Vous êtes ici : AccueilJeux Square Enix

A King's Tale: Final Fantasy XV

A King's Tale : Final Fantasy XV

Petit aparté dans le flux d’informations de l’E3 2016 sur l’univers de Final Fantasy XV, A King’s Tale se la joue retrogaming avec un genre de jeu qui a notamment fait le succès des consoles 16 et 32 bits : le beat’em all. D’abord annoncé comme bonus de précommande avec Final Fantasy XV, le jeu ne tardera pas à être offert gratuitement sur le PSN et le Xbox Live à tout le monde. Le jeu est-il indispensable au FFXV Universe ? Voici quelques éléments de réponse.

:: Il était une fois…

Cette fois-ci, ce n’est pas Noctis qui est au centre de l’attention mais bien son père, le roi Regis Lucis Caelum. Le jeu se présente sous la forme d’un conte raconté par un père à son jeune fils, encore enfant, pour l’aider à s’endormir. Si Regis est très peu mis en avant dans le jeu Final Fantasy XV, cet opus a au moins le mérite de mettre en avant son passé et ses aventures en tant que jeune roi. Vous contrôlez donc Regis qui fait face à une mystérieuse invasion de daemons dans la ville d’Insomnia, sa quête de vérité et de sauvetage le mènera à traverser le monde au travers de nombreux clins d’œil au jeu original.

:: Nostalgie quand tu nous tiens

Si vous êtes adepte de beat’em all, vous n’aurez aucun mal à comprendre et maîtriser A King’s Tale, pour les autres heureusement le gameplay est des plus simples. Les touches de la manette servent à utiliser différentes attaques et à esquiver en effectuant des roulades. Plusieurs combos au sol et aériens sont disponibles notamment pour effectuer les fameuses attaques éclipses pour se rapprocher des ennemis ou d’autres attaques plus lourdes ainsi que des sorts comme Cyclone. Le temps ralentira et des éclairs apparaitront au-dessus de votre tête avant une attaque ennemie, ce qui vous permettra de pouvoir préparer votre esquive. Pratique !

La magie fait évidemment partie des éléments phares de la saga Final Fantasy et A King’s Tale n’y échappe pas. Les touches directionnelles permettent de switcher entre les différents sorts classiques que sont Brasier, Glacier, Foudre avec chacun leurs attributs. La glace, par exemple, a le pouvoir de ralentir les ennemis, et bien évidemment les ennemis peuvent être plus faibles face à certains sorts puisque vous croiserez des Bombos ou autres Morbols. Pour utiliser ces sorts, il vous suffira de maintenir la touche R1 sachant que les sorts peuvent être chargés jusqu’à trois segments et donc ainsi être trois fois plus puissants. Le système de magie est donc très simple à utiliser et se recharge assez rapidement.

Histoire de jouer le jeu de la nostalgie avec les beat’em all d’antan, vous trouverez des pommes ou des poulets sur votre route ou en détruisant des objets pour vous nourrir et regagner des points de vie. Les points de magie, quant à eux, se régénèrent en collectant les orbes bleues que les ennemis laissent tomber.

:: Jamais sans ses camarades

Tout comme Noctis dans FFXV, Regis a eu la chance d’obtenir l’aide de ses précieux compagnons durant ses nombreuses batailles. Ainsi vous ferez la connaissance de Weskham et Clarus mais aussi de Cid, encore jeune et fringant, qui se bat à l’aide d’une lance (tiens, cela rappelle quelqu’un). Avec l’aide de ses amis, Regis pourra effectuer des attaques coopératives puissantes en pressant certaines combinaisons de touches et ainsi faire exploser le compteur de combos.

Ces attaques peuvent se débloquer si vous enchaînez 8 combos à la suite. Si vous atteignez le nombre de 24 combos, vous déclencherez le Surpassement qui fera entrer Regis en état de furie, à la manière de l’assaut fantôme de Noctis dans FFXV. Les personnages que vous aurez invoqués durant le combo rejoindront alors l’assaut. Il est donc plus judicieux d’appeler ses trois compagnons avant d’utiliser le Surpassement.

:: Les fans apprécieront !

A King’s Tale a forcément pour but d’être un cadeau aux fans de Final Fantasy XV, vous y trouverez donc de nombreux éléments connus. Tous les monstres du jeu sont des versions SD des ennemis de FFXV, vous affronterez par exemple des béhémoths, flans, géants de fer, ronins, tomberries ou encore des pampas et surtout, en boss de fin, un monstre emblématique que nous avons tous rêvé d’affronter en visionnant Kingsglaive... Les environnements aussi titilleront votre fibre de fan puisque vous aurez la chance de parcourir Lucis, les plaines de Duscae ou encore la grotte de Nostal.

Enfin, dernier élément récurrent, et non des moindres, les invocations sont également de la partie ! À différents endroits du jeu, vous devrez défendre un cristal d’une horde de monstres, c’est en venant à bout de ces épreuves que Ramuh, Titan et Léviathan apparaitront pour mettre fin à la bataille dans une cinématique plutôt sympathique. On va se contenter de ça, même si l'histoire de Régis aurait méritée un meilleur traitement que ce petit jeu.

:: En résumé

Loin de révolutionner le genre du beat’em all, A King’s Tale se termine en à peine 3h, il n’a donc pas la prétention d’être un vrai jeu mais plus une expérience assez fun qui étoffe un peu l’univers de FFXV. Une fois le jeu terminé, vous aurez l’occasion de vous frotter à 25 combats oniriques pour pousser la durée de vie du jeu et vous offrir différents challenges qui serviront surtout à débloquer une fin alternative. Avec un gameplay aussi répétitif on tourne vite en rond, la courte durée de vie n’est donc pas un souci en soi et empêche une certaine lassitude. Les graphismes en SD sont extrêmement rudimentaires, au point que les protagonistes n’ont même pas de visage, toutefois les cinématiques en bandes dessinées offrent un certain cachet visuel. A King’s Tale ne vous marquera pas, ce n’est rien de plus qu’un mini-jeu dispensable et rapide à jouer, mais bon quand c’est gratuit, on ne boude évidemment pas notre plaisir !

Dates de sortie
Japon 29 novembre 2016
États-Unis 29 novembre 2016
France 29 novembre 2016




par matCloud51 le 23.01.2018 à 10:26 (Edité)

C'est pas "Le jeu" mais ça se laisse apprécier et ça fait quand même passer un bon temps. Je me suis quand même bien amusé à taper du morbol.
Les combats oniriques sont plutôt interessant et apporte de bon défis à relever.





Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !