack Fair Kenichi Suzumura
Cloud Strife Takahiro Sakurai
Sephiroth Toshiyuki Morikawa
Tifa Lockhart Ayumi Ito
Zangan Hiroshi Fujioka
Tseng Junichi Suwabe
Reno Keiji Fujiwara
Rude Taiten Kusunoki
Professeur Hojo Nachi Nozawa

:: Conclusion

Final Fantasy VII Last Order est un bien précieux qui, s'il ne se dégote pas facilement, s'adresse directement aux fans et anciens joueurs de Final Fantasy VII. En effet, pour une personne extérieure à l'aventure et qui n'a pas connu les événements décrits par FFVII ou Crisis Core, l'OAV restera incompréhensible alors qu'il apportera son lot de bonheur et d'émotions aux fans de premières heures qui seront ravis de retrouver nos héros dans des scènes parmi les plus marquantes de Final Fantasy VII, et ce dans un nouveau visage manga soigné au mieux par toute l'équipe de production. Nous regretterons cependant le manque d'ajouts exclusifs à cet OAV, qui sont pour le moins inexistants.

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Dans tous les cas, je ne peux vous conseiller que de rechercher une version traduite en français/anglais (pour les non-japonophones) sur la toile ; car même si l'OAV n'a vu le jour que dans certaines éditions collectors assez rares, il s'est très vite répandu sur le net (la version que j'ai utilisée pour rédiger cet article a été traduite par l'équipe de Chikyuji–Animes). Pour ceux qui n'auraient pas eu l'occasion de dégoter ce petit bijou, vous pouvez éventuellement vous reporter à ma retranscription sous forme écrite des événements de l'OAV à cette page.

J'espère que tout le monde y trouvera son bonheur, c'était le dernier ordre...

Final Fantasy VII: Last Order




par Darki le 18.09.2013 à 09:53

Le style Belgamesh en action ! La présentation est très agréable et la partie critique passionnante, notamment en pointant les quelques défauts inhérents à la compréhension globale de certaines scènes par rapport aux autres jeux de la Compilation. Un travail soigné et admirable, comme toujours =D





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !