Vous êtes ici : AccueilInformationsFinal Fantasy XIV : Chroniques de la Lumière

Introduction

Final Fantasy XIV est un jeu extrêmement riche. Riche autant par l’histoire de son développement que par le contenu qu’il propose depuis sa sortie en 2010. Les scénaristes, et même plus largement toute l’équipe de création, mettent tellement de coeur à l’ouvrage que le monde d’Hydaelyn en est presque aussi crédible que le nôtre. Passé, présent, futur, croyance, mythologie, science, anthropologie… Tous ces aspects sont présents dans ce MMORPG. À tel point que, jusqu'à présent, deux encyclopédies ont été publiées afin de regrouper toutes ces informations sur l’univers de ce jeu.

Il est donc naturel pour un monde aussi riche de voir plusieurs fragments d’informations, mais aussi d’histoire, être contés en dehors de son propre jeu. C’est ainsi que depuis 2014, de très courtes nouvelles sont publiées sur le site web « Lodestone » de Final Fantasy XIV. Elles ne racontent rien de bien capital, rien d’indispensable, simplement de courtes tranches de vie des personnages qui ont croisé la route du Guerrier de la Lumière.

Il y a eu en tout et pour tout 20 nouvelles regroupées en 3 ensembles sur le Lodestone : « Mémoires du 7e Fléau » qui raconte comment les personnages ont fait face à la catastrophe, « Chroniques éorzéennes » qui narre les moments clefs de la vie des héros de la sainte cité d’Ishgard et « Autour de la tempête de sang » qui se concentre sur les protagonistes des révolutions d’Ala Mhigo et Doma.

Cinq ans plus tard toutes ces nouvelles sont regroupées dans un livre se voulant être écrit par un aventurier anonyme possédant le pouvoir de l’écho. Doté de ce don, il est capable de percevoir le passé des personnes ayant un destin extraordinaire. Il racontera donc ce qu’il voit dans son carnet découpé en quatre partie, ce qu’il appelle les « Chroniques de la lumière ».

Résumé des événements

Chroniques de la renaissance

  • Le souvenir de Victoire : L’amirale Merlwyb Bloefhiswyn fait tout son possible pour sauver ses hommes de la bataille de Carteneau pendant que le primordial Bahamut déchaîne sa colère.
  • La Sultane et les sept Lalafells : La Sultane Nanamo Ul Namo doit apprendre à faire face à ses angoisses et responsabilités pendant que l’armée des Immortels d’Ul’dah se bat sur les plaines de Carteneau.
  • Après la bataille : La Pjadale Kan-E-Senna est en charge de l’évacuation des blessés de la bataille de Carteneau et y retrouve une relique appartenant au Sage Louisoix.
  • La naissance d’une meneuse : À travers un échange épistolaire avec le sage Louisoix, Minfilia découvre le pouvoir de l’écho et ce qui sera sa destinée.
  • Sur les traces de Louisoix : Le départ de Louisoix en Eorzéa pour assister la bataille de Carteneau ne laisse personne indifférent. Ni son fils, ni ses petits-enfants qui tiennent à tout prix à être dignes de son héritage.

Chroniques du ciel azuré

  • La Lame d’Argent : Francel de Haillenarte et Haurchefant Greystone, une amitié rare entre un noble et un fils illégitime comme on en voit peu, à l’origine même de la légende de la Lame d’Argent.
  • La chaleur de l’amitié : Pour survivre dans les terres glacées du Coerthas, il faut compter sur ses camarades. C’est ce qu’apprendra l’apprenti templier Estinien Wyrmblood lors d’une mission.
  • Le dernier chevalier de l’Azur : Les Chevaliers de l’azur ont fait le serment de protéger Ishgard et l’Archevêque de leur vie, mais le dernier représentant intègre de l’ordre doit faire face à ses croyances.
  • La Furie des neiges : Lorsque Ysayle Coeur-de-glace doute du bien-fondé de ses actions, elle doit trouver la force d’y faire face pour venir en aide à ses seuls vrais compagnons.
  • Le langage des fleurs : Alors qu’Alphinaud n’arrive pas à s’endormir, il se remémore tout le chemin parcouru en Ishgard et en tire les enseignements adéquats pour ses futures aventures.
  • Confessions intimes : Une lettre contenant les pensées les plus intimes de feu Haurchefant est retrouvée par un domestique, révélant sa profonde et sincère amitié avec le Guerrier de la Lumière.

Chroniques de la destinée

  • Le second serment : Les désirs de révolution de Teledji Adeledji à Ul’dah ont révélé bien des choses : les véritables intentions de Lolorito mais aussi les résolutions de la sultane Nanamo Ul Namo.
  • En quête de son courage : Être la petite-fille du sage Louisoix n’est pas chose aisée, Alisaie le sait bien. C’est pour s’en montrer digne qu’elle parcourt le monde, expérimentant rires et pleurs.
  • L’exposition magitek : Cid nan Garlond est reconnu comme un génie depuis sa tendre enfance. Mais quand le destin lui envoie un rival du nom de Nero tol Scaeva, c’est une bien étrange camaraderie qui voit le jour.
  • Premier sang : Malgré son vie sans saveur, le jeune Zenos yae Galvus a toujours été un génie dans l’art du combat. Et ce n’est pas le dernier représentant de l’école de la Lame infrangible qui osera prétendre le contraire.

Chroniques écarlates

  • Pluie écarlate : Yotsuyu n’a jamais eu une histoire simple. Mais sa rencontre avec un certain général de la 12e légion va changer sa vie et celle de Doma à tout jamais.
  • En quête d’une éclipse : Tout guerrier qu’il soit, Magnai Oronir fut bercé depuis son enfance par les légendes de son peuple. Et l’une d’entre elles l’obsède depuis toujours, trouver la fille de Nhaama.
  • Les as du négoce : Les années passées en tant que secrétaire et trésorière des Héritiers ont fait de Tataru une négociatrice hors pair. Alors quand elle fait équipe avec Hancock Fitzgerald, rien ne leur est impossible.
  • Un pari sur la vie : Pipin Tarupin arriva bien jeune au colisée d’Ul’dah, à cause de son bon à rien de père. Bien que ressemblant à une pénitence cruelle pour un enfant, ce fut finalement son salut lorsqu’il croisa la route du fameux taureau d’Ala Mhigo.
  • Une amitié est née : Le nom d’Yda Hext suffit à lui seul à en faire une prétendante à la direction de la résistance d’Ala Mhigo. Pour autant, l’archère M'naago Rahz ne voit pas ceci d’un très bon oeil, jusqu’à ce qu’elle voie Yda à l’oeuvre.
  • L’oraison du Dragon céleste : Il est temps pour l’ancien Dragon céleste de se repentir de ses péchés. Avec l’aide de Hraesvelgr, Estinien fait face à ses démons et est fin prêt pour arpenter une nouvelle voie.
  • Au bonheur des demoiselles : En temps de paix, il est bon de se reposer. Y’shtola, Alisaie et Lyse se retrouvent dans un salon de thé pour discuter de tout et de rien.
  • L’oubli de soi : Lors d’une expédition de la brigade anti-Primordial des Immortels, deux jeunes recrues ont été choisies pour faire leurs preuves sur le terrain, Arenvald Lentinus et Fordola rem Lupis.
  • Touchante gratitude : Au détour d’un marché, Yugiri Mistwalker croise le chemin de Cirina Mol. S’ensuit alors une discussion sur le séjour du le seigneur Hien à Mol Iloh.
  • Le grand voyage : En plein pèlerinage, l’ancien grand général samurai de Doma Gosetsu s’arrête dans un ancien champ de bataille afin de raconter à qui veut l’entendre son histoire.

Notre avis

Nous sommes devant un ensemble de nouvelles qui nous raconte un ou plusieurs moments clefs pour des personnages décisifs dans l’histoire d’Hydaelyn, mais totalement dispensable pour la compréhension du scénario de Final Fantasy XIV. Le tout raconté de façon très légère, comme s’il s’agissait de légendes d’anciens héros que l’on racontait au coin du feu, ce qui a le don de captiver le lecteur.

Chaque récit est très court, une dizaine de pages tout au plus, rendant les histoires très faciles à lire. Le fait qu’aucune de ces histoires ne soit directement liée permet de les lire dans l’ordre voulu, même si le livre les classe naturellement par ordre chronologique. Il sera d’ailleurs conseillé d’avoir complété l’épopée au moins jusqu’à la mise à jour 4.0 Stormblood sans quoi vous pourriez être divulgâché ou ne pas comprendre les tenants et aboutissants du récit. Il faut également avoir une bonne connaissance du jeu pour ne pas être perdu à l'énonciation de certains personnages ou lieux.

Comme dit lors de l’introduction de cet article, la quasi-totalité des nouvelles est disponible légalement sur le site Lodestone. Alors, qu’apporte concrètement ce livre ? Une chose très simple : de l’immersion. Le livre se décrit lui-même comme un carnet de notes et cela se traduit physiquement par son format de poche. De plus s’ouvre sur un prologue et se termine sur un épilogue d’un aventurier inconnu souhaitant partager ces histoires. Et chaque nouvelle est accompagnée d’une magnifique illustration inédite de Toshiyuki Itahana (Final Fantasy IX, série des Final Fantasy Crystal Chronicles, série des Chocobo) dont le style les fait facilement passer pour des croquis de l’auteur illustrant son propos.

Mais ce n’est pas tout puisque 4 histoires inédites sont incluses dans ce livre. Impossible de savoir si elles resteront exclusives au recueil ou seront publiées plus tard, mais les amoureux de Doma ou plus largement du continent de Othard devraient les apprécier. Que ceux qui trouvent ce livre trop court se réjouissent, nul doute que les événements de la prochaine extension Shadowbringers devraient permettre à notre auteur anonyme de nous conter encore plus de récits mémorables dans ce qui pourrait s’appeler « les Chroniques des Ténèbres ».

Écrire un commentaire

Vous devez être inscrit(e) et connecté(e) pour pouvoir poster un commentaire.
Inscrivez-vous dès maintenant !