Vous êtes ici : AccueilInformationsCompilation of Final Fantasy VII

Final Fantasy VII - Histoire retranscrite

Final Fantasy VII: Last Order

Comme vous l'avez compris, Last Order retourne aux origines du drame qui a constitué Final Fantasy VII, en nous présentant sous un nouvel angle les incidents de Nibelheim, ayant lieu 5 ans avant l'histoire que nous connaissons tous. Je vais présenter ici une quasi-transcription sous forme de texte des événements de l'OAV.

Pour plus de compréhension, j'ai décomposé le scénario en deux parties (elles sont entremêlées dans l'anime) : la première concernant l'incendie de Nibelheim et la seconde, l'escapade de nos deux héros préférés. C'est un peu long, mais si vous n'avez pas la chance d'avoir vu ou de pouvoir voir cet OAV, vous pouvez ainsi le découvrir par le biais de ces deux paragraphes. Pour ceux qui désirent un simple résumé, referez-vous au paragraphe intitulé « Intrigue » de la page principale de Last Order, accessible à cette adresse.

:: Première Partie

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

De la chaleur, des cris, un village en proie aux flammes, un sabre qui luit, un homme vêtu de noir et d'argent fuyant dans les montagnes et marmonnant sans cesse ces quelques paroles :

« Je viens te chercher maintenant »

Le village natal de Cloud et Tifa, Nibelheim, subit un terrible incendie ne laissant y réchapper que de rares survivants. Sur les lieux, Zangan porte secours aux blessés. C'est une jeune Tifa que nous voyons alors accourir, cherchant son père dans l'incendie. Tremblotant dans les bras de Zangan, un blessé confie à Tifa que son père est parti dans les montagnes à la poursuite de Sephiroth, qui serait à l'origine de ce drame. Tifa se précipite alors immédiatement vers les montagnes, par le chemin menant au Réacteur Mako installé dans les sommets quelques années plus tôt. C'est alors en retard qu'arrive Zack accompagné d'un soldat. Se demandant pourquoi Sephiroth a commis ce crime il décide lui aussi, suivi par son compagnon, de partir à la poursuite de Sephiroth lorsque Zangan leur demande de secourir Tifa.

Quelques minutes plus tard, Tifa découvre son père à l'agonie devant l'entrée dudit réacteur, la Masamune de Sephiroth plantée dans le sol à côté de son corps. C'est dans les bras de sa fille que ce dernier accédera au repos éternel; mais n'écoutant pas ses dernières volontés, Tifa, envahie par la colère, s'arme de la Masamune et se dirige à l'intérieur du Réacteur. Son état d'esprit se comprend naturellement à cet instant : elle les déteste tous, elle veut se venger de Sephiroth, du Soldat, du Réacteur Mako, de la Shinra...
Découvrant Sephiroth devant une arche à l'inscription étrange de JENOVA, elle se précipite vers lui, la Masamune vibrant entre ses doigts. Sans une once d'hésitation et sans le moindre problème, Sephiroth pare l'assaut et récupère son arme, non sans en profiter pour s'en servir contre son agresseur. Tifa s'écroule en bas des escaliers. En voyant Sephiroth pénétrer dans la chambre secrète, revoyant en mémoire le moulin de Nibelheim de son enfance, elle repense à la promesse que son ami lui avait faite, celle qui disait que le jour où elle aurait besoin d'aide, il accourrait pour la sauver.

« Cloud ... ».

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Zack arrive alors sur les lieux, accoure au chevet de Tifa qui malgré ses blessures, en profite pour lui dévoiler toute la haine qu'elle lui voue, à lui et à la Shinra. S'excusant tout en brandissant son épée, même s'il ne lui demande pas de le pardonner, il affirme alors qu'il va mettre un terme à tout ça. Arrivé en haut des marches il détruit la porte blindée que Sephiroth a empruntée un instant plus tôt. Il découvre Sephiroth en exaltation devant une statue de métal.

En proie à une folie incompréhensible le Soldat Première Classe Sephiroth, s'adressant à la statue, prononce ces terrifiantes paroles :

« Reprenons possession de cette planète ensemble. Rendons-nous sur la Terre Promise »

Il ne répond pas à Zack quand ce dernier lui demande la raison de l'incendie de Nibelheim. S'adressant à la statue comme à sa mère, traitant d'imbéciles les humains, il arrache le corps de ferraille et découvre alors une cuve à l'arrière, contenant Jenova, le fléau qui s'est abattu sur la planète il y a deux millénaires dans le passé, et que les Cetras, les premiers habitants de la Terre, avaient dû combattre.

« Nous nous rencontrons enfin, Mère... ».

Ces paroles achevées Zack menace Sephiroth avec son épée. Ricanant en le traitant de traître, il brandit sa Masamune et projette Zack en contrebas. Un intense combat s'engage alors entre les deux Soldats Première Classe.

« Non... Tu n'es plus le Sephiroth que j'ai connu ! »

Le combat s'achève sur la mise à mal de Zack, projeté dans la salle précédente face à l'incroyable puissance de l'« Elu », celui qui est né des cellules de Jenova et qui en hérite sa puissance. Retournant devant la cuve pour contempler une nouvelle fois sa mère, nous voyons celle-ci se fendre et Sephiroth pousser un râle, une lame lui transperçant le ventre.

« Rends-moi ma mère... Tifa... et mon village ! »

Telles sont les paroles du soldat qui accompagnait Zack, l'arme de ce dernier entre ses mains. Retirant l'épée et jetant son casque, nous laissant voir son visage, Cloud retourne voir Tifa et la place quelque peu à l'écart :

« Cloud... Alors tu es vraiment venu pour me sauver... »
« Excuse-moi. Je suis arrivé un peu en retard. »

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Malheureusement ces émouvantes retrouvailles doivent attendre, Sephiroth s'est relevé et a brisé la cuve.. Avec la Masamune il découpe la tête de sa mère et s'en empare. Zack, le corps brisé, demande alors à Cloud de mettre fin à tout ça, d'achever Sephiroth. Brandissant à nouveau l'Epée Broyante, notre héros se jette sur son ennemi, criant son nom dans un rugissement de colère. Mais c'est sans compter la toute puissance de Sephiroth qui esquive et transperce le jeune Cloud avec son sabre, le jetant au bord d'une plate-forme, au cœur du réacteur.

« De vulgaires humains comme vous... Vous pensiez vraiment pouvoir me vaincre ?! »

Alors que Cloud est en proie à la douleur, Sephiroth le transperce à nouveau et le suspend dans les airs du long de son arme, au dessus du vide.

« Ma famille... Le village où je suis né... C'est toi le responsable ! Je ne... te pardonnerai jamais ! »

C'est avec frayeur que Sephiroth voit Cloud revenir sur la plate-forme, se servant de ses mains pour s'enfoncer plus profondément la lame pour mettre pied à terre. Quelle est donc cette force qui l'habite en ce moment même ? La douleur d'avoir perdu ce qui lui était cher fait jaillir en lui une fureur si forte que Sephiroth lui-même ne peut la contenir. La prenant par la lame, Cloud soulève la Masamune et expulse Sephiroth qui tenait encore la garde.

« C'est... impossible... Mais... qui es-tu ? »

Devant la bravoure de Cloud et dans un élan de folie, Sephiroth se jette avec la tête de Jenova dans les profondeurs du réacteur, là où les machines puisent la Mako : il disparaît le sourire aux lèvres dans la rivière de la vie. Cloud s'évanouit alors, tandis qu'une Turk n'a pas loupé une miette du spectacle.

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Plus loin, en dehors de Nibelheim, Zangan, portant Tifa sur son dos prend alors la fuite, espérant seulement que Cloud et Zack soient encore en vie.

L'instant suivant, nous voyons le professeur Hojo et son équipe ramasser les deux corps sur les lieux du combat. Regardant les deux soldats à l'agonie, et d'un rire amer, il ordonne qu'on les emmène au sous-sol du manoir Shinra tandis que Tseng lui adresse un rapport concernant une procédure en cours pour l'évacuation du village. Cependant, ce dernier lui demande s'il est nécessaire d'aller aussi loin. Ce à quoi le professeur répondra :

« Vous êtes encore jeune. Votre opinion de tout cela m'est complètement indifférente. »

Nous n'en saurons pas plus, la première partie de l'OAV s'arrête ici.

:: Seconde Partie

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

« On est dans de beaux draps. J'te laisserais bien te reposer, mais j'crois pas qu'on ait le temps. »

Cloud, les yeux hagards, écoute les paroles de son ami Première Classe sans en émettre aucune réaction. Son bras enroulé autours de l'épaule de Zack, il ne s'est pas encore remis des expériences qui l'ont torturé durant 5 longues années. En fuyant du sous-sol du manoir Shinra, Zack a promis d'emmener Cloud loin de tout cela ; c'est donc dans sa fugue que continuellement il transporte Cloud qui serait incapable de bouger de lui- même. L'épaisse forêt que tous deux traversent est sombre et silencieuse, peut-être trop silencieuse.
Soudain, des bruits de pas étranges parviennent aux oreilles de Zack, sans se retourner, il empoigne la garde de son Epée Broyante et lorsque les soldats Shinra à ses trousses lui bondissent dessus, il évite les coups par un incroyable mouvement de jambes, dégaine son épée et en quelques taillades seulement élimine ses adversaires. Sa rapidité d'action est étonnante, il est capable de manier une épée si lourde comme s'il s'agissait d'une simple baguette ; la puissance d'un Soldat Première Classe est effrayante.

« Comme si des soldats de base pouvaient m'arrêter. »

Zack reprend alors Cloud par l'épaule et continue son chemin à travers la forêt, poursuivi par d'autres pions de la Shinra. [...]

« Le contact avec les cibles a été établi. Rude et les autres se rendent sur les lieux comme prévu. »

Après ces paroles, Tseng repose son téléphone sur son bureau. D'ici, à Midgar, il se charge de donner les ordres pour accomplir la mission qui lui a été donnée ; les Turks ont reçu l'ordre de poursuivre les cobayes qui se sont échappés du manoir de la Shinra. Lors de l'incident d'il y a 5 ans, Tseng avait déjà eu affaire à ces deux hommes, qui sont aujourd'hui ses cibles. Souhaitant que Sephiroth n'ait jamais existé, il ouvre son dossier concernant les événements de Nibelheim, encore présents dans son esprit. […]

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Arrivé sur le chantier d'une future route Zack se rend compte qu'il est encerclé par des soldats, probablement assez nombreux.

« Bon sang, tout ce bordel rien que pour nous deux. »

Cependant, l'air serein, il pose Cloud à terre et enfonce son épée dans le sol à côté de ce dernier. En effet, celle-ci serait trop lourde et le gênerait dans ses mouvements. Il se jette alors sur deux premiers adversaires en face de lui et les expédie dans l'autre monde par une clef de bras suivie d'un coup de genou. Les ennemis en position circulaire ouvrent le feu. Zack se recentre au milieu du cercle et par d'astucieux et de rapides déplacements évite la totalité des tirs, il est si rapide qu'on pourrait croire qu'il passe à travers les balles. Les tirs n'étant ainsi pas stoppés ils continuent leur route pour atteindre les cibles se trouvant en face.

« Nous sommes sur nos propres lignes de tir ! On se tire les uns sur les autres ! »

Le capitaine a remarqué la feinte et ordonne à ses hommes d'engager la cible au corps à corps.
Un combat s'engage alors entre Zack et une douzaine d'assaillants à l'arme blanche, cependant la bataille ne dure pas car même à main nue il se débarrasse des soldats avec d'imposants coups de poings et autres pieds retournés.

« Il est fort... C'est donc ça, un Soldat... »

Telles furent les dernières paroles de deux artilleurs avant que Zack n'écrase leur boîte crânienne avec son coude. Apercevant des soldats à moto au loin, il se met à courir à l'écart de la scène de combat, s'enfonçant dans les travaux de l'autoroute qui devrait naître plus tard.
L'instant d'après, il se fait rattraper par deux motards, il se place en face d'eux quand, soudain, un hélicoptère approchant place ses projecteurs en sa direction :

« Les Turks, hein ? »
« Rends-toi sagement. Si tu coopères, nous t'assurons la vie sauve. »

Rude accompagné d'Helena se trouvaient dans l'hélicoptère, suivant directement les ordres de Tseng qui souhaite les ramener en vie dans la mesure du possible. Les Turks et l'infanterie Shinra ne dépendant pas du même département, les deux motards décident alors de s'occuper de la mission par eux-mêmes et d'éliminer le cobaye en fuite.

« Je n'ai nul besoin qu'on me promette la vie sauve. Ce que je veux... c'est la liberté ! »

Zack se jette alors sur les militaires. […]

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Le téléphone de Tseng sonne à nouveau :

« Qu'y a-t-il Rude ? »
« La cible s'est emparée d'une moto, la zone de recherche va devoir être élargie. » [...]
« Allez, grouillez-vous ! Vous dormez ou quoi ?! »

Même en s'y prenant à deux, les soldats restés sur le lieu de la bataille précédente n'arrivent pas à retirer l'Epée Broyante plantée dans le sol. Arrivant par derrière, à bord d'une moto, Zack envoie paître les deux recrues qui tentaient de lui voler son arme.

« Désolé de t'avoir fait attendre, Cloud. »

Ce dernier n'avait pas bougé, stoïque tel un zombie, de l'endroit où Zack l'avait laissé quelques minutes plus tôt. Récupérant son arme, Zack installe Cloud sur sa moto et roule en direction de l'horizon.

« Hé, m'en veux pas. Il a jamais été question de te laisser tomber. »

Les yeux dans le vide, Cloud ne réagit pas. Poursuivi par l'hélicoptère des Turks, Zack passe alors par un autre chemin.

« Cibles perdues. Elles sont entrées dans un tunnel. »
« Je vois, ils ont l'intention d'atteindre Midgar. Postez des hommes tout autour de la ville. »
« Entendu. ». […]

Plus tard, le téléphone de Tseng le rappelle, il reçoit confirmation que les cibles ont été repérées par des militaires :

« Les cibles viennent de passer le point 48. Etant à court d'essence ils ont dû abandonner la moto. Il semblerait qu'ils aient été pris en stop. »

Il pose son téléphone.

« Allons-nous leur arracher leur liberté une fois encore ? »

Tseng referme alors le dossier concernant l'incident de Nibelheim. […]
Tous les Turks sont réunis devant un hélicoptère sur un héliport de Midgar, Tseng les rejoint au loin. Reno regarde un collègue.

« Le Boss a de nouveau ce visage sérieux, man. »
« Nous les avons sauvés il y a 5 ans, mais ils veulent qu'on les capture cette fois ? Quel destin... »
« Quelle que soit la mission, nous la mènerons à bien, c'est notre boulot, man. »

Tseng monte alors dans l'hélicoptère :

« Allons-y ! ». […]

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Nous retrouvons Zack et Cloud à l'arrière d'un camion se dirigeant vers Midgar, lors d'une belle matinée ensoleillée. Zack demande alors à Cloud ce qu'ils pourront faire une fois arrivés à Midgar, évidemment, il n'y a pas de réponse de ce dernier. Il s'adresse alors au conducteur du camion :

« Hé, mec, tu connaîtrais pas un boulot qu'j'pourrais faire ? »
« Qu'est ce que tu racontes ? Faut qu't'essayes n'importe quoi pendant qu't'es encore jeune. »
« N'importe quoi tu dis ? »

Zack s'adresse alors à Cloud, lui faisant part de l'idée lumineuse qu'il vient d'avoir; il va ouvrir une boîte qui vendra de tout, les choses ennuyeuses comme les choses dangereuses, autrement dit, il sera un homme à tout faire, il fera n'importe quoi du moment qu'il y aura une récompense.

« Hé Cloud... Qu'est-ce que tu vas faire ? » Cloud reste de marbre.
« J'plaisante. J't'abandonnerai jamais. On est amis, pas vrai ? On va ouvrir une affaire qui vendra de tout ! Tu piges, Cloud ? » [...]

Nous apercevons alors Cloud dans un viseur de fusil Sniper.

« Les cibles viennent de passer le point 12. Ils seront bientôt à portée de tir. » « Très bien, nous sommes prêts. »
« Mais les Turks nous ont dit d'attendre leur arrivée... »
« Aucune raison de les laisser s'en occuper. Tire, c'est tout ! ». […]

Final Fantasy VII: Last Order
Final Fantasy VII: Last Order

Zack se lève alors et regarde paisiblement l'horizon, en parlant au conducteur :

« Hé, mec, on est pas encore arrivés ? C'est ta guimbarde qui … CLOUD ! A couvert ! ».

Il se jette alors sur Cloud tandis que l'on entend un coup de fusil.

Fin de la seconde et dernière partie. Final Fantasy VII Last Order s'achève de cette façon.





par Darki le 18.09.2013 à 09:55

Retranscription vraiment très agréable des évènements de Last Order, avec une plume presque enivrante. L'envie de se replonger dans ces vingt-cinq minutes d'animes n'ont jamais été aussi fortes ! Merci et bravo à notre chanteur attitré de la Chat Box pour sa fort belle participation à la Compilation /o/





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !