Vous êtes ici : AccueilJeux Square Enix

Just Cause 3

Just Cause 3

Cinq ans après le dernier opus, la saga Just Cause revient avec un troisième épisode sous la houlette des Suédois d'Avalanche Studio, cette fois-ci sur la nouvelle génération de console. Si vous vous demandez si Just Cause 3 est aussi explosif que ses prédécesseurs, voici notre réponse.

:: Viva la Revolución!

Just Cause 3 voit évidemment le retour de son héros emblématique : Rico Rodriguez ! Désormais habitué à renverser les dictatures et sauver les peuples opprimés, Rico revient cette fois sur sa terre natale, Medici, une belle petite île paradisiaque située en Méditerranée. Mais voilà, malgré ses décors remarquables, sa température idéale et son charmant peuple, Medici est aujourd'hui un archipel dominé par le terrifiant général Di Ravelo. C'est alors que Rico Rodriguez, toujours accompagné de ses fidèles acolytes aussi différents les uns que les autres, débarque à Medici avec la ferme intention de libérer son pays, même si pour cela il doit user des méthodes les plus dévastatrices...

:: Un jeu hollywoodien

Concernant le but du jeu, venons-en à l'essentiel : il faut tout faire péter !

Pas de surprise, dans la lignée des précédents Just Cause, afin de contrer la domination de Di Ravelo et sa milice, Rico utilise la destruction comme arme de dissuasion. Vous avez accès à un panel d'armes impressionnant, en passant par le simple fusil d'assaut au lance-missile ou même aux hélicoptères de combat. De plus, le ravitaillement d'armes et véhicules est très rapide et efficace, même s'il vous demandera d'utiliser une balise sachant qu'on ne peut en porter qu'une à la fois. Sinon ce serait trop facile, non ?

Le scénario vous amènera régulièrement à devoir démolir des bases ennemies, des raffineries ou encore de libérer toutes les villes où la propagande du général est omniprésente. L'indicateur pour différencier ennemis et alliés est simple : les miliciens sont vêtus de rouge tandis que les rebelles sont en bleu. Tous les objets en rouge peuvent être détruits, et sont même extrêmement explosifs. Pour faire court : tirez sur tout ce qui est rouge et mettez-vous à l'abri.

La libération d'une ville vous demandera de détruire des haut-parleurs qui propagent la parole de Di Ravelo, des fourgons de propagande, des commissariats aux mains de l'ennemi, des gigantesques pancartes de votre bon ami dictateur ou encore des systèmes de communication. Tandis que les bases ennemies vous mettront face à de gigantesques infrastructures comme des châteaux d'eau, des paraboles, des raffineries ou des réservoirs de fioul. Une fois sur le champ de bataille, canardez tout ce que vous pouvez, éclatez-vous et admirez le feu d'artifice. Voici le but ultime de Just Cause 3.

:: Action Man

Rico Rodriguez est un vrai héros des temps modernes avec la particularité d'être en plus quasiment invincible, de quoi même faire pâlir l'intouchable Chuck Norris. Des chutes de 100m de haut à pleine vitesse ou vider un chargeur de fusil à pompe sur lui ne le tuera pas, il en faudra bien plus que ça ! En plus d'être un homme de fer, Rico possède aussi des gadgets lui permettant de se déplacer très rapidement et aisément dans n'importe quel environnement. Une simple pression sur une touche ouvrira votre parachute, une autre touche déploiera le wingsuit (des sortes d'ailes servant de deltaplane) alors qu'une autre encore balancera votre grappin. Apprendre à switcher entre tous ces nouveaux éléments vous demandera pas mal de pratique et pourra parfois s'avérer pénible avec une caméra qui n'en fait qu'à sa tête. Mais une fois maitrisés, se la jouer Spiderman avec ses toiles et Batman planant avec sa cape n'auront jamais été aussi accessibles.

La nouveauté de ce grappin vous permettra de relier deux objets (ou même des gens, soyons fous) ensemble puis de rétracter la corde d'un simple mouvement. Une physique qui mettra à contribution votre imagination afin de concevoir les situations et destructions les plus impressionnantes.

Toute cette palette de capacités fait de Rico un personnage au-delà de l'humain qui ne ressent quasiment pas la douleur et qui peut se déplacer très rapidement dans les airs. C'est certes peu réaliste mais il faut bien avouer que cela sert parfaitement le but du jeu qui est de s'éclater sans se prendre la tête à se couvrir.

:: Open World

Techniquement, le jeu est beau sans pousser les graphismes à l'extraordinaire. Les décors sont particulièrement mis en avant avec majoritairement les teintes bleues du ciel azuré ou de la mer qui entoure l'île, un environnement idéal qui se prête plus à des vacances qu'à des scènes de guérillas urbaines. Medici est toutefois une île gigantesque, vous ne pourrez pas en faire le tour à pied, et de nombreux véhicules de tous types (terre, air, mer) seront mis à votre disposition tout au long du jeu. Pour vous faire une idée, la map de Just Cause 3 fait proportionnellement 4 fois celle de GTAV ! Même s'il n'y a pas que la taille qui compte, Just Cause 3 propose à la fois des décors de bord de mer ensoleillé, des montagnes enneigées ou encore des forêts sous la pluie. Une diversité qui pousse à l'exploration et à la découverte du moindre temple caché ou autre easter egg...

Quelques bémols toutefois, comme tout monde ouvert d'une telle ampleur, le jeu souffre de quelques baisses de framerate, de temps de chargement très longs, voire même de bugs et plantages que ce soit sur consoles ou PC. Heureusement, la technologie d'aujourd'hui a permis à Avalanche Studio de pouvoir corriger autant que possible ces soucis grâce à des patchs correctifs.

Les musiques du jeu lors des phases d'exploration sont calmes et à connotations forcément latines, même si elles s'accéléreront évidemment lors des phases de bataille ou de suspense. Le jeu possède d'ailleurs un doublage français de bonne qualité collant bien aux personnages et la radio censée devoir bourrer le crâne des habitants a de plus en plus de mal à mentir au peuple au fil du jeu et de la destruction des fondations de Di Ravelo, offrant quelques interventions des plus comiques.

En explorant vous pourrez tomber sur la Buster Sword de FFVII

:: Push it to the limit

Si l'aventure principale vous tiendra en haleine bien 20h, la quête des 100% vous tiendra en haleine jusqu'à facilement 50h. En effet, si le scénario du jeu vous pousse à libérer un maximum de zones, ce ne sera au final que 25% du total de la carte de Just Cause 3. Après la fin du jeu vous pourrez continuer à parcourir l'archipel et détruire toutes les bases ennemies et libérer les villes restantes, sachant que la difficulté (un système d'étoiles comme dans GTA), la taille de la base et le nombre d'ennemis ainsi que leur armement (être bombardé par des avions de chasse et des hélicoptères n'est jamais facile à vivre) s'accroît forcément. Le jeu cache également de nombreux objets de plusieurs types à récupérer, des armes et véhicules à débloquer ainsi que des défis (courses d'obstacles, destruction, gunfights, etc.) en très grand nombre. Ces défis chronométrés vous permettront de débloquer des mécanismes pour la création de nouvelles armes et équipements. Même si le jeu est tout à fait faisable avec les armes acquises au cours du scénario, le fun n'en sera qu'augmenté si vous personnalisez vous-même votre arsenal. De plus, durant votre aventure et exploration, de nombreux petits événements ponctuels apparaitront sur la carte, comme par exemple aider un habitant dans le besoin ou encore détourner la voiture d'un sympathisant de Di Ravelo. Vous l'avez compris, Just Cause 3 peut vous offrir de nombreuses heures de fun mais aussi de crises de nerfs.

:: Un jeu aussi juste que sa cause ?

Le mot d'ordre de Just Cause 3 est FUN. Ne prenez pas ce jeu au sérieux car il n'en a pas la prétention, c'est un excellent défouloir où tout est permis et surtout où tout est destructible et explosif. Avec un scénario des plus anecdotiques, calqué sur le cinéma spectaculaire américain, le jeu vous offre surtout la possibilité de contrôler un héros presque invincible et de pouvoir foncer dans le tas façon Rambo sans vous poser de questions. Le jeu reste très beau à parcourir, même si le souci de la finition n'est pas omniprésent, l'immensité de la map vous promet de longues heures d'exploration. Si toutefois vous êtes déjà fan de la saga Just Cause, vous savez déjà à quoi vous attendre, car Just Cause 3 ne fait que reprendre la même recette dans un nouveau cadre, forcément plus beau et plus détonant.

Dates de sortie
Japon 21/01/2016
États-Unis 01/12/2015
France 01/12/2015




Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant !