Vous êtes ici : AccueilJeux Square Enix

Lost Sphear

Lost Sphear

Pour répondre aux joueurs nostalgiques des RPG au tour par tour, Square Enix a fondé le studio Tokyo RPG Factory. Après un I Am Setsuna qui a tenté avec souffrance d’assortir le charme de ses graphismes à un gameplay à l’ancienne, c’est au tour de Lost Sphear de reprendre le flambeau de l’âge d’or du J-RPG. Qui n’a pas rêvé de revivre l’émotion brute d’un Final Fantasy de l’ère Super Nintendo ou PlayStation, loin des standards actuels des super productions aux graphismes époustouflants ? C’est le pari dans lequel se lance Square Enix avec ce jeune studio et le terrible défi qui attend Lost Sphear.

Le monde perdu

On ne fait pas de bons RPG japonais sans une bonne bande de héros. Ici, vous contrôlez Kanata accompagné de ses amis, tous très jeunes, avec déjà un passé torturé et pour la plupart orphelins (forcément). Dans un monde en perdition où les villes et leurs habitants disparaissent sous un mystérieux manteau blanc éclatant, Kanata est l’élu capable de restaurer le monde en collectant les souvenirs de ce dernier. C’est alors que débute une quête de reconstitution mondiale qui vous ouvrira très vite les yeux sur une conspiration qui mènera nos jeunes héros insouciants vers une lutte contre un empire malveillant, oui c’est du grand classique jusque-là. Mais pourtant, si quelques rebondissements se repèrent à des kilomètres, l’intrigue du jeu gagne en complexité avec le temps et l’univers du jeu nous immerge dans cette histoire très humaine sur le thème des souvenirs.

L’histoire du jeu se poursuit à mesure que le groupe d’alliés de Kanata s’agrandit pour finalement créer une vraie équipe variée de combattants polyvalents avec chacun leur caractéristique. Lost Sphear réussit à nous proposer un scénario qui se repose que très rarement sur ses acquis et une bande de personnages que vous adorerez découvrir au fil des heures de jeu.

Savoureux Spiritueux

Outre le scénario, le point très attendu de Lost Sphear vient évidemment de son gameplay old school quelque peu revisité, reprenant du Chrono Trigger dans le style, tout en le saupoudrant de quelques spécificités déjà vues par-ci par-là. Les combats se déroulent à quatre personnages interchangeables à tout moment durant les joutes. Lorsque le tour d’un de vos protagonistes arrive, vous aurez la possibilité de vous déplacer sur la map avant d’attaquer ou d’exécuter une compétence. Le déplacement est important car chaque personnage ou magie possède une portée différente sur le terrain de jeu. Ainsi, un archer pourra s’éloigner de l’ennemi pour l’atteindre tandis qu’une magie de zone touchera plusieurs adversaires dans le périmètre. Du classique donc, mais qui ajoute un aspect stratégique à chaque combat et situation.

Dans Lost Sphear, tout est donc affaire de stratégie mais aussi de timing. Après plusieurs attaques, vos personnages auront la possibilité d’effectuer un assaut Momentum. Lorsqu’une lueur bleue enveloppe votre personnage au moment de son attaque, appuyez rapidement sur la touche Carré pour envoyer une double attaque critique à votre assaillant. Vous pouvez cumuler 3 Momentum représentés par une petite boule bleue au-dessus des avatars de votre personnage en combat.

Ces Momentum pourront ensuite être paramétrés afin de leur conférer divers effets, qu'ils soient offensifs ou défensifs. Dans le menu des compétences, vous équiperez vos personnages de Spirites. Éléments fondamentaux du jeu, les Spirites servent à restaurer le monde mais également tout simplement de compétences, qui s’utilisent donc avec des points de magie. Une fois équipés, les Spirites pourront être associés à des Spirites de soutien à la manière des matérias de Final Fantasy VII, vous permettant ainsi d’ajouter toutes sortes d’effets à vos magies et capacités. Ces soutiens s'activent justement en réussissant votre attaque Momentum, ils pourront ainsi infliger une altération d'état, vous régénérer, taper plus fort ou d'autres spécificités diverses et variées. À vous de tester les différentes combinaisons et dénicher les bonnes pour chaque personnage.

Morphing Time !

Nos amis Japonais raffolent de mechas, ce n’est pas un scoop, et Lost Sphear apporte sa petite touche robotique avec l'apport des Exomechs. Ces robots, qui se lient au corps de leur premier porteur, peuvent être utilisés en combat mais aussi en dehors à condition d’avoir assez de Points Exomechs (PE) pour se transformer.

Hors combat, vous pouvez prendre possession de votre Exomech à volonté pour progresser dans votre aventure. Ces machines sont parfois indispensables pour activer les mécanismes des donjons ou encore déblayer un chemin bloqué par un rocher. L'Exomech comporte aussi un boost de vitesse qui vous permet de traverser les donjons à toute vitesse. En fin de compte, vous vous transformerez surtout quand vous n'aurez pas le choix, sinon c'est durant les batailles que vous trouverez toute l'utilité de ces machines.

En combat, les Exomechs boostent considérablement les statistiques de vos personnages et possèdent chacun leur propre comportement et compétences. La touche Attaquer sera donc remplacée par la capacité spéciale de l'Exomech du personnage dont la possibilité d’effectuer des attaques en coopération avec les autres personnages de votre groupe. Ces coups spéciaux utiliseront beaucoup de PE mais vous aideront grandement à venir à bout de vos ennemis, il faut donc les utiliser avec parcimonie. Les PE sont assez limités, examinez donc bien l'adversaire et la configuration du combat avant de choisir vos actions car en quelques tours vos Exomechs seront inutilisables.

La préparation aussi, cela se travaille

Si vous êtes friand de level up et de stuffs, vos personnages évolueront évidemment en prenant des niveaux et en s’équipant d’armes et d’armures qui peuvent être améliorées en faisant un tour du côté de la forge. Il n’y a que deux emplacements disponibles pour les équipements, c’est très faiblard pour un RPG, mais à ces derniers s’ajoutent les Spirites qui raviront votre soif de perfectionnement. Plus vous gagnerez de niveaux, plus vous pourrez équiper de Spirites à vos personnages, le bon côté étant que chaque personnage a des Spirites (compétences donc) uniques et donc un style de combat unique. Étant donné que vous pouvez changer de personnages à volonté en plein combat, considérez que vous n'avez pas que quatre protagonistes sur le champ de bataille.

Des Spirites de couleur disponibles dans des coffres ou en magasin serviront à perfectionner vos armes et armures tandis que les compétences progresseront en les utilisant. Vous pouvez acheter de nouveaux Spirites de compétence dans les magasins appropriés en les échangeant contre des fragments de souvenir. Oui, cela fait beaucoup de fois le mot Spirite, la compréhension aurait été bien plus aisée s’ils avaient su différencier les Spirites de compétence, de soutien, et d'amélioration par des noms différents...

Dernière composante indispensable du jeu : le système d'Artefacts. Les Artefacts sont des sortes de temples que vous pouvez disposer librement sur la mappemonde du jeu si vous possédez les bons souvenirs pour les créer. Ils sont très nombreux, je ne vais donc pas vous les lister ici, mais sachez juste que ces Artefacts, une fois placés sur la carte, vous rendront plus fort contre un certain type de monstre, plus rapide sur la world map ou encore amélioreront un Exomech spécifique.

Et pour le reste ?

On a passé en revue le scénario, le gameplay, le boost de vos personnages, que manque-t-il pour faire un bon RPG ? Des musiques peut-être ? Sur ce point, le jeu s'en sort très bien avec des compositions très mélancoliques qui portent bien ce scénario assez dramatique.

Graphiquement, le jeu n'est évidemment pas flamboyant mais ces graphismes en SD (Super Deformed) sont assez soignés et font la part belle à la nostalgie. De plus, le monde est plutôt vaste et propose diverses villes importantes ainsi que beaucoup de donjons avec même quelques rajouts après avoir vu la première fin.

Côté durée de vie, Lost Sphear se termine en une trentaine d'heures et ne comporte pas de quêtes annexes, mis à part un donjon optionnel et de la collecte d'ingrédients qui vous serviront à concocter des plats à manger conférant des bonus avant les combats. On a l'impression de retrouver une composante de Final Fantasy XV ici, et vous n'aurez pas tort de le penser, surtout que le seul "mini-jeu" de Lost Sphear est... la pêche. Un RPG sans quêtes annexes, c'est quand même ballot. Du coup, vous ne trouverez pas énormément de challenges à part venir à bout du scénario principal qui prend tout de même pas mal de temps.

Le retour du grand J-RPG ?

Lost Sphear ne prend pas énormément de risques dans son gameplay en se reposant sur l’expérience de Square Enix dans le domaine du RPG pour offrir une petite piqure de nostalgie aux fans de la première heure. On y retrouve même la fameuse world map avec vue du dessus, à la manière des premiers Final Fantasy, mais sans aucun combat aléatoire. Lost Sphear n’a évidemment pas la prétention d’être un AAA mais plutôt un hommage aux grands RPG de notre jeunesse auxquels il reprend de nombreux codes. Le scénario, l'univers et les personnages de Lost Sphear valent tout de même le coup et mine de rien les péripéties s'enchainent assez bien pour ne pas s'ennuyer. Pour finir, on saluera l’initiative de la traduction française intégrale du jeu, point qui se fait rare dans le milieu des RPG japonais de nos jours, et du choix des voix originales.

Dates de sortie
Japon 12 octobre 2017
États-Unis 23 janvier 2018
France 23 janvier 2018




Cet article a été corrigé par Noctis.
Cet article a été encodé par ff fanatics.




Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !